AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 small talks with a friend - Ft. Ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 520
─ Messages : 181
─ Je suis sur FD depuis le : 05/10/2018
─ Âge : 22
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : escort boy et gigolo de luxe
─ Études : Etudiant en psycho
MessageSujet: small talks with a friend - Ft. Ben   Mer 17 Oct - 17:14

small talks with a friend
Ben & Leon

Leon n’avait pas beaucoup d’amis dans le monde du sexe, déjà parce qu’il était à son compte, donc pas de collègues et puis, les gens avec qui il avait commencé, disons qu’il n’avait pas vraiment gardé le contact. Il n’y en avait qu’un avec qui il avait gardé contact, Ben summers. Un bon ami à lui qu’il essayait de voir régulièrement. Ca lui faisait quelqu’un avec qui il pouvait parler de ses clients. On peut pas dire que beaucoup de gens à part Ben et Nathan étaient au courant de ses activitées, et ses clients bien entendus. Il n’en parlait pas tant avec Nathan, celui-ci passait plus son temps à tenter de lui faire arrêter ce boulot. Il perdait clairement son temps, il n’avait aucune envie d’arrêter. Il se faisait bien trop de fric pour arrêter. Les costumes Armani ne se paient pas seuls. Ses fringues, il faut bien qu’il trouve l’argent quelque part, et il n’a pas envie de retourner à des fringues de chez walmart, ou primark. Et puis il ne voulait pas quitter son appart non plus. Il avait deux chambre, un salon plutôt grand et une salle de bain sur laquelle on ne cracherait pas, alors oui, le loyer était cher, mais ses clients étaient des gens généreux. Et il fallait bien que ses bêtes aient la place de vivre. Et il fallait qu’il les couvre de cadeaux. Après tout, c’était tous des pure race. Enfin, il finit de se préparer à partir avant de dire au revoir à ses petits amours. Il avait donné rendez vous à Ben dans un coffee shop.

Il fut le premier arrivé et commanda un chai tea, c’était l’époque avec Halloween qui approchait. Il s’installa posta quelques photos sur instagram avant de regarder et juger les photos que les rares gens qu’il suivait avaient posté. Pleins de chats, bien sûr, aucun ne surpassait la beauté des siens. Oui, il n’était objectif du tout, et ça il pouvait l’admettre. Beaucoup de gens trouvaient les orientaux et les sphinx un peu spéciaux, tous des ignorant. Il avait le nez dans son téléphone quand quelqu’un prit place en face de lui, il releva la tête et sourit en voyant Ben.

“C’est pas trop tôt! J’allais commencer à croire que tu ne viendrais pas! Ça va? T’étais avec un client qui t’as retenu? Ou un tournage?”


Questionna-t-il tout en gardant son sourire. Lui ne travaillait pas aujourd’hui! Il avait déjà rassemblé de quoi payé le plus gros de son loyer, et maintenant, il lui suffisait de quelques rendez-vous pour être sûr d’avoir tout ce dont il aurait besoin pour le mois, et de quoi s’amuser un peu. Il n’y avait pas que son boulot dans sa vie, il fallait aussi qu’il bosse ses cours, ça, c’était plus chiant, mais bon, il ne lui restait que deux, et il n’avait pas tant d’heure cette année, son mémoire était ce qui le stressait le plus.
made by black arrow

_________________
I don't wanna give you all my time,
And I don't wanna give you all of me,
But I wanna give you one more night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 447
─ Messages : 83
─ Je suis sur FD depuis le : 20/07/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Camboy et plus si t'alignes les billets
─ Études : Etudiant à l'université, sport option danse
MessageSujet: Re: small talks with a friend - Ft. Ben   Jeu 25 Oct - 23:04

small talks with a friend
Ben & Leon


Tu lui avais dit que tu sortais boire un café avec un ami de ta promo, un gars qui devait t'aider à remonter ton niveau en biologie, ce qui au vu de tes dernières notes était parfaitement crédible, plus que crédible même, c'était probablement ça le pire, avoir dû le regarder acquiescer sans se poser de questions, avoir dû l'écouter te souhaiter de passer un bon moment même, voir à quel point, avec quelle facilité déconcertante il t'accordait sa confiance. Mentir à ta mère, mentir à cette partie du monde qui se méfiait de toi était simple, mentir à ton père qui ne semblait voir que tes bons côtés, aveugle à ce qu'il y avait de pire en toi, était probablement la sensation que tu détestais le plus au monde, cette boule de culpabilité que tu avais l'impression de devoir traîner derrière toi, avec toi, tel un boulet alors que tu sortais dans l'air glacial d'un Chicago automnal, enfonçant profondément tes mains dans les poches de ta veste, essayant de te ramener à la raison. Après tout, qu'aurais-tu pu lui dire ? La vérité ? Que tu allais rejoindre un de tes amis qui appartenait tout comme toi au monde du sexe, ton seul ami probablement dans ce monde là même ? Ce n'était pas franchement le genre de choses qu'on racontait à ses parents entre le café et les céréales, aussi ouverts d'esprit puissent-ils être. Au contraire, tu faisais même de ton mieux pour ne pas qu'il devine les sommes astronomiques qui arrivaient sur ton compte en banque chaque jour, pour qu'il ne voit pas les nombreux cadeaux que tu cachais dans le placard, que tu entassais sous ton lit, tu ne savais pas combien de temps le secret en resterait un mais si la voisine ne te vendait pas il pourrait durer encore de longs mois ou de longues années, après tout bientôt cinq ans, déjà, et ta mère n'avait jamais rien vu, rien soupçonné.

Émergeant de tes pensées, juste à temps pour ne pas louper l'entrée du coffee shop dans lequel vous vous étiez donné rendez vous, tu poussas la porte avant d'aller commander un pumpkin spice latte au comptoir, en vérité tu n'avais pas la moindre idée du goût qu'une telle chose pouvait avoir, tu n'avais même pas la moindre idée du goût d'une citrouille et tu te demandais d'où venait cette idée de mélange étrange mais tu étais un jeune comme tous les autres, tu avais cédé à la pression des influenceurs et de leurs nombreux post sur instagram.

Repérant rapidement Leon, seul à une table, le nez dans son téléphone, tu te dépêchas de le rejoindre, t'écroulant presque sans la moindre discrétion sur la chaise en face de lui, selon toi tu n'étais pas si en retard que ça, pas plus d'une petite dizaine de minutes ce qui était à ton sens tout à fait raisonnable, mais tu doutais qu'il en pense de même, ce fut probablement pour cette raison que tu essayas de lui adresser un petit sourire charmeur, comme si ça avait la moindre chance de marcher sur lui, douces illusions.

« Hey Beautiful »

Comme prévu, l'effet ne fut pas total, le point positif était que tu n'avais pas terminé avec un chai tea dans tes cheveux, tes si magnifiques cheveux, mais il n'avait pas pu s'empêcher de te faire une remarque tout de même, te demandant ce qui t'avait pris autant de temps, un client, un tournage peut être ?

« Pire que ça, mon père »

Mais ton sourire te trahissait un peu, évidemment tu avais détesté perdre du temps à lui mentir mais dans un certain sens tu étais heureux de pouvoir le faire, il avait été absent de ta vie si longtemps que tu serais même heureux d'avoir la chance de t'engueuler avec lui, aussi paradoxale que toute cette pensée puisse paraître pour quelqu'un d'étranger à ta vie, quelqu'un qui ne savait pas ce que tu avais enduré en essayant de te construire sans lui.

« Ca va et toi ? Tu bosses pas aujourd'hui ? »

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 520
─ Messages : 181
─ Je suis sur FD depuis le : 05/10/2018
─ Âge : 22
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : escort boy et gigolo de luxe
─ Études : Etudiant en psycho
MessageSujet: Re: small talks with a friend - Ft. Ben   Ven 16 Nov - 17:50

small talks with a friend
Ben & Leon

Lorsqu’il s’asseyait sur une chaise, Ben avait la grâce et la délicatesse d’un éléphant bourré. Il espérait qu’avec ses clients, il faisait un petit effort. Les dix minutes de retard du jeune homme furent vite oublié avec son “hey beautiful”. Pas que Leon soit faible a ce point, mais il était de toute façon content de revoir Ben, et il n’était pas si susceptible, Mais Ben n’échappa pas à une petite remarque. Ben lui répondit que c’était son père.

“Ah, ça va alors! je te pardonne!”

Les parents, des fois ça prend du temps! Les sien lui font parfois des frayeurs aussi. Du moins sa mère et son beau père, quand il débarquent chez Nate et Yloé à l’improviste. Bon, après leurs avoir remonter les bretelles sur le sujet, sa mère ne devrait pas revenir à l’improviste comme elle l’avait fait!

“Peut-être ce soir, j’attend une confirmation, et toi?”

Il espérait qu’il l’aurait rapidement. Il n’avait aucune envie d’avoir à se préparer en dix minutes chrono. Il était du genre à préférer prendre son temps pour se préparer, histoire de prendre soin de lui au passage. Mais bon, si son client bossait, ou si sa femme le gardait en otage, il ne pourrait pas voir Leon, et il ne le saurait pas vite. C’était dommage.

“pour le coup j’espère que je bosserai pas, mais on dit pas non à l’argent! J’dois bosser mes cours si j’veux avoir mon année.”


Qui plus est, ses cours le saoulaient bien comme il fallait, il espérait vite se débarrasser de ça. Franchement, Il préférerait même être en stage, mais ça attendrait encore un peu. Plus que quelques mois et il n’aurait que son stage sur lequel se concentrer. Au moins, il en avait trouvé un, c’était ça de moins pour lequel inquiéter, il ne lui restait que ses examens finaux pour l’inquiéter. Pas qu’il soit du genre à souvent s’y prendre en avance et a stresser. Mais pour le coup, un dossier à rendre ne se fait pas le jour pour le lendemain.
made by black arrow

_________________
I don't wanna give you all my time,
And I don't wanna give you all of me,
But I wanna give you one more night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 447
─ Messages : 83
─ Je suis sur FD depuis le : 20/07/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Camboy et plus si t'alignes les billets
─ Études : Etudiant à l'université, sport option danse
MessageSujet: Re: small talks with a friend - Ft. Ben   Mer 5 Déc - 5:19

small talks with a friend
Ben & Leon


Par chance même si Leon n'était pas vraiment le genre de mec qui était assez faible pour craquer devant tes sourires charmeurs et tes petits numéros séducteurs, ce qui était scandaleux selon toi, il était au moins le genre de mec qui comprenait à quel point les parents pouvaient faire perdre du temps surtout quand ils ne se doutaient absolument pas du genre d'activités que vous faisiez une fois qu'ils avaient le dos tourné, tu ne connaissais pas tout de sa vie, tout comme lui ne connaissait probablement pas tout de la tienne mais de ce que tu avais cru comprendre il arrivait que ses parents lui fassent des frayeurs en fourrant leur nez là où ils ne devraient pas, par chance si ta mère avait été comme ça durant de longues années, te forçant à ruser pour dissimuler au mieux tes activités, ce n'était pas le cas de ton père, lui était plutôt du genre à tout te laisser faire, à ne jamais vraiment poser de questions, à ne jamais te réprimander même lorsque tu disparaissais sans donner la moindre explication, même lorsque tu rentrais à des heures bien trop avancées de la nuit, presque de la matinée, même lorsque tu l'aurais pourtant amplement mérité.
Tu savais qu'il avait probablement peur de te perdre, qu'il doutait peut-être encore de sa légitimité à être ton père, à se conduire comme tel et si la plupart du temps tu n'allais pas mentir et cacher que ça t'arrangeait, parfois tu te sentais mal, tu avais tout de même l'impression de profiter au moins indirectement de sa vulnérabilité mais tu ne te voyais pas vraiment dire tout ça à Leon, ça ne te ressemblait pas de t'épancher sur tes craintes et tes sentiments, tu étais bien plus le genre de personne qui gardait tout pour lui, qui encaissait, le genre de type qui avait à lui seul bien trop de secrets, alors tu détournas le sujet, comme tu avais toujours su si bien le faire, lui demandant s'il travaillait ce soir parce qu'après tout c'était agréable de pouvoir échanger avec quelqu'un qui faisait le même métier, quelqu'un qui n'allait pas ouvrir de grands yeux choqués, dégoûtés ou tenter de dissuader, tu étais épuisé des moralisateurs, des prudes et des pures incapables de s'ouvrir ne serait-ce qu'un instant à ton choix et tu te doutais que le sentiment était plus que partagé.

« Peut-être un tournage ce soir si mon père est en intervention ou alors cette nuit quand il dormira mais ça rapporte un peu moins, je sais pas encore, on verra »

C'était probablement le seul mais également le plus gros inconvénient que tu pouvais trouver au fait d'avoir accepté de vivre avec lui, de partager ta vie avec une personne qui n'était pas au courant de ton activité, certes contrairement à l'époque où tu vivais dans ton propre appartement il y avait maintenant toujours quelqu'un pour s'occuper de faire les courses, de faire à manger et même les tâches ménagères que tu haïssais mais tu n'étais plus libre de tourner comme tu le voulais, tu devais attendre qu'il parte travailler, priant pour qu'il ne rentre pas trop tôt d'intervention, tu devais attendre qu'il s'endorme guettant le son si mélodieux de ses ronflements avec la crainte qu'il ne se réveille et débarque dans ta chambre te découvrant en pleine action

« Je pense arrêter les tournages à terme pour vraiment bosser qu'en...présentiel »

Le mot n'était probablement pas le mieux trouvé mais tu ne voyais pas vraiment de manière plus élégante de désigner ce que tu essayais de nommer.

« J'en peux plus de flipper à chaque fois à l'idée qu'il puisse débarquer dans ma chambre, t'imagines juste un peu la scène ? »

En tout cas toi tu préférais ne pas y penser, reportant plutôt ton attention sur ton ami qui te confiait que pour une fois il aimerait bien ne pas travailler ce soir, pouvoir se concentrer sur ses cours pour avoir son année. Pour seule réaction une moue dubitative se dessina sur tes lèvres alors que tu émettais un petit son tout aussi sceptique qui devait probablement ressembler à un « Urgh »

« Les cours...M'en parle pas »

La dernière fois que tu avais regardé,  à part en danse, ce qui n'était pas étonnant puisque tu étais danseur de métier, toutes tes notes étaient bien en dessous de la moyenne pour ne pas dire carrément que tu alignais les zéro comme certains alignent les perles pour en faire un collier.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 520
─ Messages : 181
─ Je suis sur FD depuis le : 05/10/2018
─ Âge : 22
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : escort boy et gigolo de luxe
─ Études : Etudiant en psycho
MessageSujet: Re: small talks with a friend - Ft. Ben   Dim 16 Déc - 16:22

small talks with a friend
Ben & Leon

Ben était un Camboy, le genre de chose que Leon aurait pu faire. Par contre, faire ça chez son père, nope. Trop risqué! Ben avait plus le goût du risque que Leon, et puis, manquerait plus que le mec ou un de ses amis tombe sur une de ses vidéos et lui en parle. Au moins, les hommes dont Leon s’occupaient venaient d’un tout autre monde. Il était sûr que ses parents n’auraient pas vent de ses activités. Escort et prostitué de Luxe à son compte qui plus est! Il préférait garder ça pour lui. Ses parents n'apprécierait pas savoir ça, pourtant Leon n’en avait pas honte, c’est un business comme un autre du moment que c’est consentant! Il a choisit cette voie, et certes, il compte bien s’arrêter quand il aurait un boulot, mais d’ici là, à lui la belle vie! Ben ajoutait qu’il voulait arrêter de faire ça devant une caméra.

“C’est exactement ce à quoi je pensais… S’il tombe sur tes vidéos, tu serais bien dans la merde. Je pourrais filer ton numéro à un ou deux de mes clients si tu veux…”


Mais pas plus! Il n’allait pas lui refiler tout sa clientèle non plus. Et pas les meilleurs ni les plus riche, ceux-là il se les garde. Après tout, lui sa clientèle, il l’a fait tout seul! Enfin, presque seul, disons juste qu’il a su se débrouiller pour être au bon endroit au bon moment et qu’après c’est parti tout seul. La plupart de ses clients vivaient dans les plus beaux appartements de chicago, c’était sympas de faire un peu partie de cette vie là. Pour revenir sur quelque choses de plus sérieux, Leon mentionna les cours et sourit à la réaction de Ben. Clairement ce n’était pas son sujet de conversation favoris.

“Pourquoi tu arrêtes pas la fac si ça ne te plaît pas? Vu le prix que ça coûte… Lance toi dans autre chose?”

Leon n’aimait pas tout les cours et il se plaignait souvent, mais il kiffait quand même les cours de neuropsy et puis il était impatient de faire son stage. Il était quasiment certain d’avoir une bonne note à son mémoire, et vu son parcours, et ses connexion, il réussirait à avoir le boulot de ses rêves d’ici quelques années. Il n’était pas assez fou pour croire qu’il serait embauché dès sa sortie de la fac par la prison, mais l’hôpital recrutait, et il pouvait bosser là-bas pendant un an ou deux, en cirant les pompes de ses supérieurs pour avoir des recommandations. Et puis, il a baisé avec suffisamment d’avocats et juges pour pouvoir leurs demander un petit coup de pouce. Il serait fâcheux que leurs collègues, leurs femmes ou leurs enfants apprennent qu’ils ont couché avec un mec beaucoup plus jeune qu’eux.. Pour certains alors même qu’il n’avait pas la vingtaine...

made by black arrow

_________________
I don't wanna give you all my time,
And I don't wanna give you all of me,
But I wanna give you one more night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: small talks with a friend - Ft. Ben   

Revenir en haut Aller en bas
 

small talks with a friend - Ft. Ben

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: DOWNTOWN-
Sauter vers: