AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 292
─ Messages : 121
─ Je suis sur FD depuis le : 05/09/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Agent du FBI infiltré dans la police de Chicago
─ Études : Criminologie puis FBI academy
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams EmptyDim 23 Sep - 18:43






Connor & Abi
One loyal friend is worth ten thousand relatives.

Je n'étais pas arrivée depuis très longtemps mais mon appartement avait bien avancé. Petit à petit, j'y avais apporté mes touches personnelles, à coup de peinture et de modifications plus ou moins facile à réaliser. Heureusement, à défaut d'avoir la main verte, j'étais plutôt habile avec des outils. Un des avantages d'avoir grandit entourée d'hommes... Surtout quand ces hommes en questions ont deux mains gauche ! Car oui, il faut bien l'avouer, mes frères n'étaient pas les plus habiles et mon père... Mon père avait eu de bons moments mais je ne m'en souvenais plus vraiment et il n'était plus des nôtres depuis longtemps.

Quoi qu'il en soit, j'étais fière d'avoir aussi bien avancé et j'avais encore mille idées pour faire encore mieux. Il me restait un peu de peinture à faire, de la déco aussi mais je tenais aussi à "catifier" un peu ma maison maintenant que Jack était entré dans ma vie. Cette petite boule de poil était pleine d'amour mais aussi pleine d'énergie et il fallait que je trouve des moyens de l'occuper et de le faire se sentir chez lui. Quoi qu'il avait l'air déjà plutôt bien installé : dormant toujours les quatre fers en l'air et sur mes genoux dès que je me posais quelque part... Mais je voulais faire plus, mieux. Une mission que je ne pourrait pas accomplir seule en revanche. En effet, je comptais installer plusieurs étagères dans la salon pour lui faire une sorte de parcours partant de son arbre à chat. Une idée folle mais que j'avais vu dans plusieurs émission et qui semblait être efficace.

Maintenant que j'étais propriétaire, je pouvais faire des trous où je voulais et je pourrais toujours tout démonter plus tard. Qui ne tente rien n'a rien non ? Souriante et motivée, j'avais acheté tout le matériel nécessaire avec plusieurs bières. Mon assistant n'allait pas tarder et j'étais heureuse de le retrouver. Connor était rapidement devenu un ami sans que je puisse vraiment m'expliquer pourquoi. Une sorte d'âme sœur amicale avec qui le courant était immédiatement passé. Notre relation avait d'ailleurs commencé un peu comme aujourd'hui : il était venu me donner un coup de main pour mon déménagement après m'avoir vu en galère avec mes cartons dans la rue. Notre relation avait rapidement évoluée de bon voisinage à bons amis. Le premier que je m'étais vraiment fait ici.

À quelques minutes de l'heure décidée la veille, quelqu'un frappe à la porte. C'était ça la magie de l'amitié, pouvoir compter sur l'autre même en prévenant à la dernière minutes. Je me précipite vers la porte et l'ouvre à la volée. Inutile de vérifier, c'était bien lui. Mon sourire s'élargit alors que je dépose un bisou sur sa joue. Ma mère saluait les gens comme ça, sûrement notre lointain héritage Français. Je ne tentais pas ce geste avec les inconnus ou les gens de qui j'étais moins proche, ce n'était pas le cas avec lui. D'un geste tout aussi enthousiaste, je l'invitais à entrer.

    « Merci beaucoup d'être passé ! Tu vas bien ? Une petite bière avant de commencer où tu préfère qu'on se mette directement au travail ? »

Comme toujours, j'étais un peu speed... C'était dans mon tempérament, surtout quand j'étais à mon aise et en territoire connu. Imitant mon enthousiasme, Jack était venu se frotter aux jambes de Connor pour le saluer à son tour. Nous avions une belle après midi en perspective même si nous avions aussi pas mal de travail devant nous. Mais j'étais confiante, nous allions sûrement pouvoir nous en sortir rapidement. Ensuite, nous commanderons sans doute une bonne pizza pour enchaîner sur une bonne soirée. De quoi avoir du baume au coeur !

belle âme

_________________
I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS


Dernière édition par Abigaël A. Hopkins le Dim 14 Oct - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1046-abigael-a-hopkins-
─ Dollars : 481
─ Messages : 63
─ Je suis sur FD depuis le : 20/07/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Pompier
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: Re: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams EmptyMar 9 Oct - 3:12

Connor s’apprêtait à rejoindre sa voisine et amie pour lui donner un coup de main. Ayant emménagé récemment, elle était encore dans les travaux et elle lui avait donc demandé de l’aider. Comme le premier jour où ils s’étaient rencontrés, lorsqu’elle était en train d’emménager. A l’époque, Connor avait naïvement cru pouvoir draguer la jolie nouvelle voisine, mais il s’était rapidement avéré que, bizarrement, il n’en avait pas éprouvé l’envie. Il n’avait jamais su l’expliquer, mais le fait était qu’entre Abigaël et lui, il n’y avait que de l’amitié et il n’y avait jamais eu la moindre ambiguïté. Connaissant le pompier, c’était très étonnant, c’était même exceptionnel. Mais il le vivait bien, finalement. Comme quoi, l’amitié entre un homme et une femme était tout à fait possible. Celui qui prétendait le contraire n’avait tout simplement pas encore rencontré son âme sœur amicale, voilà tout. Quoiqu’il en soit, il avait hâte de retrouver la jeune femme, ainsi que son nouveau colocataire, un chaton adorable. Ils avaient aussi leur amour pour les chats en commun. D’ailleurs, Connor était bien décidé de se faire rencontrer leurs chats afin qu’ils deviennent les meilleurs amis du monde et afin qu’il puisse intégrer le chat d’Abi dans ses vidéos. Les vidéos de chats avaient toujours du succès sur le net et en peu de temps, Batman, le félin de Connor, avait récolté pas mal d’abonnés et de vues sur YouTube. En même temps, comment ne pas aimer ? Avec un prénom pareil et les mises en scène que faisait Connor ?

Bref, sachant qu’il allait travailler et sans doute se salir un peu, Connor avait opté pour une tenue confortable et simple, soit un vieux jean et un t-shirt, puis, pack de bière en main, il quitta son appartement pour se rendre à celui de son amie. Il ignorait qu’elle avait aussi acheté de la bière, mais de toute façon, il ne se voyait pas arriver les mains vides. Il avait laissé un mot à Ben, au cas où le jeune homme rentrerait pendant qu’il était chez Abi, d’ailleurs. L’arrivée de Ben dans sa vie avait pas mal chamboulé les choses, mais globalement, le pompier trouvait qu’il ne s’en sortait pas trop mal. Quand on ignorait le fait que, souvent, son fils de vingt ans était plus mature que lui. Il frappa donc chez la jolie blonde et lui adressa un grand sourire lorsqu’elle ouvrit, lui faisant la bise. « Hey ! » Il entra dans l’appartement et lui tendit les bières. « Tiens. Je ne voulais pas venir les mains vides. Et puis… on n’a jamais trop de bière ! » Il se pencha pour caresser le chat qui venait se frotter contre ses jambes, puis il le souleva et lui fit des papouilles sans la moindre gêne. « T’es trop mignon, toi ! Il faudrait que tu rencontres Batman un jour ! » Il sourit comme un con, puis posa le chaton sur la tête d’Abigaël, fier de sa connerie.

« Je veux bien une bière avant de commencer. Il faut que je me prépare mentalement, tu sais ! » Mais oui, bien sûr. Il voulait surtout glander un peu et discuter avec son amie. Même s’il pouvait évidemment lui parler tout en travaillant. « Quand tout sera terminé… il faudra vraiment que j’emmène Batman ici ! Il s’amusera comme un fou ! Et ça donnera des vidéos trop bien ! » Comment ça, il paraissait plus enthousiaste que son amie concernant ce parcours pour chat ? Pas du tout, voyons ! « T’as vu ma dernière vidéo, d’ailleurs ? » Il en était plutôt fier, même si la vidéo était totalement débile avec son chat déguisé en…Batman, devant un décor représentant Gotham City et la musique du générique du dessin animé de Batman en fond. Il lui en fallait peu pour s’amuser. Un vrai gamin. Pas sûr qu’il grandisse vraiment un jour. Les seuls instants où il était vraiment sérieux, c’était sans doute pendant son travail, lors des interventions. Là, il était clair qu’il ne pouvait pas faire l’idiot ou blaguer à tout va. Il y avait un temps pour tout, même lui le savait. « Sinon, je vais bien, oui. Et toi ? L’installation se passe bien ? »



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t847-i-am-batman-connor
─ Dollars : 292
─ Messages : 121
─ Je suis sur FD depuis le : 05/09/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Agent du FBI infiltré dans la police de Chicago
─ Études : Criminologie puis FBI academy
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: Re: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams EmptyDim 14 Oct - 20:10






Connor & Abi
One loyal friend is worth ten thousand relatives.

Je n'étais pas surprise de le voir arriver les mains pleines, pas plus que de le voir débarquer avec de la bière. Il était de ces gars cool toujours partant pour boire un verre et bien élevé malgré un air de bad boy assumé. Cela me fit sourire et j'acceptais bien volontiers le pack que je m'apprêtais à mettre au frais avec un simple « Tu as tout à fait raison ! » très enthousiaste. Pendant que je rangeais les bière, Jack s'occupa d'accueillir dignement notre invité qui semblait tout aussi heureux que lui de le retrouver. Ils étaient mignons tous les deux et j'étais heureuse de voir que mon petit bonhomme n'était pas un anti-social. Il n'avait pourtant pas eu une petite enfance facile mais il s'était vite rattrapé et semblait pleinement épanoui maintenant.

Les bras croisés, je les observais depuis le bar de ma cuisine américaine, un grand sourire aux lèvres et le regard pétillant. On aurait presque dit une maman admirative face à ses bébés devenus grands, la scène serait sûrement drôle à voir de l'extérieur... Aussi bien mon attitude que celle de Connor qui était entrain de parler à Jack de son bébé à lui. Il n'avait pas tort d'ailleurs, j'étais sûre que les deux boules de poils pouvaient bien s'entendre et je ne serais pas peu fière de le voir dans une des vidéos du célèbres Batman ! Je secouais doucement la tête alors que Jack se précipitais vers moi en dérapant sur le carrelage. Maintenant qu'il avait retrouvé son copain, il allait sûrement être excité un moment, trop heureux d'avoir un autre compagnon de jeu que moi. Le connaissant, il allait courir partout pendant quelques minutes avant d'aller s'effondrer sur le canapé ou sur mon lit. Réglé comme du papier à musique !

Connor me rejoignis alors, acceptant de prendre une bière avant de se lancer dans les travaux. J'avoue que j'étais heureuse de sa décision, je n'étais pas pressée d'entendre la perceuse ! En réalité, j'avais même déjà les bières à portée de main, sortie juste après avoir rangé les siennes à leur place... D'un geste habile, je les décapsulais (avec mon magnifique décapsuleur en forme de palmier rose) puis lui tendais la sienne. Je n'avais pas cessé de sourire une seule seconde, comme toujours en sa présence. C'était tout de même étrange les affinités et la rapidité avec laquelle elles pouvaient se faire et se défaire. J'espérais vraiment que la notre dure et ça semblait bien parti ! Je levais ma bière faire lui, prête à trinquer à nos travaux à venir.

    « Il nous en faudra peut-être plus d'une pour être vraiment prêts... Même si je risque de ne plus y voir très clair après la deuxième ! »

En effet, même si mon père avait été un fervent alcoolique, ce n'était pas génétique et je tenais mal l'alcool. Il faut dire aussi que je n'avais jamais vraiment travaillé mon endurance, trop inquiète à l'idée de devenir comme lui un jour... Cela ne m'empêchait pas de boire un verre de temps en temps mais j'avais toujours eu du mal à suivre et il était très probable que je sois parfaitement incapable de tenir aussi bien que mon ami... Et nous avions du travail dont je voulais me débarrasser rapidement donc il était hors de question que je tente le diable aujourd'hui. Une autre fois peut-être.

    « A ton avis, pourquoi j'ai prévu autant d'étagères ? Je sais que Jack s'embête quand il est seul à la maison. Avec un plus grand terrain de jeu, il verra moins le temps passer et ça laissera de la place pour un potentiel compagnon de jeu ! Batman sera le bien venu, cela va de soi ! D'ailleurs ça me permettra de savoir si mon bonhomme est vraiment sociable ou non. Avec son passif je suis encore un peu inquiète... »

Jack était trop jeune pour avoir été battu mais il avait perdu sa maman et avait vécu dans la rue avec ses frères et sœurs pendant un moment avant d'être sauvé. Certains chatons étaient morts de faim et Jack n'était pas brillant. Il avait une peur bleue de tout, humains inclus. Quand je l'avais récupéré, les personnes de l'association m'avaient prévenu, allant même jusqu'à me proposer de le reprendre si ça n'allait pas. Par chance, le chaton avait immédiatement été un amour même s'il avait aussi passé beaucoup de temps caché et qu'il avait fallut que je travaille dur pour avoir sa confiance. Maintenant, quelques semaines plus tard, il semblait totalement normal mais il n'avait pas encore croisé d'autres bêtes à poils...

    « Quoi qu'il en soit, bien sûr que j'ai vu ta dernière vidéo ! Batman est vraiment trop mignon et tu as de la chance qu'il soit aussi patient ! J'ai rarement vu un chat se laisser faire comme ça. Vous êtes trop drôles ! »

Batman semblait en effet avoir une confiance aveugle en son maître et il était d'une patience en or. Pas un seul coup de patte, pas de feulement, un amour ! Il en voyait pourtant des vertes et des pas mûres avec son maître ! Mais ce n'était que de l'amour entre eux, adorable. Je haussais ensuite les épaules après avoir bu une gorgée de bière.

    « Ça se passe oui. J'ai encore dû réparer les toilettes du coup je pense qu'il va falloir que je les change purement et simplement... Ils doivent aussi venir réparer la chaudière qui fait un bruit monstrueux dès que je la sollicite et ça, je ne sais pas faire. En fait, plus le temps passe, plus je comprends pourquoi j'ai payé cet appartement une misère ! Et moi qui pensais n'avoir que la déco à refaire... Enfin au moins je serai dans un appartement tout neuf et à mon goût ! »

J'avais en effet engagé de gros travaux en arrivant. Tout fait main car j'aimais bricoler et que j'étais plutôt douée. J'avais notamment cassé le mur de la cuisine pour faire une cuisine américaine donnant sur la salle à manger. J'avais refait toutes les peintures, le parquet dans les deux chambres et j'avais aussi remplacé la salle de bain. Bon, j'avoue que j'avais eu de l'aide en plomberie, ça et l'électricité sont un peu ma cryptonite... Je sais faire mais je préfère ne pas faire de bêtises. Heureusement que j'avais de l'argent de côté et que mes frères étaient passé m'aider au départ. Sans eux, j'y serai encore alors que tout était presque terminé à présent. C'est d'ailleurs pour ça que j'avais adopté Jack, maintenant que le plus gros était fait.

    « Et avec Ben ? Il à l'air adorable du peu que j'en ai vu. »

Je ne le savais pas encore mais Ben et moi allions bientôt partagé un secret. Pour l'instant, je n'avais fait que le croiser en passant rapporter quelque chose à Connor. Ce dernier étant absent, j'avais brièvement discuté avec son fils, récemment retrouvé. Une drôle d'histoire que Connor semblait bien prendre et, ça aussi, c'était beau à voir. La situation devait être compliquée à gérer pour tout le monde et j'étais prête à les aider au besoin. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on à la chance de rencontrer des amis pareil ! Ils sont précieux.


belle âme

_________________
I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1046-abigael-a-hopkins-
─ Dollars : 481
─ Messages : 63
─ Je suis sur FD depuis le : 20/07/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Pompier
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: Re: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams EmptyJeu 29 Nov - 2:46

Abigaël faisait partie des personnes que Connor appréciait le plus au monde. Pourtant, ça ne faisait pas si longtemps qu’ils se connaissaient. Comme quoi, ça ne voulait rien dire. Quand le courant passait… eh bien, il passait. Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser si on connaissait un peu Connor, entre eux, c’était purement amical, presque fraternel même. Le pompier ne voulait pas prendre le risque de gâcher cette belle amitié en essayant de draguer bêtement sa voisine, aussi charmante soit-elle. Et puis, elle avait un adorable chaton qui rendait Connor gaga. Tout comme il était gaga devant son propre chat. Il avait hâte de voir ces deux-là interagir, en espérant que ça se passerait bien et que Jack puisse bientôt être une guest star dans les vidéos de Batman. Ce serait le pied total et surtout…ça rapporterait certainement plus de vues. Déjà que ça marchait pas mal actuellement, ça ne pourrait aller que mieux. Les gens aimaient les vidéos de chats, ce n’était plus à prouver. Quoiqu’il en soit, une fois qu’il eut fini de faire l’enfant, il accepta avec plaisir la bière proposée par la jeune femme. « Merci ! » Il lui adressa un sourire et but une gorgée. « Hé, attention ! Si on commence à picoler, on fera rien du tout ! Et je garantis pas que ce sera droit après ! » Remarque, ça pourrait être drôle, ça pourrait même devenir un vrai concept. Ou pas. Il imaginait la scène avec le pauvre Jack qui voulait juste s’amuser, qui grimpait sur l’une des planches avant que celle-ci ne s’écroule avec le chaton dessus. Non, non. Certes, les chats retombaient supposément toujours sur leurs pattes, mais Connor ne prendrait jamais le risque de mettre la vie d’un chaton en danger, même potentiellement.

« J’ai vraiment hâte qu’ils se rencontrent. J’immortaliserai le moment. Ce sera mignon ! » Sauf si les deux petits félins ne s’entendaient pas du tout et pensaient à se sauter dessus pour se bagarrer plutôt que de se faire des câlins ou jouer innocemment ensemble. Mais ils ne le sauraient pas avant d’avoir essayé. Connor sourit bêtement lorsque son amie le complimenta sur sa dernière vidéo. Il en était fier. « Oui, c’est le meilleur ! Merci ! Je suis content que ça t’ait plu ! Et ouais, j’ai un chat en or ! Honnêtement, parfois, je me demande comment il peut être aussi docile. Je me dis souvent qu’un jour, il m’attaquera pendant mon sommeil pour se venger. » Il lâcha un petit rire et but une autre gorgée de sa bière avant d’interroger Abigaël sur son emménagement. Les choses n’avaient pas l’air très faciles pour elle. « T’as vraiment pas de chance, toi… Mon appart est nickel, lui. Et j’ai même pas dû faire de gros travaux. En tout cas, tu sais que tu peux toujours m’appeler à la rescousse en cas d’urgence ! » Bon, peut-être pas pour tout. Il était certes bricoleur et débrouillard, mais il ne savait pas tout faire non plus, loin de là. Mieux valait ne pas lui demander de toucher à l’électricité, par exemple. Il savait comment maîtriser et éteindre un feu d’origine électrique, mais c’était tout. « En tout cas, j’ai hâte de voir le rendu final ! »

Il observa Jack qui semblait vraiment excité et qui courait partout. Il était tellement mignon. Mais il fut interrompu par Abi qui l’interrogeait au sujet de Ben. Connor s’était évidemment confié à elle au sujet de son fils, ne pouvant pas garder ça pour lui et ayant sans doute besoin de soutien aussi. « Ça va. Ça va même plutôt bien, compte tenu des circonstances. » Il esquissa un petit sourire. Oui, ça ne faisait pas longtemps qu’il avait fait la connaissance de son fils, mais il l’aimait déjà et il ne regrettait absolument pas d’avoir accepté de l’avoir dans sa vie. « Adorable… ? Ça se voit que tu le vois pas tous les jours ! Mais ouais, il est plutôt chouette. » Et surtout, Ben n’avait pas l’air de le juger, il avait accepté ses explications et ses excuses presque immédiatement. En fait, il semblait parfois trop mature pour son âge et plus mature que son propre père. Mais bon… il n’était pas difficile d’être plus mature que Connor. « Honnêtement...j’essaie encore de comprendre comment fonctionne tout ça, mais…je dirais que ça se passe pas trop mal. Je crois que je l’aime bien, ce petit. » C’était évident quand on voyait le sourire qu’il affichait. Bien entendu, il était loin de tout savoir sur Ben et il tomberait sans doute des nues lorsqu’il découvrirait certaines choses à son sujet. « Et toi ? Toujours personne en vue ? » Parce qu’il ne voulait pas que parler de lui. Et si son amie voyait quelqu’un ou qu’elle l’envisageait, Connor voulait être sûr que ce n’était pas un connard. Oh oui, il pouvait se montrer très protecteur envers les gens qu’il appréciait.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t847-i-am-batman-connor
─ Dollars : 292
─ Messages : 121
─ Je suis sur FD depuis le : 05/09/2018
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Agent du FBI infiltré dans la police de Chicago
─ Études : Criminologie puis FBI academy
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: Re: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams EmptySam 22 Déc - 9:02






Connor & Abi
One loyal friend is worth ten thousand relatives.

Il n'était pas fréquent que le courant passe aussi bien entre deux personnes en si peu de temps. C'est sans doute un peu cliché mais je crois vraiment que nous avons eu un coup de foudre tous les deux. Pas celui des films, pas celui qui se change en amour passionnel et sans faille. Un vrai coup de foudre quand même, juste sur un autre plan. Presque immédiatement, j'ai su que je pouvais compter sur lui, je savais que nous allions nous entendre et que je pouvais lui faire confiance. J'ai tout aimé chez lui, juste pas avec le même morceau de cœur, pas avec le même amour. Et c'était bien la première fois que ça m'arrivait, une chance que ça semble réciproque. 

Toujours avec un immense sourire, je lui tendais donc de quoi boire avant que nous puissions nous mettre au travail. Un bon moyen de se détendre et de discuter un peu même si c'était en effet un peu risqué aussi... Quoi que des étagères penchées pourraient clairement apporté un petit je ne sais quoi à la pièce, offrant également un beau challenge d'agilité à Jack. Finalement, c'était peut être une idée !? Il me fallut quelques secondes pour reprendre mon sérieux afin de pouvoir lui répondre, un sourire toujours plaqué sur les lèvres. Il était très peu probable qu'il me quitte d'ailleurs, Connor avait le pouvoir de le faire apparaître et de le maintenir pendant des heures entières sans même à faire d'efforts. 


    « Hey ! En fait ça pourrait être cool des étagères de traviole ! Ça ferait un beau parcours sportif à Jack ! Après j'aurai un chat Rambo super costaud ! Bon, une déco à ch*er mais qu'est ce qu'on s'en fiche après tout ! »

Plaisantais-je à mon tour avant que nous n'évoquions la rencontre à venir entre nos deux matous. J'étais aussi impatiente d'offrir un peu de compagnie à Jack, surtout que Batman était effectivement un super chat. Son maître avait toujours d'excellentes idées pour les vidéos mais la petite boule de poils était docile et agile, obtempérant presque toujours à la perfection. Ils formaient un bon duo et cela rendait Connor encore plus craquant. Je comprenais facilement toutes ces femmes qui gravitaient autour de lui, les nombreuses conquêtes et le côté séducteur. J'ignorais juste pourquoi ça ne marchait pas sur moi, inconsciente que d'importants changements étaient déjà entrain de s'opérer dans mon cœur... Comme quoi, il n'y a pas d'âge pour ce genre d'illumination. 

    « Moi aussi je suis impatiente ! Je suis sûre qu'ils feront un bon duo eux aussi ! Il faudra qu'on s'organise ça quand j'aurais un peu sorti la tête de l'eau. »

Pour le moment, c'était un peu compliqué. Il me restait pas mal de travaux à faire et j'avais beaucoup de travail. Néanmoins, petit à petit, je voyais le bout du tunnel et, dès lors, tout sera plus simple pour moi. Vivement ! J'avais vraiment envie de me sentir chez moi ici, d'être pleinement installée et intégrée. Même si cette deuxième partie prendrait sûrement beaucoup plus de temps... Ce qui rendait mon ami encore plus précieux à mes yeux. Il était le premier hors de mon travail à m'avoir vraiment intégré dans son cercle d'ami, le premier qui m'avait vraiment fait me sentir bien ici. J'espérais vraiment que les choses allaient aussi aller mieux au travail, même si ma vraie mission m'empêchait aussi de pleinement m'investir dans les relations professionnelles : Le sentiment de trahison sera déjà bien assez violent s'ils ne m'aiment pas trop... 


    « C'est vrai mais... Je me dis aussi qu'au moins je fait tout à mon image. Ça prend du temps et c'est du travail mais j'adore bricoler et, après tout ça, je serai vraiment chez moi, pas juste chez les gens qui vivaient ici avant. Et heureusement parce qu'ils vivaient dans une poubelle visiblement ! »

C'était sûrement un peu exagéré mais je n'étais pas très loin de la vérité non plus. Enfin, l'avantage majeur était le prix que m'avait coûté l'appartement à l'achat, une véritable aubaine que je n'aurai pas pu refuser. C'était grand, lumineux, bien placé et bien agencé, le reste n'était que des détails que je pouvais arranger au fur et à mesure. Et plus rapidement encore avec quelques paires de bras musclés supplémentaires. 

    « Merci beaucoup en tous cas. Sans toi je serais sûrement encore entrain de décharger mes meubles après les avoir démonté sur le trottoir ! »

Plaisantais-je à nouveau, encore assez proche de la réalité pourtant. Mes frères n'avaient pas pu se déplacer et j'avais donc tout fait seule. Enfin non, Connor était venu à me rescousse ce jour là et avait déjà fait beaucoup depuis. Je lui devais une fière chandelle, et même plusieurs. Nous formions aussi un bon duo, efficace et enjoué, déjà sur la même longueur d'onde, comme si nous nous connaissions depuis des lustres. Et c'est donc sans tabou que je lui parlais de son fils que j'avais eu le plaisir de croiser il y a peu. Même si je n'avais pas du tout vécu ce genre de situation avant, j'étais consciente des difficultés que cela devait lui apporter. Se retrouver avec un fils déjà âge, sans le connaître, sans s'y attendre... Ça devait être compliqué pour tout les deux et j'étais prête à les aider du mieux que je pouvais. Après tout, j'avais presque élevé mes frères alors j'avais sûrement quelques bons conseils à donner à mon ami non ? 

    « C'est vrai que s'il a prit de toi, il ne peut pas vraiment être adorable... » Dis-je avec une petite moue moqueuse. « En tous cas je suis heureuse que ça se passe bien. Si jamais tu as besoin de conseils n'hésite pas. Je ne suis pas une pro mais j'ai du développer quelques astuces avec mes frères qui peuvent peut-être te servir. »
 
Ajoutais-je, de nouveau un peu plus sérieuse. Il connaissait à peu près mon histoire même si je lui avais épargné les détails les plus sombres. Il savait que j'avais élevé les frères presque toute la vie et que les parents n'étaient plus de ce monde. Le reste ne changeait pas grand chose à la situation. Tout comme les méandres de ma vie sentimentale qui n'avait pas vraiment évolué depuis... Et bien depuis très longtemps en réalité... Enfin, mieux vaut être seule que mal accompagnée non ? Sans compter que j'avais rencontré Liam pour répondre à mes bas instincts et c'était tout ce dont j'avais envie pour le moment. Sa demande le fait tout de même longuement soupirer, d'un air exagérément désespérée. 

    « Comment dire... Le desert de Gobi est plus peuplé que mon actuelle vie sentimentale ? J'ai même tenté les sites de rencontre mais franchement ça ne fait pas rêver... Et il n'y a pas grand monde d'intéressant au travail non plus du coup ben... C'est pas folichon. Et toi ? Une de tes nombreuses conquêtes a-t-elle enfin réussi à conquérir ton cœur de glace ? »

Plaisantais-je à nouveau. Je savais que Connor n'avait pas de problème avec les relations humaines même s'il n'avait pas encore rencontré "la bonne" personne pour se poser. Ce qui ne semblait pas vraiment le déranger pour le moment.


belle âme


Spoiler:
 

_________________
I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1046-abigael-a-hopkins-
Contenu sponsorisé
One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty
MessageSujet: Re: One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams   One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

One loyal friend is worth ten thousand relatives ⊰ Feat. Connor Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: DOWNTOWN :: HOUSING-
Sauter vers: