AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 1032
─ Messages : 501
─ Je suis sur FD depuis le : 08/09/2018
─ Quartier : North Side
─ Emploi : Consultant pour les fédéraux
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptyMar 18 Sep - 19:11

Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter. × ft. Damian & Ladislaw
Ladislaw avait travaillé sur toute la semaine. Il avait essayé de se faire accepter de ses collègues, néanmoins, ce n’était pas chose aisée. La moindre de ces blagues faisaient chou blanc. Il se demandait même si ces gars avaient de l’humour. Heureusement, ils n’étaient pas tous comme ça dans le service. Il avait pu faire la rencontre de Abigaël, une femme sympathique qui n’était pas traitée de façon différente de lui. Il avait décidé qu’il était temps de décompresser, et il se trouvait qu’un de ses amis organisait une fête d’enfer, paraissait-il. Le jeune homme n’avait jamais été très friand de ce genre de lieu, trop de monde, trop de bruit, trop… Trop de tout, et ça finissait généralement, mal pour lui.

Cependant, après cette journée, il s’était dit que rien ne pourrait être pire si ? Bien qu’impossible ne faisait pas partie de son vocabulaire, et que de ce fait tout était possible. Il voulait juste passer une bonne soirée. Il sortait de la douche, il enfilait une chemise blanche et un jean noir, sa veste en cuir sur les épaules, alors qu’il laissait ses cheveux coiffé-décoiffé. Il était prêt pour sortir. Il se demandait qui il y aurait à cette soirée. On lui avait dit que ce serait cool. Le garçon avait toujours tendance à se méfier des trucs cools. En fait, il n’aimait pas les trucs cools, mais comme il ne voulait pas faire son rabat-joie, il avait fermé sa bouche, et avait dit qu’il viendrait. Il n’allait pas se désister maintenant.

Il montait dans sa voiture de sport, une Camaro noire, assortie à sa veste en cuir et à son côté mystérieux certainement. Il roulait pendant quelques minutes avant de s’arrêter devant une maison plutôt luxueuse. Il y avait de la musique que sortait de celle-ci. Peu de chance qu’il se soit trompé d’endroit. Il vérifiait une dernière fois l’adresse sur son portable avant de descendre et fermé sa voiture à clé. Lad’s avançait sur le perron, il n’eut le temps de sonner que déjà la porte s’ouvrait et on le laissait entrée. Il fronçait les sourcils. Il s’attendait à entrée dans un endroit où personne ne pouvait passer, un endroit où les gens étaient entassés. Il se rendait rapidement compte qu’il n’y avait pas autant de monde que la personne lui avait dit. Il savait qu’il aurait dû y réfléchir à plusieurs reprises avant de se laisser entraîner dans ce traquenard.

Son regard parcourait la maison, elle était très spacieuse, ce qui donnait encore plus l’impression qu’il y avait peu de monde. Il se déplaçait alors dans la pièce, il n’allait pas rester planter dans l’entrée, lorsqu’il arrivait dans le salon, ses yeux bleus se posaient sur les personnes présentes, il serrait la main du garçon qui l’avait invité, il allait faire de même pour les autres, néanmoins, il gardait son geste en suspens lorsqu’il reconnaissait Damian. Il fronçait les sourcils d’incompréhension.

“Tu me suis ?”

Ne pouvais-t-il pas s’empêcher de demander. Il avait rencontré Damian dans un bar, un soir où il avait abusé de la bouteille, ils avaient couché ensemble, alors qu’ils ne se connaissaient pas, pourtant, depuis, ils se croisaient absolument partout. Ladislaw n’était pas le genre de garçon paranoïaque, mais là, il commençait à vraiment se poser des questions. Il ne pouvait pas faire un pas sans que Damian apparaisse dans son champ de vision. Le pire dans tout ça, c’était qu’il ne connaissait même pas son nom. Ou peut-être que si, mais cette nuit-là était assez flou. Il sait qu’ils avaient passé du bon temps et c’était tout.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

Comme je le dis toujours, rien n'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1062-ladislaw-blue-slon
─ Dollars : 285
─ Messages : 40
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptyMar 18 Sep - 23:07

Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter ☼ Ladislaw

Les études, ce n'était pas forcément ce qu'il préférait dans ce monde. Il avait beau adorer les arts et la photographie, il y avait toujours un petit quelque chose qui venait gâcher son plaisir. Dans ce cas précis, c'était un travail de groupe. S'il y avait bien une chose dans ce monde qu'il n'appréciait pas, c'était de devoir travailler avec d'autres personnes pour ensuite présenter leur exposé devant la classe entière. Il ne connaissait que peu de gens, étant arrivé il n'y a pas si longtemps que ça. Alors oui, ça avait été coton pour réussir à trouver des gens qui voulaient bien le prendre dans leur groupe et même après ça, il s'était sentit quelque peu rejeté. Il ne leur en voulait pas, mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il regrettait sa décision. Peut-être qu'il n'aurait pas dû reprendre ses études mais trouver plusieurs petits boulots ou même quelque chose de plus important. Son rêve était loin devant lui et plus le temps passait, plus il perdait l'envie et l'espoir de l'atteindre. Il n'était pas si défaitiste en général, mais aujourd'hui, il n'en pouvait plus.

Ce soir, il ne bossait pas aux mêmes heures que d'habitude. En effet, il ne prendrait que la relève vers les trois ou quatre heures de matin alors que d'habitude, il aurait plutôt été présent depuis vingt-trois heures. Pourquoi ? Parce qu'il avait été invité à une fête. Quelqu'un qui connaissait le mec qui organisait la soirée avait invité Damian alors qu'un soir, il le servait au bar où il travaillait. L'asiatique n'aimait pas spécialement ça, les fêtes de riche. Parce que oui, vu l'adresse, ce n'était pas une soirée qui se passait dans les bas quartiers du coin. Mais s'il y avait bien une chose dont il avait besoin ces derniers temps, c'était de se changer les idées. D'oublier ses problèmes. Parfois, il se demandait pourquoi il était revenu ici, et puis il se rappelait de la raison de sa venue et tout allait soudainement beaucoup mieux. En tout cas, c'est ce qu'il aimait se dire pour se réconforter dans sa médiocrité. Heureusement, demain il n'avait pas cours et pourrait dormir toute la journée pour ensuite commencer à bosser sur ses devoirs pour ensuite terminer au bar, à servir des gens complètement bourrés. Devoirs. Rien que ce mot, ça le faisait bien rire.

Il prit son temps à se préparer, plus par flemmardise qu'autre chose. Son lapin courait librement dans son appartement alors que son chat dormait tranquillement sur un meuble en hauteur. Il l'avait trouvé il y a quelques jours alors qu'il se promenait, l'animal étant seul et affamé. Son côté adorateur des bêtes l'avait forcé à le prendre chez lui malgré ses problèmes financiers. Il enfila rapidement un jean noir ainsi qu'un sweat-shirt avec un tee-shirt en dessous. Il aimait être à l'aise, surtout quand il y avait du monde autour de lui. Il rangea son porte-feuille, ses clés et son téléphone dans ses poches et décolla de chez lui après avoir salué ses humbles bêtes. N'ayant pas de moyen de transport, il dû prendre plusieurs bus et métro avant d'arriver à destination. La maison était grande, presque trop. De la musique retentissait jusque dehors et Damian se demanda si cela ne gênait pas les voisins. Mais il n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir plus car à peine avait-il toqué qu'on lui ouvrit. Lui qui s'attendait à une grosse soirée, voilà qu'il se retrouvait plutôt avec un petit groupe. Ils n'étaient pas trois personnes, mais quand même. Il était presque gêné de se retrouver là au milieu alors qu'il connaissait à peine l'hôte.

Mais alors qu'il s'était installé, quelqu'un d'autre arriva peu de temps après lui et il le reconnût immédiatement. Ce n'était pas difficile, après tout. Damian n'avait pas eu énormément de coup d'un soir dans sa vie et l'homme devant lui, dont il ne se rappelait même plus le prénom ou le nom, était l'une des exception. Qu'il regrettait, bien entendu. À peine furent-ils l'un en face de l'autre que l'homme devant lui débuta les hostilités. Damian haussa les sourcils, surpris. « Te suivre ? Je n'arrive même pas à me rappeler de ton prénom, pourquoi je te suivrais ? » Oui, il était un peu outré et vexé. Autant Damian avait mal réagit face à leur nuit passée ensemble pour des raisons personnelles, autant il ne comprenait pas pourquoi l'autre semblait lui en vouloir autant. C'était lui, le mec louche dans cette histoire. Depuis leur nuit, ils se croisaient partout alors qu'avant, il ne l'avait jamais vu. Il en était certain, c'était ce mec qui le suivait, pas le contraire. « J'étais là avant toi, en plus. » appuya-t-il. Comment pourrait-il le suivre ? Il n'était même pas assez organisé pour se réveiller à l'heure le matin ! L'hôte arriva ensuite, annonçant que des jeux n'allaient pas tarder pour que tout le monde puisse faire connaissance. Bref, tout ce que Damian détestait. « Tu m'excuseras si je te suis, mais apparemment on est tous les deux demandés au même endroit. » sourit-il faussement, passant devant lui pour rejoindre le groupe qui commençait à se former, ne regardant même pas s'il le suivait ou non. C'était pas son problème, après tout.


©️ 2981 12289 0

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Nothing lasts forever, when winter passes spring will come again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
─ Dollars : 1032
─ Messages : 501
─ Je suis sur FD depuis le : 08/09/2018
─ Quartier : North Side
─ Emploi : Consultant pour les fédéraux
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptyMer 19 Sep - 15:33

Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter. × ft. Damian & Ladislaw
Ladislaw eut envie de se gifler, il le fit intérieurement d’ailleurs. Il avait toujours manqué de tact avec les gens. Il avait tendance à être trop direct, et ne pas poser les bonnes questions. On le lui avait souvent reproché dans le passé. Néanmoins, c’était plus fort que lui, dès que quelque chose le préoccupait, il devait avoir la réponse. Bon parfois ça avait des avantages.

Le garçon fronçait les sourcils à la réponse de Damian. Il ne voyait pas en quoi le fait qu’il ne se souvienne pas de son prénom l’empêcherait de le suivre. Cependant, il était soulagé, au moins, il n’était pas suivi pour sa célébrité. Toutefois, ça ne changeait rien au fait qu’à chaque fois qu’il se rendait à un endroit, Damian était là. C’était ce qui le faisait douter. Il haussait simplement les épaules à la question du garçon.

“J’en sais rien pourquoi, des tas de gens font des choses pour des raisons inexpliquées. Puis il murmurait, au moins ce n'est pas pour la célébrité.”

Ca l’arrangeait assez que Damian ne sache pas qui il est. Pour une fois, il pourrait être normal. Ou peut-être pas en fait, parce qu’il venait de se souvenir qu’un des gars d’ici savait qui il était. Il priait pour passer une soirée tranquille sans qu’on lui demande un tour de magie. Il était là pour se détendre, pour être comme tout le monde. Il tournait le regard vers Damian quand ce dernier lui parlait à nouveau. Encore une fois, le raisonnement du garçon ne prenait pas aux yeux de Ladislaw. Mais, il ne jouerait pas les paranoïaques. Il se pinçait la lèvre pour éviter de démonter le cheminement de Damian, il était illusionniste, alors il en connaissait un paquet sur la question, sur la perspective forcée et tout le tralala. Il haussait une nouvelle fois les épaules.

“Certes. Cela ne pourrait pas empêcher que tu me suives.”

Bon, Ladislaw n’allait pas insister sur le sujet, inutile d’énerver le garçon plus que de raison. Au pire, même si ce dernier le suivait, Lad’s savait parfaitement se défendre, alors, il n’avait rien à craindre. Il soupirait doucement, voilà que la magie lui pourrissait encore la vie. Il arrêterait de suspecter les gens sans cesse si jamais il n’avait pas baigné dans le monde du mensonge. Maintenant, ça faisait parti de lui. Il se méfiait de tout le monde, c’était certainement ce qui faisait qu’il avait très peu d’amis.

Le garçon se levait à la suite de Damian quand l’hôte annonçait qu’ils feraient des jeux. Sérieusement ? Quel âge avaient-ils ? Encore une fois, Ladislaw ne disait rien, il ne voulait toujours pas passer pour un rabat-joie, à la place, il faisait comme tout le monde.

“Ca va, j’ai compris. Tu ne me suivais pas.”

Il n’avait pas dit cela pour être désagréable, mais juste pour faire comprendre à l’autre garçon qu’il avait compris le message, il ne le suivait pas, il n’en voulait pas à sa vie. Il avait le droit d’être suspicieux non ? La vie de star n’était jamais simple. Il suivait le reste du groupe pour s’asseoir à leur côté. Pour être plus précis, il était assis face à Damian, mais son regard ne se portait pas sur lui, il se portait sur la table basse. Il se demandait quel genre de jeux, les garçons avaient préparé. Des jeux, il n’en connaissait pas énormément.

Non, lui son passé se résumait à être enfermé dans une boite en ferraille qui ne s’ouvrait que de l’intérieur, tout ça en étant menotté. Le seul jeu où il était imbattable, était cache-cache. Il pouvait se cacher dans absolument tout, alors, on le retrouvait jamais. Heureusement, il ne côtoyait pas beaucoup d’enfants de son âge, donc il n’avait pas le temps de les ennuyer à gagner tout le temps.

Ladislaw secouait la tête de droit à gauche pour revenir au moment présent. Il détestait se perdre dans ses souvenirs. Il n’avait pas été malheureux, mais, on ne pouvait pas dire que les souvenirs qu’il avait, soient spécialement joyeux non plus.

“Alors, à quoi est-ce que vous voulez nous faire jouer ?”

Demande-t-il par curiosité. Après tout, il pouvait bien se laisser aller pour ce soir. Il verrait bien où ça l’amènerait. Il espérait que ça ne serait pas dans le lit de quelqu’un encore une fois, il en avait un peu marre de se réveiller ailleurs que chez lui, dans les draps d’un garçon qu’il ne connaissait pas.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

Comme je le dis toujours, rien n'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1062-ladislaw-blue-slon
─ Dollars : 285
─ Messages : 40
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptySam 29 Sep - 6:26

Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter ☼ Ladislaw

Pas pour la célébrité. Ah. Attendez. Le mec était connu ? C'était lui qui vivait dans une grotte ou quoi ? Il avait beau chercher dans sa petite tête inutile, rien ne lui venait. En même temps, à part son acteur préféré, il ne s'intéressait à personne d'autre. Et c'était certainement mieux ainsi : lui qui passait déjà tellement d'argent et de temps pour une seule personne, il ne pourrait pas le faire pour d'autres. Alors oui, peut-être que l'autre était connu. Il n'en doutait pas, mais il ne savait pas qui il était. Donc effectivement, il avait raison : ce n'était définitivement pas pour la célébrité qu'il avait couché avec lui. Damian n'était certainement pas parfait mais jamais il ne se servirait de quelqu'un. Même bourré et au bord du gouffre, il avait encore ses limites. Au final, personne ne gagna réellement leur espèce de petit combat de qui a suivi qui. Cela n'intéressait Damian que parce l'autre avait amené le sujet. Certes, il le trouvait louche. Mais il n'allait pas aller vers lui pour lui poser des questions. Ses compétences en socialité n'étaient pas assez fortes pour ça, bien au contraire. Et surtout avec lui. Damian regrettait d'avoir couché avec cet homme, ce n'était pas pour s'amuser à le suivre partout. Ce serait idiot.

L'hôte arriva ensuite, les coupant dans leur petite bataille pour savoir qui avait la plus grosse. Des jeux. Damian fut, pendant un instant, fut soulagé. Cela lui permettrait de s'éloigner de cet homme, dont le nom commençait à lui revenir petit à petit. Ladislaw ou quelque chose du genre. Il avait dû rechercher pendant de longues secondes avant que ce prénom, étrange pour lui, lui revienne. Au moins, il arrivait à placer un nom sur son visage, maintenant. Il pourrait, après cette soirée, aller faire ses petites recherches pour découvrir qui il était. Parce que ouais, savoir qu'il était apparemment connu lui donnait envie de savoir pourquoi. Plus il le regardait, moins il savait. « Je préfère préciser, c'est tout. » ajouta-t-il après que sa dernière remarque ait, apparemment, ennuyé l'autre homme. Bah quoi ? C'était lui qui insistait de base ! Damian avait toujours été un putain de gamin qui aimait avoir le dernier mot et la situation n'aidait pas.

Le groupe d'amis, ou plutôt de gens qu'il connaissait à peine, était rassemblé, attendant patiemment la réponse de l'hôte après la question de Ladislaw. Il laissait planer un suspense le gars, en plus. Mais genre, pourquoi ? Sa question eut rapidement une réponse lorsque l'hôte arriva avec une bouteille et bien d'autres choses que Damian ne connaissait pas. Tant qu'il ne se retrouvait pas attaché à un lit, tout lui allait de toute manière. On leur annonça alors qu'ils allaient enchaîner plusieurs jeux pour se mettre dans l'ambiance. Ouais. Pour boire, voire plus quoi. Le premier ne le gênait pas, bien au contraire, mais le reste, il n'y touchait pas. Se bourrer la gueule, c'était déjà assez, surtout avec les médicaments qu'il prenait à côté. Le premier jeu choisi fut la fameux ''je n'ai jamais''. Les règles étaient simples : le premier joueur devait énoncé une phrase débutant par ''je n’ai jamais'', et racontant un acte qu'il n'a supposément jamais accompli. Tous les participants ayant déjà réalisé l’acte en question doivent alors boire une gorgée de leur verre. En général, on apprenait toujours des choses sur les gens en face de soi. Damian était plus intéressé par sa boisson que la vie de ces gens, mais pourquoi pas.

Une jeune fille qu'il ne connaissait pas commença alors, annonçant qu'elle n'avait jamais pris de drogue. Dégoûté de ne pas pouvoir boire, Damian regardait les autres, jugeant silencieusement ceux qui venaient de boire une gorgée de leur alcool. Le gars à côté d'elle prit alors la parole, annonçant qu'il n'avait jamais couché plus de deux fois d'affilés avec la même personne. Ah. Ça, il l'avait déjà fait ! Il attrapa avec plaisir son verre, buvant une bonne gorgée. Vint alors son tour. Il prit son temps pour réfléchir avant d'ouvrir la bouche. « Je n'ai jamais suivi une personne. » Quoi ? Comment ça il faisait encore chier la pauvre célébrité ? Pas du tout ! Et en plus de ça, le plus choquant dans cette histoire, ce fut que trois personnes prirent une gorgée. Et dans un sens, Damian aurait dû boire aussi. Il n'avait jamais suivi Ladislaw, mais ce qu'il faisait avec Ethan, c'était bel et bien ça... Vint alors le tour de son fameux coup d'un soir et il se tourna vers lui, curieux et attendant patiemment ce qu'il allait dire.


©️ 2981 12289 0

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Nothing lasts forever, when winter passes spring will come again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
─ Dollars : 1032
─ Messages : 501
─ Je suis sur FD depuis le : 08/09/2018
─ Quartier : North Side
─ Emploi : Consultant pour les fédéraux
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptyMar 23 Oct - 19:08



Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter. × ft. Damian & Ladislaw
Le garçon levait simplement les yeux au ciel à la dernière réplique de Damian, s’il voulait le dernier mot, alors il le lui laissait, ça ne l’intéressait pas de polémiquer cent sept ans sur quelque chose dont aucun n’était apparemment responsable. Autant laisser couler les choses. Ladislaw avait rapidement compris que le jeune homme ne savait pas qui il était. C’était rare, mais c’était plaisant, au moins, il n’avait pas à craindre pour sa peau. D’ailleurs, ce soir-là, il n’avait pas pris ses précautions, heureusement qu’il n’y avait pas de paparazzi dans le coin sinon, Damian aurait pu se retrouver à la une d’un tabloïd sans rien comprendre.

Le jeune homme concentrait son attention sur l’hôte de la fête. Il trouvait ça plus intéressant que de parler d’un sujet devenu inutile. Le garçon écoutait attentivement les règles du jeu que le mec avait proposé. Il n’y avait jamais joué, mais cela ne semblait pas très compliqué, en fait, ça semblait même très simple. Il ne comprenait par contre, pas vraiment l’intérêt de boire pour jouer. Néanmoins, il ne posait pas plus de questions, il voulait juste être normal, et être normal signifiait ne pas poser de questions. Au premier tour, il ne buvait pas d’alcool, puisqu’il ne s’était jamais drogué, par contre, il remarquait rapidement que beaucoup parmi eux, si. À la deuxième fois, il but son verre, après tout, il était resté en couple pas mal de temps, donc, il paraissait logique qu’il ait couché plusieurs fois avec la même personne non ?

Ladislaw ne touchait pas son verre. Il n’avait jamais suivi personne, il n’en avait jamais eu l’occasion. Il passait plus son temps à fuir les autres qu’à les suivre. De plus, personne n’avait jamais attiré son attention au point qu’il veuille le suivre, même son ex, il ne l’avait jamais suivi. Il fronçait les sourcils en voyant le nombre de personnes boires à cette révélation. Devait-il prendre peur ? Heureusement que ce soir, il était plutôt anonyme, sinon, il aurait du soucis à se faire, déjà qu’il commençait à devenir parano, alors là, ça serait l’apothéose. Il haussait les épaules lorsque Damian le regardait en mode défi. Il avait bien compris le message, Damian ne l’avait pas suivi. Il réfléchit à ce qu’il pourrait dire. Ce n’était pas simple, car malgré tout, cela nécessitait de se dévoiler un peu, ce que Ladislaw n’aimait pas trop. Il regardait le vide pendant quelques instants avant de regarder les autres. Qu’est-ce qu’il pourrait proposer ?

“Je n’ai jamais fantasmé sur une star.”


C’était nul, il en avait conscience, mais rien d’autre ne lui venait à l’esprit. Et pour le coup, c’était vraiment quelque chose qu’il n’avait jamais fait. Et malgré lui, il était curieux de savoir qui parmi eux avait déjà fait cela. Une curiosité mal placée dirait certains, mais quand on n’avait pas eu une vie normale, difficile d’être ouvert, et normal justement. Il se rattraperait aux prochains tours, ou peut-être que d’ici là, ils changeraient de jeu. Pourtant, Ladislaw n’était pas quelqu’un qui manquait d’imagination, loin de là, cependant, il ne voulait pas non plus paraître vraiment bizarre aux yeux des autres. Seuls, deux d’entre eux savaient qui il était et pour le moment ça lui suffisait, alors, il n’avait pas envie d’être bizarre aux yeux de ceux qui ne le connaissaient pas. Pour le coup, il passerait peut-être pour un garçon inintéressant. Tant pis… Il s’en contenterait, espérons que les autres ne lui en tiennent pas rigueur.

Le jeu s’enchaînait jusqu’à revenir une nouvelle fois à Damian. Ladislaw tournait son regard azur dans sa direction pour écouter ce qu’il allait proposer. Il était curieux d’en apprendre un peu plus sur ce garçon. Même si, les choses avaient mal commencé entre eux.
code by lizzou × gifs by tumblr






_________________

Comme je le dis toujours, rien n'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1062-ladislaw-blue-slon
─ Dollars : 285
─ Messages : 40
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson EmptyVen 9 Nov - 2:54

Quand le passé frappe à ta porte, surtout n’ouvre pas, il n’a rien de nouveau à te raconter ☼ Ladislaw

Ce genre de jeux, il fallait bien l'avouer, c'était assez gamin. Les gens ne jouaient même pas pour apprendre des choses sur les autres ou du moins, pas toujours. Et c'était d'ailleurs pour cette raison que Damian participait : cela allait lui permettre de se bourrer la gueule sans que personne ne remette en question ses actes. Et si en plus, il pouvait en apprendre plus sur ce Ladislaw avec qui il avait couché mais dont il ne connaissait rien, alors pourquoi pas... D'ailleurs, ce ne fut pas vraiment d'une grande aide, ce début de jeu. À part être un peu effrayé par les autres participants qui parfois buvaient pour tout ou alors pour des choses assez étranges. Suivre quelqu'un, il l'avait déjà peut-être fait mais le reste, jamais. Et la personne qu'il suivait, c'était différent. Ou du moins il aimait le penser. C'était quelqu'un de connu et en général, Damian n'était pas le seul. Pas que cela rendre les choses meilleures mais l'être humain aime se réconforter en se comparant aux autres, en se croyant moins pire ou mieux. Et si en temps normal, il détestait ce genre d'attitude, il devait avouer que parfois, c'était bien utile pour ne pas se sentir coupable et étrange.

Ce fut enfin le tour de Ladislaw et curieux, Damian écouta attentivement ce qu'il allait dire. Et dès qu'il entendit sa phrase, il sut qu'il était niqué. Genre, littéralement. Il n'allait sûrement pas être le seule à boire, bien au contraire, mais quand même. Il avait l'impression que ce petit jeu, au final, c'était surtout entre eux deux. Les autres, ils étaient en arrière plan. Enfin, pour lui. Surtout quand c'était à chacun leur tour. Avec un soupir, Damian attrapa son verre et le prit cul sec, ne regardant même pas l'autre homme. Il n'avait pas honte. Qui n'avait jamais fantasmé sur quelqu'un d'autre ? La seule différence, c'était que lui, c'était une star. Enfin, pas que. Il avait fantasme sur une autre personne dans sa vie mais celle-là, il avait réussi à en faire son petit-ami, puis son fiancé. Ethan, c'était plus que l'opposé. S'il rêvait parfois de le rencontrer, jamais il n'osait s'imaginer quelque chose au-delà de ça ou du moins, pas en y croyant vraiment. Il était peut-être atteint au niveau du cerveau, mais à ce point là, merci beaucoup. Heureusement, quelques personnes avaient bu elles aussi et personne ne releva vraiment ce qu'il se passait, si ce n'est quelques gars qui commençaient à parler crûment des célébrités auxquelles ils avaient rêvés.

Rapidement, le tour recommença. Quelqu'un évoqua les cigarettes, une autre personne tenta une approche en disant qu'il n'avait jamais couché avec une rousse à celle qui se trouvait juste à côté de lui et plus vite que prévu, ce fut encore à lui. Eh bien. C'était quand qu'ils changeaient de jeu ? S'il continuait comme ça, il allait finir bourré avant la fin de la soirée et celle-ci n'avait même pas débuté depuis deux heures. Il prit le temps de réfléchir un peu, cherchant quelque chose qu'il n'avait jamais fait mais que certaines personnes auraient pu faire ici, sans que ce soit quelque chose de trop osé ou de pas assez. « Je n'ai jamais... trompé mon ou ma partenaire. » Et là, avalanche de gorgées d'alcool. Devait-il être choqué ? Non ? Oui ? Peut-être ? Il savait très bien que cela ne gênait pas tout le monde, mais lui, il trouvait ça choquant. Il avait beau être ce qu'il était, c'est-à-dire quelqu'un qui s'amuse, boit et parfois se retrouve au lit avec des inconnus, jamais il ne tromperait la personne avec qui il était. La confiance, c'était sacré pour lui. D'ailleurs, il n'accepterait jamais qu'on le trompe. Il se tourna ensuite vers Ladislaw, attendant son tour. Et peut-être qu'après, quelqu'un viendrait vraiment leur dire de changer de jeu ou alors leur annoncer que d'autres activités, genre manger, étaient prévues. Manger, mais de la vraie nourriture quoi. Type pizza.


©️ 2981 12289 0

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Nothing lasts forever, when winter passes spring will come again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
Contenu sponsorisé
Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty
MessageSujet: Re: Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson   Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le passé frappe à ta porte, n'ouvre pas, il n'a rien de nouveau à t'apporter. - PV Damian Swanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: NORTH SIDE-
Sauter vers: