AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Who would have thought ? ❦ With Tara Hemingway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 585
─ Messages : 115
─ Je suis sur FD depuis le : 23/09/2018
─ Emploi : Médecin de formation, officiellement au chômage.
─ Études : Médecine puis l'Officer Development School
Who would have thought ? ❦ With Tara Hemingway Empty
MessageSujet: Who would have thought ? ❦ With Tara Hemingway   Who would have thought ? ❦ With Tara Hemingway EmptySam 10 Nov - 9:07

La cerise sur le râteau ?
Who would have thought ?
Tara ✧ James
Le quart de siècle… Si ça ce n'est pas quelque chose à fêter, j’ignore ce qui peut l’être ! Et mes parents le savent bien et ont donc eu l’extrême obligeance d’accepter une conférence à l’autre bout du continent pour me laisser la maison. Ou alors ils n'ont pas fait exprès ? Ils sont tellement souvent absents que je ne sais même plus pourquoi exactement ni pour combien de temps au juste. C’est sûrement pour cette raison que je prend mon rôle de grand frère avec autant de sérieux, qui veillerai sur eux sinon ? Mais ce soir, c’est mon soir ! Alors j’ai dispatché la fratrie chez leurs amis, acheté pas mal d’alcool, commande dès pizzas et en avant ! La fête va être mémorable même si une grande partie des invités ignorent la réelle raison de cet événement.

Et oui, malgré les apparences je suis plutôt secret. Je n’ai pas peut de me balader tout nu mais je préfère que les gens ignorent quand est mon anniversaire. Sans compter que je n'en suis pas à ma première soirée alors plus personne ne se pose de questions. J’invite et ils accourent, souvent plus nombreux que prévu d'ailleurs mais ça s’est toujours bien terminé pour le moment. Et je ne me suis jamais réveillé seul le lendemain non plus soit dit en passant... La solitude ne me convient pas alors je fais comme je peux ! Puis toujours avec une profonde honnêteté ! Enfin, quand je suis assez sobre pour être honnête... Sinon l’alcool reste une excellente excuse. La aussi, pas un seul échec au compteur.

Sauf un peut être. Mon plus gros échec à l’heure actuelle : Tara. Je sais que c’est mal, c’est la sœur de mon meilleur ami... D'ailleurs ce n'était qu'une plaisanterie au départ. C’était drôle de voir la tête de Rafe et, surtout, la réaction de la jeune femme. Elle m'a toujours résisté avec une férocité remarquable et c’est devenu un jeu entre nous. Elle me cherche, je la drague, elle m'envoie bouler et ça recommence. On s’adore en fait et je dois bien avouer que plus le temps passe et plus je me pose de questions sur nous. Je trouve que je pense un peu trop à elle ces derniers temps. Il faut dire qu'elle est de plus en plus jolie et que je me poserai bien un peu... Papillonner est amusant mais, en vue de mon grand âge, il serait peut être temps de me calmer un peu... Au moins jusqu’à la crise de la trentaine je pense. Ou avant... Qui sait, je n'ai jamais tenté de voir l'amour sérieusement. Oui, je sais ce que vous vous dite : quel con*ard ! Vous n’avez sûrement pas tort.

Quoi qu’il en soit, la soirée commençais plutôt bien. Les gens arrivaient petit à petit et l’alcool commençait déjà à s’évaporer. Les choses vont tellement plus vite quand on rassemble un groupe conséquent de jeunes persuadés que le nombre de degrés cumulés est proportionnel à la qualité de leur soirée. Triste mais amusant sur le coup. Personnellement je suis un bon buveur dans le sens où je tiens bien l’alcool et où je ne le consomme qu’avec une certaine modération. Déjà parce que je n’aime pas vomir et ensuite parce que j’apprécie de garder quelques souvenirs de mes soirées. Verdict, une seule gueule de bois à mon actif pour le moment, aussi mémorable fut elle.

Peut-être ferais-je une exception à la règle pour marquer le coup aujourd’hui ? Peu probable quand même, je bois encore moins quand je suis en charge de la soirée, trop conscient que les choses pourraient vite dégénérer et sans la moindre envie de m'en vouloir à vie. Encore en mode grand frère donc mais pour une fratrie bien plus conséquente ce soir. D'ailleurs je ne fais que courir pour le moment, passant de groupe en groupe pour m’assurer que tout se passe bien et pour saluer les nouveaux arrivants. La musique n'est qu’un bruit de fond pour le moment, l’ambiance est agréable mais encore un peu froide. Ce n’est que le début remarque, il faut le temps de chauffe, qu’ils se retrouvent un peu. Beaucoup d’entre eux ne se sont pas vus depuis longtemps, de vieux amis de lycée aujourd'hui éloignés par des choix d’études différents. Moins de temps, plus de travail. Quand ils auront rattrapé les nouvelles, ça ira mieux, je suis confiant. Les sourires me l’assurent.

Et le mien s’illumine de plus belle quand je distingue une silhouette fort familière du coin de l’œil. Toujours aussi belle, Tara est entrée avec quelques autres personnes, plus rayonnante qu’eux. Je m'esquive donc du groupe à qui je parlais, attrapant une coupe de champagne au passage, pour me diriger vers elle afin de l'accueillir comme il se doit. C'est à dire comme je gros lourd-dingue que je suis capable d'être quand elle est dans les parages... Courbette un peu exagérée, grand sourire en lui tendant la coupe. Je me sens un peu minable en face d'elle qui est sûrement l'une des rares personnes ici à savoir la vraie raison de cette fête. Je n'ai qu'un jean sombre et un t-shirt classique, pas très élégant même si le but n'était pas de l'être. Elle est coiffée et vêtue de façon judicieuse pour mettre ses forme en valeur sans aller dans l'excès. À ce niveau là, c'est presque un art que je ne maîtriserai jamais.

    « Toujours aussi ravissante mademoiselle Hemingway. Merci d'illuminer cette soirée par votre présence. »

Dis-je en me redressant enfin de ma courbette. Je ne sais vraiment pas comment elle avait put me supporter pendant toutes ces années ! Peut-être parce qu'elle avait réalisé depuis longtemps que mes tentatives pour la séduire n'étaient pas si fausses que cela ? Ou simplement parce que je lui faisais de la peine à m'obstiner comme cela ? À moins ce qu'elle trouve vraiment drôle cette attitude de gentleman un peu maladroit... Qui sait, j'étais peut-être un peu efficace dans mes tentatives de la charmer ? Après tout, j'étais gentil, courtois, toujours riche en compliments (et toujours sincère d'ailleurs) et serviable. Mais sans doute un peu trop coureur de jupons pour être crédible finalement. J'étais peut-être entrain de me tirer une balle dans le pied en séduisant des tas d'autres jeunes femmes...

    « Aurais-je l'honneur de pouvoir danser avec vous ce soir ? »

Ajoutais-je, toujours avec sincérité et un regard pétillant de malice. J'étais presque impatient de savoir quelle pique elle allait bien pouvoir m'envoyer cette fois... Elle n'était jamais vraiment méchante mais toujours atrocement efficace. Sûrement la femme avec la meilleure répartie que je connaisse. J'aimais quand elle sortait les griffes, sûrement un côté légèrement masochiste qui ressortait... Peut-être qu'il faudrait que je consulte un professionnel avant que ça ne se complique ? Quoi qu'il en soit, je venais de lui tendre le basson pour me faire battre et je sentais déjà que j'allais adorer ça. Oui, il était urgent que je me penche sur la question... Sinon Tara aura raison de moi !
©️ nightgaunt

_________________
Lonely Soul

There are wounds that never show on the body that are deeper and more hurtful than anything that bleeds.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1108-james-eochaidh-o-c
 

Who would have thought ? ❦ With Tara Hemingway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: VERS L'INFINI, ET L'AU-DELÀ :: PRÉCIEUX SOUVENIRS-
Sauter vers: