AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 585
─ Messages : 115
─ Je suis sur FD depuis le : 23/09/2018
─ Emploi : Médecin de formation, officiellement au chômage.
─ Études : Médecine puis l'Officer Development School
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyMar 25 Sep - 17:27

Home is wherever I'm with you
Family is not an important thing. It's everything.
Lilas ✧ James
Beaucoup de choses ont changé depuis mon retour au pays. Moi, bien sûr, mais aussi tout le reste. Un de mes frères manque à l'appel, Lilas à déménagé et que sais-je encore... C'est idiot mais ce ne sont pas des détails pour moi et pour mon cerveau en morceau. Il me faut des repères, une certaine stabilité... Enfin, si je suis encore récupérable. Les médecins sont confiants, ils pensent que mon état n'est que temporaire, que tout disparaîtra quand ma cervelle aura pleinement récupéré du traumatisme crânien subit lors de l'explosion. Ils parlent de lésions internes, de plein de trucs compliqués qui ne font absolument pas sens pour moi. Ils me disent de ne pas m'inquiéter, qu'il faudra peut-être opéré mais que pour l'instant tout va bien.

Quelle bande de charlatans. Tout va bien hein ? Il va falloir qu'ils m'expliquent plus précisément mes crises de panique alors. Ils ont aussi intérêt à trouver une super explication à ma paranoïa et aux excès de violence que ça engendre. Et qu'en est-il des blessures sur mes poings et des troues dans les murs de ma chambre? Sans doute autant de signe de bonne santé dont j'ignorais jusqu'alors l'existence. À croire que j'ai été malade toute ma vie sans même le savoir ! Installé dans la chambre de mon enfance, la tête entre les mains, je tente de faire le tri dans mon esprit. Cette nuit encore, je n'ai pas dormi. Ce p*tain de gamin me hante, le bruit de l'explosion, les corps, l'odeur immonde. Je me frotte les yeux pour empêcher quelques larmes de s'en échapper. Tu parles d'un homme, je ne suis plus rien...

    « James ? Tu devrais descendre manger quelque chose... »

Me dit une petite voix derrière la porte. Ma mère, cette femme admirable que je fais souffrir. Malgré son travail, elle a toujours été là pour moi et ça, ça n'a pas changé. Elle était toujours là pour moi, organisant même son emploi du temps pour être plus souvent à la maison. Je le vois dans ses yeux, elle a peur de moi... Non, elle a peur pour moi. Peur que je perde vraiment pied, que la colère qui me ronge me fasse franchir le pas de trop. Mais était-ce seulement de la colère? Contre quoi pouvais-je être en colère au juste? La guerre? Les montres qui nous ont envoyé ce gamin? La vie? Moi? Impossible de le savoir, tout me semblait insupportable, un rien me faisait partir au quart de tour. Qu'il était loin le James d'avant, l'insouciant, le rigolo de service.... Je crois qu'il manquait à tout le monde, moi inclus.

    « Merci. »

Répondis-je simplement. Aligner plus de trois mots était encore difficile et j'ignorais si c'était une séquelle physique ou mentale. Parler me coûter, même pour les banalités. J'étais insupportable, aussi et surtout pour moi. Avoir une famille comme la mienne était une chance : ils savaient, ils comprenaient, ne cherchaient pas plus loin. J'entends ses pas s'éloigner après un soupir. Manger aussi m'était difficile, mon appétit n'était plus aussi impressionnant qu'avant. Un repas par jour me suffisait largement, un simple yaourt parfois. Les médecins voulaient que je mange plus mais ça me retournait l'estomac. On avait tout essayé pourtant, les soupes, les salades, les pizzas, les burgers, le sucré... J'étais cassé de l'intérieur et tout mes organes en souffraient. Épuisé par mes lamentations intérieure, je finis par me laisser tomber en arrière, les mains sur le ventre, le regard fixé au plafond. Il faut que je me bouge, si ce n'est pour moi, au moins pour ma famille... Mais pas maintenant, maintenant j'ai aqua-poney dans ma tête. Pfff, j'ai au moins gardé mon humour po*rrit ! Même si pour l'instant il peine à franchir mes lèvres. C'est déjà un premier pas non ?

Soudain, me sortant de ma torpeur, j'entend de l'agitation en bas puis des pas qui se rapprochent de ma chambre. Un rythme que je reconnaitrais entre mille: les pas de Lilas. L'idée de la voir me fait sourire, elle a toujours été ma petite favorite. Nous faisions tellement de choses ensemble... Un petit rayon de soleil qui avait toujours su illuminer ma vie, même aujourd'hui et même si ce n'était pas aussi flagrant. Bien décidé à ne pas l'accueillir comme une vieille loque, je me redresse à nouveau mais ne tente pas de me lever. Je n'en ai pas la force et je ne tiens pas à ce qu'elle s'en rende compte. Il faut que je la protège, que je lui donne une image un peu positive de moi. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète elle aussi, pas maintenant qu'elle commence à voler de ses propres ailes. Pensera-t-elle à frapper cette fois ? J'en souris d'avance, un sourire faiblard mais bien présent, un bon début.
©️ nightgaunt

_________________
Lonely Soul

There are wounds that never show on the body that are deeper and more hurtful than anything that bleeds.
©️ FRIMELDA


Dernière édition par James E. O'Connell le Sam 17 Nov - 11:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1108-james-eochaidh-o-c
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyDim 7 Oct - 19:51


Family is not an important thing. It's everything.
James & Lilas
- Dans la journée, elle avait reçu un message de sa mère lui indiquant que son grand frère James était de retour à Chicago mais Lilas, elle savait très bien que cela cachait quelque chose. En général son frère l’a prévenait toujours lorsqu’il avait une permission et puis il était partit récemment pour une longue mission dont il ne devait pas revenir de sitôt. Elle n’avait donc pas pu s’empêcher de questionner sa mère pour savoir ce qui s’était passé là-bas mais elle ne voulait pas lui en dire plus mis à part le fait qu’il venait de terminer un séjour à l’hôpital et que désormais il avait besoin de repos, elle savait que la petite dernière de la famille avait tendance à s’inquiéter beaucoup trop alors elle ne voulait pas en dire plus qu’elle ne le devait. Malgré tout, elle était heureuse que James soit de nouveau à ses côtés et elle avait hâte de pouvoir le voir afin de le serrer dans ses bras mais également, savoir ce qu’il lui était arrivé, elle avait bien le droit de le savoir. L’après-midi de cour avait été plus que stressante pour Lilas, elle ne pouvait pas cautionner qu’il soit arrivé quelque chose à son grand frère d’autant plus de ne pas savoir si c’était grave ou non. Est-ce qu’il avait pris une balle ? Un obus ? Peut-être qu’il n’avait même plus le même visage ou qu’il avait perdu l’usage de ses bras ou de ses jambes ? Un tas de questions se bousculaient dans sa petite tête et elle n’avait pas été au top de ses  performances. Pourtant, elle savait dans quoi est-ce qu’il s’engageait en partant à l’armée et même si elle savait qu’une conséquence de la sorte était possible, elle n’était pas prête à l’affronter.

A peine après avoir quitté l’université, Lilas grimpa dans un taxi en direction de chez elle puisque ce serait sûrement beaucoup plus rapide qu’en bus ou en métro et elle ne pouvait plus attendre. Quelques minutes plus tard, la voilà devant la maison familiale et elle traversa la cour en un rien de temps pour arriver à l’intérieur. Elle vit alors sa mère entrain de préparer le repas du soir mais personne à table mise à part elle-même, cette grande maison qui avait accueilli autrefois six enfants n’était désormais que pour un seul couple qui passait le plus clair de son temps au boulot. Après lui avoir déposé un baiser sur le front, cette dernière lui indiqua que James se trouvait à l’étage dans son ancienne chambre mais qu’elle ne devait pas trop le brusquer. En général, ce n’était absolument pas le genre de son frère, il était celui qui amusait la galerie et qui n’avait jamais cessé de l’embêter lorsqu’elle était plus jeune et encore jusqu’à il y a quelques mois d’ailleurs. Traversant les couloirs, elle entra comme une furie dans sa chambre pour y découvrir James, assis sur le bord de son lit et elle fût tout de suite soulagée de voir qu’il avait encore ses deux jambes, ses deux bras ainsi que sa tête encore intacte. -

"Mon dieu… J’ai eu tellement peur, tu n’imagines même pas à quel point."

- Finalement, peut-être que sa mère aurait dût attendre plus longtemps pour lui envoyer ce message mais elle n’était pas au courant des horaires précis de la jeune femme et puis c’était tellement variable par moments. Sans plus attendre, elle vient alors se jeter dans les bras du blond en la serrant contre elle. Parfois elle lui en voulait de devoir partir aussi longtemps à chaque fois mais d’un autre côté, elle était heureuse de savoir qu’il faisait ce don il avait toujours voulu faire et puis sans lui, elle n’aurait sûrement pas fait de même. Grâce à lui, elle avait trouvé sa voie et sa passion qui rythme sa vie à 80% aujourd’hui et elle lui en ait beaucoup reconnaissante. Elle vient alors déposer un baiser contre sa joue avant de le regarder dans les yeux, s’asseyant finalement à ses côtés. De plus près, son visage était marqué par différentes blessures. Elle était bien déterminée à savoir ce qui s’était passé là-bas mais si elle ne voulait pas en parler, elle n’insisterait pas ou du moins pas trop. -

"Dis-moi tout James… Maman n’a pas voulu me dire quoi que ce soit mis à part que tu viens tout juste de sortir de l’hôpital."

- En général, leurs retrouvailles ne se passaient pas comme ca, elles étaient plus joyeuses et non pas pleines de secret ainsi que de questionnement, bien qu’à chaque fois ils aient de nombreuses choses à dire mais là pour le coup, c’était bien différent. -


Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 585
─ Messages : 115
─ Je suis sur FD depuis le : 23/09/2018
─ Emploi : Médecin de formation, officiellement au chômage.
─ Études : Médecine puis l'Officer Development School
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyDim 14 Oct - 15:06

Family is not an important thing.
It's everything.
Lilas ✧ James
Contrairement à moi, Lilas n'avait pas changé. Elle était toujours la charmante jeune fille au sourire radieux, le rayon de soleil qui illumine les pièces dans lesquelles elle entre. Pourtant, il y avait une ombre sur son visage, une inquiétude que je n'y avais jamais vu. C'était de ma faute bien sûr, elle s'était inquiétée pour moi et je soupçonnais ma mère de ne pas être totalement innocente dans cette histoire. Ma mère ou la spécialiste de la dramatisation... Qu'avait-elle bien pu lui dire pour qu'elle soit si soulagée de me voir entier ? Mon cerveau n'était pas encore assez fonctionnel pour se poser réellement la question et je fus rapidement désarçonné par les bras de ma petite princesse autour de moi. C'était agréable, rassurant. Le contact m'avait manqué, son odeur, sa présence. Comment avais-je pu vivre aussi loin d'elle aussi longtemps ?

Les yeux clos, je pris une grande inspiration la serrant un peu plus fort contre moi, mon visage perdu dans ses longs cheveux blonds. Le temps sembla s'arrêter quelques secondes et j'eu l'impression de me sentir plus fort l'espace d'un instant. Malheureusement, ce sentiment ne dura pas et ce malgré le baiser qu'elle déposa ensuite sur ma joue. Je n'étais pas assez fort pour tout lui raconter et je ne voulais pas la traumatiser. Mon histoire n'était pas belle à entendre et mon traumatisme était tellement ridicule quand on y pense... Un peu honteux, je baissais les yeux et m'emparais d'une de ses petites mains que je serra fort dans la mienne. Je regardais nos doigts, profitais de la chaleur de sa main sur ma peau glacée par la fatigue. Finalement, après avoir pincé mes lèvres et soupirais une nouvelle fois, j'osais affronter son regard et lui montrer un peu mieux mon visage encore légèrement marqué par l'explosion.

    « Rien de grave. » Dis-je, tentant de prendre une voix calme. Sans que je le contrôle, l'intonation était tremblante et hésitante. Je n'avais pas vraiment parlé depuis ma sortie de l'hôpital, chaque mot m'arrachait le cœur sans que je puisse comprendre pourquoi. Comme si mon mutisme pouvait me protéger de mes souvenir, comme si ce silence pouvait épargner mes proches de ces crises horrible. Mais je ne pouvais pas rester silencieux face à elle, il ne fallait pas qu'elle s'inquiète de trop. « Tout va bien. »

J'avais toujours eu une voix assez grave et virile, rarement dépourvu d'une intonation rieuse. Ce n'était plus le cas aujourd'hui. Ma voix était fragile, discrète, tremblante. J'avais peur de plonger, de me retrouver dans une crise, de me perdre. C'était incontrôlable, soudain, il n'y avait pas d'élément déclencheur, pas vraiment... Nerveux, je replongeais mon regard vers nos mains jointes, ajoutant mon autre main pour mieux serrer la sienne, comme par peur de la perdre elle aussi. Je n'étais plus moi-même et c'était affreux mais le pire était de devoir imposer cette vision à ma famille. Ils devaient penser que je ne faisais rien pour m'en sortir, que je n'étais pas courageux... C'était le cas je crois. J'aurai du mourir ce jour là, ça aurait été mieux pour tout le monde.

    « Ne t'inquiète pas. »

Un sourire étrangement triste s'installa sur mes lèvres alors que je libérais une main pour caresser doucement sa joue. Je n'osais pas la regarder dans les yeux, préférant observer mes doigts sur sa peau douce. Elle était belle ma petite sœur, un vrai trésor. J'aurais tellement voulu lui en dire plus, la rassurer. Mais les mots ne venaient pas, ils étaient perdus au fond de ma gorge, noyés par la tristesse... Pourquoi étais-je dans cet état ? Comment pourrais-je me sortir de là alors qu'il m'était impossible de comprendre la situation. Il fallait que je me batte pour elle, je devais faire des efforts mais je ne savais pas par où commencer ni comment faire....

by FRIMELDA
©️ nightgaunt

_________________
Lonely Soul

There are wounds that never show on the body that are deeper and more hurtful than anything that bleeds.
©️ FRIMELDA


Dernière édition par James E. O'Connell le Sam 17 Nov - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1108-james-eochaidh-o-c
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyJeu 25 Oct - 13:31


Family is not an important thing. It's everything.
James & Lilas
- Bon certes, sa mère n’y était pas pour rien dans cette inquiétude qu’elle avait eue toute la journée mais comme tout le monde, elle ne voulait que la protéger puisque si elle lui avait expliqué, elle aurait sûrement quitté son cour pour venir tout de suite auprès de son frère le plus rapidement possible. Lilas était la petite dernière donc celle que tout le monde essayait de protéger de toutes les façons possibles et même si c’était parfois indélicat mais dans le fond, sa mère ne partait pas d’une mauvaise intention et elle avait voulu faire au mieux. De toutes les manières, elle n’aurait pas pu éviter à Lilas de s’inquiéter d’une manière ou d’une autre puisqu’elle savait que ce n’était pas normal le retour soudain de son frère alors qu’elle n’était même pas au courant d’une quelconque permission et qu’elle savait pertinemment qu’il devait être parti pour de long mois puisque la mission était rude.

En rentrant dans la chambre de son frère, elle n’avait pas attendu une minute de plus pour se jeter dans ses bras afin de pouvoir le serrer contre elle et pouvoir profiter de sa présence. Elle l’avait serré longuement contre elle en baladant ses doigts dans sa chevelure blonde avant de finalement desserrer son étreinte pour pouvoir le regarder dans les yeux mais il baissa immédiatement le regard, elle avait tout de même eu le temps d’apercevoir ses blessures aux visages qui signifiait qu’il lui était arrivé quelque chose là-bas et que ce n’était pas anodin. De toute façon même sans cela, elle voyait très bien son expression qui n’était pas pareille que d’habitude, en temps normal il lui aurait déjà débité deux ou trois blagues merdiques pour la taquiner. Elle prit alors son visage entre ses mains en secouant négativement la tête -

"Non, non, non James O’Connell… Ce n’est pas à moi que tu vas me dire cela. Je te connais trop bien pour savoir que quelque chose ne va pas et que ce n’est pas rien comme tu dis. Et puis tes blessures au visage ? Je suis là, tu le sais ? Tu peux tout me dire."

- Elle sentait déjà des larmes aux creux de ses yeux qui menaçaient de couler, elle détestait plus que tout voir ses proches mal en point et si elle le pouvait, elle prendrait tout leur mal pour elle afin qu’eux ne souffre plus. Finalement une larme glissa le long de sa joue sans qu’elle ne puisse la retenir, c’était terriblement douloureux de le voir dans cet état qu’elle n’avait pas su se contenir bien que pourtant, elle devait être forte pour lui et pour le soutenir, non pas pour le rendre encore plus triste. Elle essuya alors sa joue du revers de la main avant de venir poser son visage contre son épaule, elle devait relativiser puisque au moins il était encore en vie et il était de retour à la maison pour certainement une longue durée, elle allait enfin pouvoir profiter de son frère à ses côtés à nouveau. -

"Je m’inquiéterai toujours pour toi voyons, tu es mon frère non ? Chaque soir j’avais peur qu’on m’annonce une mauvaise nouvelle à propos de toi, j’en avais la boule au ventre par moments mais je tenais bon parce que je me disais toujours que tu allais nous revenir parce que tu es un battant et parce qu’on ne peut pas se débarrasser d’un O’Connell aussi facilement. Je me disais aussi que tu as réalisé ton rêve en faisant ce que tu voulais faire de ta vie comme tu m’as permis de le faire en arrivant à convaincre papa et maman de m’inscrire à cette université mais malgré tout cela, je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter."

- Evidemment, elle ne parlait pas de cette inquiétude constante afin de ne pas alarmer les autres ni les inquiéter à leur tour mais elle a toujours eu très peur pour son frère dès son départ pour l’armée. Maintenant, elle avait aussi peur pour son autre frère qui avait littéralement disparu de la surface après le divorce avec Gabriel et d’ailleurs elle ne savait pas si James était au courant, mais ce n’était sûrement pas le moment de parler de cela, pour le moment elle voulait savoir ce qu’il lui était arrivé. -

@James E. O'Connell

Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 585
─ Messages : 115
─ Je suis sur FD depuis le : 23/09/2018
─ Emploi : Médecin de formation, officiellement au chômage.
─ Études : Médecine puis l'Officer Development School
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyLun 29 Oct - 2:46

Family is not an important thing.
It's everything.
Lilas ✧ James
Quand j’étais là bas, j’avais maintes fois rêvé de ce moment. Le moment où je rentrerai à la maison et où je pourrais prendre mes sœurs dans mes bras. Je n’avais néanmoins pas imaginé revenir dans cet état. Blessé peut-être, un peu traumatisé sans doute mais pas complètement changé, pas à l’état de loque… Seulement voilà, j'étais blessé physiquement et moralement, à peine capable de m’extirper de mon lit, enchaînant péniblement trois mots et incapable de passer une journée sans faire une p*tain de crise de panique… Si encore je pouvais les éviter, si je comprenais ce qui les déclenchait. Mais il n’en était rien, elles étaient fourbes et frappaient au hasard. Toujours violentes, soudaine et impossible à maîtriser. 

Mais il était hors de question d'en parler à ma petite Lilas, je ne voulais pas l’inquiéter plus que de raison, surtout qu'elle ne pourrait rien faire de plus. J’avais donc tenté de la rassurer avec le peu de mots dont j'étais capable de me servir pour le moment. Un petit sourire aussi, le premier depuis longtemps, mais ce n’était pas suffisant. Il en fallait plus pour duper mon ombre. Car Lilas avait longtemps était mon ombre, celle de la famille qui me connaissait le mieux… J’allais donc devoir faire mieux, lui en dire un peu plus, surtout que j’avais encore quelques séquelles physique que je ne pouvais pas cacher… Rien de grave à part quelques cicatrices et quelques douleurs qui me faisaient un peu boiter et qui rendaient certains gestes pénibles. 

Le contact de ses mains douces sur mes joues me donna du courage même si mon cœur battait trop fort dans ma poitrine. Devoir parler de ce qui s’est passé est dangereux, ça pourrait déclencher une crise. Et je ne peux pas tout lui dire pour ne pas la traumatiser à son tour. Pour l'instant, mes yeux regarde ses petits bras sur lesquels j’ai posé mes grandes mains, comme pour la supplier silencieusement de ne pas lâcher mon visage. J'ai besoin de sa fraîcheur, du contact, elle sera la seule à pouvoir me rattraper si je tombe, ma source de lumière dans l’obscurité. Je tente de me convaincre que rien n’arrivera tant qu'elle me tient, c’est ma seule chance, mon seul espoir voire même le seul qu’Il me reste vraiment. Après un bref silence, je trouve le courage de me plonger dans ses yeux. 

    « C'est juste… Une explosion. » Je marque une pause, fermant les yeux et prenant une grande inspiration. Je sens que mes mains tremblent et elle doit le sentir aussi puisque j’ai, malgré moi, légèrement resserré mon étreinte… Je souffle doucement. « J'étais loin alors… Alors ça va. »

Mes yeux s'ouvrent à nouveau, un peu plus humides que de raison. Les tremblements sont encore là mais ils sont moindres à présent. La crise n'est peut-être pas loin mais tout semble sous contrôle pour le moment. Je lutte, je lutte pour elle car je ne veux absolument pas lui faire subir ça. Même si les crises sont assez courtes en général, elles doivent être aussi impressionnantes pour les spectateurs que pour moi… Non, elle ne verra pas ça, ma déchéance est déjà bien suffisante. Je l’aime trop pour lui infliger ça alors je vais me battre. Maintenant et jusqu’à me sortir de là.

    « Ne t'inquiète pas. »

Concluais-je, reprenant un léger sourire. Ce dernier était faible mais ne manquait pas de sincérité. J’espérais qu'elle le verrais et qu'elle comprendra. Tout va bien, mieux encore maintenant qu'elle est là, que j’ai retrouvé ma tribu et une raison de me battre.

©️ nightgaunt

_________________
Lonely Soul

There are wounds that never show on the body that are deeper and more hurtful than anything that bleeds.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1108-james-eochaidh-o-c
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyJeu 29 Nov - 20:29


Family is not an important thing. It's everything.
James & Lilas
- Elle était vraiment triste de voir son grand frère dans cet état, elle qui avait l’habitude de le voir si fort et plein de joie de vivre malgré toutes les épreuves qu’il vivait au quotidien à l’armée il gardait la tête haute, pour sa famille et pour ses amis. Seulement cette fois était sûrement celle de trop, l’évènement qui a tout fait basculer et elle pouvait le comprendre, elle l’admirait pour son courage et jamais elle n’aurait pu faire la même chose que lui. D’après ses dires « juste une explosion » mais une explosion, ce n’était pas rien et elle avait même de la chance qu’il soit encore à ses côtés puisqu’il aurait pu y passer pour de bon cette fois. Elle comprenait sa réaction, être survivant d’un tel drame devait laisser une marque indélébile. Egoïstement, elle est heureuse de le savoir à la maison et en sécurité, ici elle est certaine qu’il ne lui arrivera rien et surtout elle n’aurait pas la boule au ventre à chaque fois qu’elle reçoit un message de sa part. Seulement elle serait là pour lui et pour l’aider à se reconstruire, comme lui a toujours su être là pour elle. Ce n’est pas parce qu’elle est la plus jeune de la famille qu’elle ne doit pas veiller sur les autres. En pensant qu’elle aurait pu le perdre, les larmes continuaient de couler de ses joues bien qu’elle imaginait que ce ne soit pas ce dont il avait besoin pour le soutenir, il fallait qu’elle se reprenne. -

"Je suis désolé… Je pense que tu n’as pas besoin de mes larmes en plus mais j’imagine que j’aurais pu te perdre et c’est insupportable. Le plus important c’est que tu sois là d’accord ? Tu peux compter sur moi si tu as besoin de quoi que ce soit, je serais là."

- Elle sécha alors ses larmes d’un revers de la main, hors de question qu’une larme de plus ne coule de sa joue, elle devait se montrer forte pour lui et comme pour lui montrer qu’au moins il avait une épaule solide sur qui s’appuyer. De toute façon, tous les membres de la famille seraient là pour le soutenir également puisque c’est bien connu que les O’Connell sont très solidaires entre eux. Elle se demandait bien si James était au courant à propos de leur frère William qui avait littéralement disparu depuis quelques mois seulement ce n’était pas le moment de lui annoncer des nouvelles de la sorte, il avait autre chose à penser bien qu’il finirait sûrement par s’en rendre compte d’une manière ou d’une autre. Elle vient finalement se blottir dans ses bras une nouvelle fois, le serrant fortement contre elle avant de déposer un long baiser contre sa joue -

"Tu sais bien que je ne peux pas m’empêcher d’être inquiète pour toi, c’est normal entre frère et sœur non ? Mais je suis certaine que tu reprendras le dessus sur tout cela. On ne peut pas abattre un O’Connell aussi facilement."

- Elle lâcha un léger rire comme pour essayer de lui remonter le moral. Elle allait certainement passer beaucoup de temps avec lui pour les jours prochains afin de lui remonter le moral, peut-être même qu’il pourrait essayer de refaire du sport ensemble, comme ils le faisaient auparavant. Peut-être même qu’elle pourrait l’emmener pour préparer les cadeaux de Noël, c’était une période de l’année qu’elle adorait puisque c’était l’occasion de faire plaisir à ses proches bien qu’elle mettait parfois du temps à chercher à tout le monde un cadeau. En tout cas, elle espérait qu’il aille mieux d’ici là bien que ca allait être difficile. -

@James E. O'Connell

Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 585
─ Messages : 115
─ Je suis sur FD depuis le : 23/09/2018
─ Emploi : Médecin de formation, officiellement au chômage.
─ Études : Médecine puis l'Officer Development School
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell EmptyJeu 3 Jan - 6:47

Family is not an important thing.
It's everything.
Lilas ✧ James
Revoir son joli minois n'avait pas de prix et je me sentais même égoïste de ne pas avoir eu envie de la revoir plus tôt. Il faut dire que mon état à l'hôpital ne valait pas le détour... Entre les blessures physique, le mutisme et les nausées, je n'étais franchement pas agréable à regarder, trop hideux pour m'imposer à sa vue encore si innocente et pure. Car je voyais toujours ma petite sœur comme ça, comme une jeune fille fragile qu'il faut protéger à tous prix. C'est aussi pour cela que je dois me reprendre rapidement, pour la protéger, pour être digne d'elle et des autres membres de la fratrie. J'étais leur aîné après tout, presque comme un père puisque j'avais si souvent rempli son rôle, je me devais d'être fort, de montrer l'exemple. Cette fois ce sera plus compliqué néanmoins, mon cerveau n'étant définitivement pas décidé à m'aider... Cette fois, je vais devoir lutter contre moi-même et ses larmes m'encourage à le faire au plus vite. 

    « Au contraire. » Répondis-je alors qu'elle s'excusait de pleurer. Avec délicatesse, je posais une main sur sa joue et essuyer du pouce une larme, un mince sourire affiché sur les lèvres. J'ignore si elle est consciente de la force qu'elle est capable de me donner, de ce que je suis capable de faire pour elle. Ou était... « Et c'est à moi d'être la pour toi. » Corrigeais-je avant de la serrer contre moi en lui murmurant un « Je sais. »

Oui, je sais qu'elle sera toujours là pour moi, que je peux compter sur elle pour tout et à tout moment. Mais ce n'est pas logique, ce n'est pas dans ce sens là que c'est supposé être. C'est moi le plus âgé, l'homme. Mes yeux se ferment alors que j'inspire profondément, heureux de retrouver son odeur, la douceur de sa peau. Bien que mes yeux soit plus humides que de raison, aucune larme ne s'en échappe. Je ne veux pas en rajouter même si je veux qu'elle réalise à quel point je suis heureux de la retrouver, de l'avoir près de moi à nouveau. Je me contente de la serrer fort, caressant doucement ses longs cheveux blonds. Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens en ce moment. La douleur et le bonheur mélangés, le soulagement et la culpabilité tout en un. Je ne dois pas me concentrer sur mes idées noires, il faut que je me sorte de là, que je me focalise sur le côté positif des choses : je suis de retour, elle est là, nous allons pouvoir repasser du temps ensemble, ça va aller. 

Qu'est-ce que je peux détester cette phrase en ce moment... Mais c'est vrai, il le faut de toute façon. Je dois aller mieux, je dois me battre, je dois m'en sortir.

Son geste me sort de mes pensées. Elle a rompu l'étreinte et tente un petit rire pour me remonter le moral. C'était plus convainquant que mes efforts de sourire mais ça restait étrange quand même. Personne ne savait vraiment comment réagir face à moi, personne ne savait plus vraiment qui j'étais et ce que j'étais devenu. Moi non plus d'ailleurs. Alors on tente de faire comme si de rien n'était même si ça sonne faux. Que faire de plus de toute façon ? Mon sourire bancale réapparaît sur mes lèvres, tentant de la rassurer à son tour. Elle a raison, on ne se débarrasse pas des O'Connell comme ça, pas si vite et si facilement, surtout pas du plus lourdingue de la famille. Et qu'est ce qu'il pouvait me manquer ce boulet de service ! Je sais que je n'étais pas drôle, que j'étais désespèrent même, mais au moins j'étais optimiste et heureux de vivre. J'avais toujours le mot pour faire sourire et les gens appréciaient ma présence. Maintenant j'étais un fantôme inquiétant qu'on ne savait pas comment prendre... L'ombre de moi-même. 

    « Tu n'as plus à t'inquiéter, je suis là maintenant. » Répondis-je en caressant une nouvelle fois sa joue, la mienne encore chaude où elle avait posé ses lèvres. Inutile de lui dire que je ne pouvais plus vraiment partir à cause de mes crises. Je n'avais d'ailleurs pas l'intention de lui en parler, espérant simplement qu'elle n'y assiste jamais. « Et tu as raison, ils ne se débarrasseront pas de moi comme ça ! »

Ajoutais-je sur un ton de plaisanterie presque convainquant. Je suis là maintenant, entouré par les miens, de retour dans mon élément. Quand mon cerveau ira mieux, tout rentrera dans l'ordre. Il me faut juste du temps, simplement un peu de temps... Enfin je l'espère. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts et à faire bonne figure pour ne pas lui faire peur, pour ne pas les inquiéter davantage. Ma famille a toujours était très importante pour moi, je ne veux pas les décevoir, je dois être à la hauteur, fort. Je sais que ce ne sera pas facile, peut-être même impossible mais il faut que j'essaie et, si j'échoue, que je ne le montre pas. Ils ne doivent pas voir mes failles, ils ne doivent pas s'inquiéter. Pourquoi ? Je n'en sais rien, c'est comme ça, ça l'a toujours été, je me le suis toujours imposé. Peut-être une forme de machisme ou une surévaluation du rôle de grand frère, mais ça m'aide un peu, ou du moins ça m'aidait à l'époque. 
©️ nightgaunt

_________________
Lonely Soul

There are wounds that never show on the body that are deeper and more hurtful than anything that bleeds.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://forgottendelights.forumactif.com/t1108-james-eochaidh-o-c
Contenu sponsorisé
Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty
MessageSujet: Re: Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell   Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Family is not an important thing. It's everything. ❦ Ft Lilas O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: NORTH SIDE :: EDGEWATER-
Sauter vers: