AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Where is my mind ? (Vero)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 844
─ Messages : 160
─ Je suis sur FD depuis le : 23/03/2018
─ Emploi : Gérant du Chicago Strip Club.
─ Études : Il arrête bien trop tôt l'école.
MessageSujet: Where is my mind ? (Vero)   Jeu 14 Juin - 22:38


Where is my mind ?
 Veronika & Simon


Les semaines avaient passé, le soleil avait enfin pointé le bout de son nez, laissant place au printemps. L'air froid qui avait enveloppé Chicago cet hiver, avait laissé place à un air doux et agréable, laissant les bourgeons poussés tranquillement. Les oiseaux se remettaient à chanter et tout le monde semblait un peu plus heureux. Simon, lui, il se fichait bien des saisons, qu'il pleut ou que le soleil soit radieux, de toute manière en pleine journée, il dort l'animal, vivant exclusivement la nuit. Tout ce qui l'importe, c'est de faire de l'argent, des bénéfices et pouvoir agrandir le territoire du gang. Mais il y avait aussi les a côtés. Les à-côtés de Simon s'appellent Veronika. Cette femme qui l'avait rencontré un soir au club. Elle l'avait ouvertement dragué et il en avait clairement profité. La nuit torride avait fini dans son bureau, à l'abri des regards indiscrets. Simon, il aurait pensé que ce n'était pas l'histoire d'une seule nuit, mais non, elle était revenue et ça lui avait fait plaisir au brun. Même qu'il en redemande lui-même, se plantant souvent devant sa porte, parce que le brun, il n'est pas doué avec la technologie et que ça l'emmerde d'envoyer un simple sms pour prévenir qu'il viendra ce soir. Veronika, c'était devenu un peu comme de la drogue pour lui, une envie qui ne le quittait pas de la journée. Il dormait mal, ne pensant qu'à pouvoir la rejoindre sous ses draps ou qu'elle le rejoigne sous les siens. Plusieurs semaines qu'ils partageaient des moments sensuels et pourtant, il n'avait pas échangé sur la vie de l'un et de l'autre. Simon, il ne connaissait pratiquement rien de la vie de la brune, de ce qu'elle pouvait faire de ses journées et à vrai dire, il s'en fichait totalement, tout ce qu'il voulait, c'était son corps, simplement son corps. Entre eux, c'est électrique, chaque baiser sont intenses, passionnée, totalement électrisant et disons le clairement, coucher avec cette femme, c'était totalement spectaculaire, il n'avait jamais connu ça. Au lit, c'était tout simplement génial et en dehors, leur caractère respectif s'accrochait parfois. Mais chaque dispute menait indéniablement dans le lit de l'un ou de l'autre. Un cercle vicieux qu'ils ne pouvaient quitter. Alors, poussé par cette envie de la brune, le brun, il est là, il tape légèrement à la porte de la brune. Il avait bien entendu apporté une bouteille de Whisky, l'alcool qui les avait permis de se rencontrer. S'accoudant contre le mur de la porte, il attendit sagement qu'elle daigne lui ouvrir la porte avec son petit sourire coquin.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



@Veronika Faure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 746
─ Messages : 416
─ Je suis sur FD depuis le : 04/03/2018
─ Quartier : West Side. Un appartement sous les toits. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais au moins j'ai un endroit où dormir.
─ Emploi : Barmaid. De jour comme de nuit, dans plusieurs bars différents. Je chope les contrats là où je peux.
─ Études : Mon paternel voulait que je sois dans la Navy, mais une Navy camée, ça le faisait pas.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Sam 16 Juin - 17:22

La journée avait été ennuyeuse à mourir. Ils avaient eu peu de travail au bar où elle bossait actuellement. Le soleil était pourtant de plus en plus régulièrement de la partie et aujourd'hui n'avait pas été une exception, mais eh, une mauvaise journée, ça arrive à tout le monde. Et Veronika s'ennuyait lorsque le travail était trop plat. Elle avait du mal à supporter un quotidien sans animation, métro-boulot-dodo c'était chiant pour elle. C'était pour ça qu'elle aimait pimenter son quotidien avec diverses rencontres, c'était pour ça aussi finalement qu'elle avait sombré dans la drogue. Elle sombrait de plus en plus dans l'alcool, lassée par la vie qu'elle menait, trop régulière, elle avait besoin d'action. Elle était instable lorsqu'elle se sentait inutile, elle aurait voulu pouvoir agir plus sur cette société qui lui avait plus prit que donner, elle aurait voulu s'engager pour une cause, elle aurait voulu autre chose que ces journées et/ou ces soirées à servir toujours les mêmes choses. Elle s'ennuyait et l'ennui lui était nocif. Auprès de Kyle, elle avait finalement eut son propre combat à mener et puis il était sportif, ils passaient des heures à s'entraîner, tous les jours, se battant souvent l'un contre l'autre. Gabriel, son meilleur ami, était un sportif, mais non seulement actuellement il n'était plus en état mais en plus, il manquait entre eux, forcément, cette tension sexuelle qui la liait à son ancien compagnon. Cette tension, depuis quelques semaines, elle était parvenue à la retrouver. Pas avec le bon gars. Elle le savait. Elle avait bien compris dans quoi il traînait, même si elle ne pouvait rien dire avec certitude sur ses occupations, puisqu'ils ne parlaient jamais d'eux. Il n'y avait que leurs corps qui parlaient. Et ce gars, c'était Simon.

Simon, c'était le seul lien qui lui restait avec Kyle. Elle avait bien en tête de l'utiliser. Elle voulait comprendre, elle voulait savoir, elle voulait le rendre accroc pour qu'il ne puisse pas s'en aller quand elle poserai des questions. Jusque là, elle avait réussi. Il revenait toujours à la charge, même quand ils s'engueulaient plus ou moins violemment, parce que leurs caractères ne collaient pas ensemble. Mais... car il y avait un mais... elle était devenue aussi dépendante que lui. Si ça n'était pas lui qui venait, c'était elle qui allait le chercher. C'était au point où elle n'avait quasiment aucune autre relation à côté: elle n'en avait pas besoin. Elle avait bien eu deux ou trois autres compagnons d'un soir, quand ils ne pouvaient pas se voir, mais il manquait toujours cette passion intense qu'il y avait avec Simon. C'était loin, très loin d'être de l'amour. C'était un lien charnel qui était impossible à briser, même si elle l'avait voulu. Elle en avait besoin. A cause de ça, son enquête au sujet de Kyle était au même point qu'au début: elle savait juste qu'ils s'étaient déjà fréquentés. Elle n'avait jamais abordé le sujet. Elle n'en avait jamais vraiment le temps, elle n'en avait jamais vraiment l'envie non plus: quand Simon et Veronika se retrouvaient en face l'un de l'autre, ils finissaient rapidement l'un contre l'autre. Plus ou moins alcoolisés, ils n'avaient pas besoin de ça, mais ça les éclatait bien d'y rajouter un peu de piment.

En ce début de soirée, alors qu'elle sortait tout juste de la douche, les cheveux encore humides et un simple débardeur enfilé qui retombait sur son bas de jogging, quelqu'un toqua à la porte de chez elle. Son coeur fit un bon et son corps n'espéra qu'une chose: que ce soit Simon la réclamant. La journée pourrait alors ne pas être aussi chiante que prévu. Et, quand elle regarda à travers le judas de la porte, un sourire satisfait se colla sur son visage. C'était bien lui. Elle ouvrit, silencieuse mais le dévorant déjà des yeux et se décala pour le laisser entrer, avant de refermer derrière elle. Puis son regard se posa sur l'alcool qu'il ramenait.

" Du whisky. Parfait. J'avais besoin de me changer les idées.  Tu sais où poser la bouteille, je vais chercher deux verres. "

Elle se dirigea vers la cuisine et en revint avec la vaisselle, qu'elle posa sur la table basse devant son canapé. Elle s'assit et posa un coude sur le dossier, puis posa sa tête sur se main, tout en regardant Simon avec ce sourire ravageur qu'elle avait chaque fois qu'elle posait les yeux sur lui.

" Tu excuseras ma tenue, je sors de la douche. "

Ca sera plus facile à enlever.

_________________
Your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself : where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t297-veronika-faure-in-t
─ Dollars : 844
─ Messages : 160
─ Je suis sur FD depuis le : 23/03/2018
─ Emploi : Gérant du Chicago Strip Club.
─ Études : Il arrête bien trop tôt l'école.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Mer 20 Juin - 17:35


Where is my mind ?
 Veronika & Simon

Déjà imbibé par l'alcool, Simon, il n'avait pas attendus de la voir pour commencer à boire. Lorsqu'elle ouvre la porte, un sourire satisfait s'étire sur ses lèvres. Surtout, quand il remarque sa tenue, ses yeux insistants un long moment sur ses courbes. Elle le laisse passer et Simon, il s'exécute, il entre, comme pour prendre sa dose. Il passe sa main sur son cou en l'entendant lui dire qu'elle avait besoin de se changer les idées. Simon, il était là pour ça, lui changer les idées. Il se mord la lèvre, en s'approchant du canapé. Il pose la bouteille sur la table basse et il attend la brune revenir avec les verres. Une nouvelle fois, lorsqu'elle apparaît, il la dévore du regard. Dans son esprit, il se voyait déjà enlever son débardeur, ainsi que son jogging. Mais pour une fois, ne pouvait-il pas faire durer le plaisir ? Il s'assoit sur le canapé à ses côtés lorsqu'elle pose les verres sur la table basse. Veronika, elle le dévore des yeux et bien sûr ça gonfle l'ego du brun. La brune, elle s'excuse alors pour sa tenue, en lui expliquant qu'elle sort de la douche. Ce n'était vraiment pas la chose à dire, ni même de s'excuser pour ça. Ses cheveux mouillés, son débardeur pratiquement transparent, sa peau moite, tout cela avait le don d'exciter encore un peu plus le brun. Il s'approche d'elle passant une main sur sa joue. « T'es terriblement sexy comme ça. » Lui dit il en se mordant la lèvre, prête à la dévorer. Un grand sourire s'étire sur son visage, tout en lui caressant la joue avec son pouce. Simon, il l'attire alors un peu vers lui pour lui donner un baiser. Ses baisers, ne sont jamais doux, non, pas avec Veronika, ils sont voraces. Il a envie d'elle et il lui fait bien comprendre. Il a envie de son corps. Après quelques minutes d'un long échange de baisers passionnés. Simon, il se détache lentement d'elle, sentant l'excitation monter entre leur deux corps. Les lèvres encore engourdies par ce baiser, il attrape la bouteille et l'ouvre pour se servir un verre et servir aussi Veronika. « J'ai pris la même bouteille que quand t'es venue pour la première fois au club. Tu te souviens ? » Simon, lui, il s'en souvient, serait-il un peu nostalgique ? Aujourd'hui, Simon, il s'inquiète pour Cass, son meilleur ami. Simon, il le sait, il part complètement en vrille et Simon ne fait qu'enterrer les corps derrières lui. Mais cela il ne peut pas vraiment l'évoquer à Veronika. Elle se doute déjà qu'il se trame des choses louches au club alors lui avouer que son ami tue des personnes parce qu'il ne supporte pas la mort de son frère jumeau et que Simon l'aide à brouiller les pistes. Il n'avait pas spécialement envie que la brune prenne peur, il n'a pas envie qu'elle se sauve, car c'était toujours sympa de partager un moment avec elle. Simon, il attrape son verre pour le porter à ses lèvres, laissant glisser le liquide dans sa gorge. « Tu ne veux pas quitter ton travail, pour bosser au bar du club ? Comme ça, je te verrais tous les soirs. » Il regrette instantanément cette demande, lui qui ne veut pas l'impliquer dans son business, il venait de faire exactement le contraire. Se passant une main dans ses cheveux, il espère tout au fond de lui-même qu'elle refusera cette demande bien qu'au fond de lui, il en a terriblement envie aussi.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



@Veronika Faure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 746
─ Messages : 416
─ Je suis sur FD depuis le : 04/03/2018
─ Quartier : West Side. Un appartement sous les toits. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais au moins j'ai un endroit où dormir.
─ Emploi : Barmaid. De jour comme de nuit, dans plusieurs bars différents. Je chope les contrats là où je peux.
─ Études : Mon paternel voulait que je sois dans la Navy, mais une Navy camée, ça le faisait pas.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Mer 20 Juin - 18:58

Veronika se mit à rire lorsqu'il lui dit qu'elle était sexy, habillée ainsi. Il était vrai qu'il était venu au bon moment: quelques minutes plus tôt, elle n'aurait pas pu lui ouvrir (elle n'aurait pas entendu qu'on frappait à la porte) et ils auraient raté une soirée. Loin d'avoir honte de son corps pour une quelconque raison, la brune ne prenait certainement pas soin de cacher ce qui pouvait se voir. Simon pouvait observer à loisir ses courbes et il ne s'en privait pas. Le simple contact avec la main du jeune homme la fit frisonner. Elle ferma les yeux, savourant la caresse, il avait visiblement envie de faire durer les choses et elle n'était pas contre, bien au contraire. Elle passa la langue sur ses lèvres, résistant tant bien que mal à lui sauter au cou de suite. Mais elle le laissa faire et lorsqu'il l'embrassa enfin, elle crut qu'elle allait exploser tant elle avait envie de lui. C'était une vraie drogue, tout chez Simon déclenchait l'envie chez Veronika et leurs étreintes, toujours passionnées, étaient celles de deux corps qui s'abandonnaient, de deux personnes qui oubliaient le monde extérieur et leurs emmerdes le temps de quelques heures. Quand ils se détachèrent, tant bien que mal, Veronika mit quelques secondes à reprendre des esprits. Elle pensa, allez savoir pourquoi, qu'il fallait peut-être qu'elle lui dise maintenant ce qu'elle attendait de lui. Une petite voix dans sa tête lui disait que c'était maintenant ou jamais, qu'il ne méritait sans doute pas qu'elle se serve de lui comme ça, qu'elle allait au devant des problèmes... mais elle n'en fit rien. Repoussant sa conscience qui la travaillait un peu trop, elle récupéra le verre que Simon lui tendait et avala deux grosses gorgées du liquide salvateur. L'alcool lui brûla la gorge, sensation qu'elle connaissait si bien et à laquelle elle était autant accro que ce qu'elle l'était au corps du brun. Elle regarda l'étiquette du whisky lorsqu'il lui en parla et sourit, amusée qu'il s'en souvienne.

« Effectivement. C'est mon préféré, je pense. »

C'était surtout le favori de Kyle. Elle but une nouvelle gorgée pour éviter de penser à lui. Chaque fois qu'elle le faisait, elle finissait par se mettre à pleurer. Si seulement elle avait des réponses... Heureusement pour elle, Simon continua de parler. En temps normal, ils auraient déjà quitté le canapé pour la chambre qui était plus agréable. Elle tourna la tête sur le côté. L'échange se faisait presque amical. En réalité, elle appréciait vraiment Simon, pour le peu qu'ils avaient discuté. Si elle s'en laissait le choix, elle aurait peut-être même pu se lier d'amitié avec lui. Mais ni l'un ni l'autre ne semblait le vouloir.

« On bosserait pas beaucoup, tu crois pas ? » lui dit-elle avec un sourire en coin. « Humm. » Elle termina son verre. « Pour l'instant, je préfère ne pas bosser à un seul endroit. Faire tous les jours le même trajet, c'est pas mon truc. J'ai pas envie d'avoir d'attaches. Je sais pas comment font ces gens pour supporter un quotidien métro-boulot-dodo. J'ai toujours été partout. Je finirais par déprimer. » Tout en parlant, elle se resservit et en profita pour remettre le verre de Simon au niveau le plus élevé. « Mais si un jour tu as besoin d'une remplaçante ou d'un contrat de quelques jours... »

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. Son téléphone, posé lui aussi sur la table basse, se mit à sonner. En jetant un coup d'oeil à l'écran, elle reconnut le numéro d'un de ses employeurs réguliers. Elle s'excusa rapidement auprès de Simon et s'éclipsa dans la salle de bains, afin de s'éloigner des bruits de la ville. Une fois dans la pièce, après échange d'une minute, elle se regarda dans le miroir un instant. Puis ses yeux se posèrent sur la poche de son jeans, qu'elle avait laissé traîner là. Elle en sortit un briquet qu'elle ne quittait jamais. Celui de Kyle. Il y était dessiné un symbole dont elle n'avait jamais trouvé l'origine. C'était un vrai porte bonheur, alors qu'elle ne fumait pas – en tous cas, ce qu'elle fumait n'était pas quotidien et elle se démerdait toujours pour que d'autres l'allument à sa place. Un sourire nostalgique sur le visage, elle le remit dans la poche, sans s'apercevoir qu'il en dépassait désormais. Puis elle sortit de la salle de bains en fermant la porte derrière elle et retourna près de Simon. Mais cette fois-ci, plutôt que de s'asseoir à côté de lui, elle s'installa à califourchon sur ses genoux, plantant ses yeux dans ceux du brun.

« On était vraiment en train de discuter, là ? »

Une lueur à la fois espiègle et impatiente dans le regard, elle passa son pouce sur les lèvres de Simon et se pencha, jusqu'à se retrouver quasiment complètement collée à lui.

« Non parce que je pense qu'à l'origine, t'étais pas venu pour ça, je me trompe? »

Sa voix s'était faite murmure et elle colla sa bouche à celle de son partenaire, avide de faire basculer la situation. Elle cessa avec difficultés leurs baisers toujours plus dévorants et lui demanda, cherchant sa respiration entre deux phrases...

« Et si on restait là, pour une fois? »

Partis comme ils étaient, ça allait probablement être compliqué de rejoindre la chambre, de toutes façons. Et le canapé était tout à fait confortable.

_________________
Your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself : where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t297-veronika-faure-in-t
─ Dollars : 844
─ Messages : 160
─ Je suis sur FD depuis le : 23/03/2018
─ Emploi : Gérant du Chicago Strip Club.
─ Études : Il arrête bien trop tôt l'école.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Mer 20 Juin - 21:29


Where is my mind ?
 Veronika & Simon

Simon, bizarrement ça lui fait plaisir que la jeune-femme lui avoue que c'était son whisky préféré et du coup qu'il avait vu juste en amenant cette bouteille. Veronika, elle n'était pas bien difficile à satisfaire et c'était plutôt reposant. Simon ne devait pas faire d'effort pour qu'elle accepte de coucher avec lui. Son corps lui suffisait largement, il n'y avait aucune promesse entre eux et c'était bien mieux comme ça. Sa question après sa proposition de travail lui arrache un rire, il était certain que si elle bossait pour lui, elle ne ferait pas certainement pas ceux pour quoi elle est payée. « Je suis un patron exigeant. » Qu'il lui répond avec un petit sourire en coin. Il était certain qu'elle ne pourrait travailler s'il était dans le coin, il aurait toujours cette envie de l'emmener dans un coin sombre du club. Par contre, ce serait peut-être mauvais pour le club et il fut soulagé de l'entendre lui dire qu'elle n'aime pas avoir d'attache et qu'elle préfère travailler dans différents endroits. En général, Simon, il engage des personnes de confiance, surtout s'ils ne sont pas du gang. Il ne faudrait pas qu'un employé révèle à la police ce qu'il a vu, ou alors que les filles ne sont pas payées que pour simplement danser. Simon, il a toujours détesté les balances de toute manière et lui-même n'en sera jamais une, question de principe. Les flics peuvent vous amadouer avec leurs belles paroles, alors Simon, il préfère que ses employés, qui ne sont pas impliqués dans le gang, ne soient au courant de rien, comme ça, il n'y aura rien à cafter. Simon, il reprend une gorgée de son verre que la brune a remplit au maximum. Voulait-elle qu'il soit un peu plus imbibé d'alcool et qu'il ne puisse plus rentrer chez lui ? Le brun, il embrasse son cou lorsque celle-ci commence à lui dire qu'elle peut tout à fait remplacer un de ses employés. Mais elle ne termine pas sa phrase répondant à son téléphone. Simon, il laisse tomber sa tête en poussant un petit grognement sur le coussin de son canapé, se demandant bien ce qui pouvait être plus urgent que ce qu'ils comptaient faire. La brune, elle s'absente alors et le brun, il en profite pour finir son verre et se mettre à l'aise sur le canapé. Un sourire en coin lorsqu'elle revient et qu'elle se met à califourchon sur lui en lui demandant s'ils étaient vraiment en train de discuter. Il était vrai, qu'ils n'avaient jamais vraiment échangé. « Oui, tu me disais que tu voulais devenir strip-teaseuse... » Il lui fait un petit clin d'œil, puis un sourire en coin, se moquant clairement de la brune, ne l'imaginant pas du tout sur un podium, même si, cela pourrait être très sympathique de la voir se déhancher pour lui. Elle se rapproche de lui et il pose ses mains sur ses hanches. « Humm non. » Sa bouche se colle alors à la sienne, fermant les yeux, il en profite pour passer ses mains sous son t-shirt. La brune, elle se décolle de lui après plusieurs baisers pour lui demander de rester là, de le faire sur le canapé. Il jette un coup d'œil au canapé et il se dit que c'était un bon compromis. Pour toute réponse, il l'embrasse une nouvelle fois sur la bouche, mêlant sa langue à la sienne, tout en se relevant. Le brun, il la fit basculer sur le canapé pour qu'elle se retrouve allongée en dessous du corps du jeune-homme. Ses mains se promenant déjà sous son t-shirt et frôlant dangereusement son pantalon tout en l'embrassant sauvagement. Un soupir s'échappe de sa gorge, mais il tombe sur un objet métallique au niveau de sa poche. Il attrape l'objet pour le mettre sur la table basse, mais cet objet, c'est un briquet. De ce qu'il sait, Veronika ne fume pas, contrairement à lui. Il fronce les sourcils, se demandant si elle ne lui avait pas acheté un briquet, sachant qu'il fume beaucoup trop. Il repère bien vite le symbole sur le briquet. Un mouvement de recul, coupant court à toute envie. Il se passe une main dans sa chevelure, repoussant ses mèches de devant ses yeux. « Putain, Vero, t'as eu ça où ? » Il la fixe, le regard sombre, la colère montant en lui. Ce briquet, c'était celui de Kyle. Ce ne pouvait pas être une putain de coïncidence.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



@Veronika Faure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 746
─ Messages : 416
─ Je suis sur FD depuis le : 04/03/2018
─ Quartier : West Side. Un appartement sous les toits. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais au moins j'ai un endroit où dormir.
─ Emploi : Barmaid. De jour comme de nuit, dans plusieurs bars différents. Je chope les contrats là où je peux.
─ Études : Mon paternel voulait que je sois dans la Navy, mais une Navy camée, ça le faisait pas.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Mer 20 Juin - 22:08

Veronika rit de nouveau. Strip-teaseuse ? Sans déconner ? Elle aimait danser, elle aimait aguicher les gens, mais en faire son travail... non, elle aurait trop peur de perdre cette sensation délicieuse de garder le contrôle. Et elle ne faisait pas suffisamment confiance aux gens, y compris à ceux qui payaient (surtout à ceux qui payaient, finalement) pour le spectacle. Si elle adorait ses contrats de barmaid et qu'elle ne se voyait pas vraiment faire autre chose, elle ne se serait jamais imaginée strip-teaseuse. Surtout pas dans le bar de Simon où, elle s'en était bien rendue compte, il était loin de se passer des choses très recommandables et où les danseuses allaient souvent plus loin que le métier pour lequel elles étaient déclarées. Etaient-elles déclarées, d'ailleurs ? Mais elle ne se posa pas vraiment tant de questions, trop occupée à frémir sous les caresses de Simon, qui se faisaient de plus en plus entreprenantes. Il la bascula en arrière, l'allongeant sur le canapé et elle se retrouva sous lui. C'était une chose qu'elle faisait rarement. C'était une manière de se soumettre et elle détestait ça, surtout avec les hommes. En général, elle était au dessus, elle contrôlait le moindre de ses gestes, c'était elle qui décidait de la cadence... mais pas avec Simon. Avec lui, c'était un véritable échange physique, une osmose qu'elle n'avait pas avec les autres. Elle ne savait pas pourquoi. Parfois, on rencontre des gens avec qui ça colle... alors que la soirée se déroulait bien, le brun passa sa main là où il ne fallait pas. Le briquet. Pourquoi l'avait-elle remis dans sa poche ? Allez savoir. Mais Simon s'en empara pour le poser sur la table et elle se redressa aussi vite que lui, soudainement sur la défensive, tout comme il venait brusquement de changer de comportement. Il avait récupéré l'objet et visiblement, il avait reconnu le symbole. Alors, Veronika avait vu juste. S'il avait reconnu le briquet, c'était qu'il connaissait Kyle. Je te l'avais dit! lui dit une petite voix dans sa tête. Elle pouvait sentir la colère de Simon. L'ambiance était totalement retombée, pour lui comme pour elle. Tout un tas de questions lui passèrent par la tête. Elle venait d'être prise la main dans le sac et elle ne savait pas vraiment comment réagir. Son premier réflexe avait été de s'éloigner, comme si elle pouvait fuir ses responsabilités. Mais elle était chez elle. Et elle était face à Simon. Celui vers qui elle s'était dirigée à la base pour avoir des informations, simplement des informations. C'était devenu un peu n'importe quoi, ça n'aurait pas dû prendre cette tournure-là. Elle était face à sa bêtise et elle allait devoir en assumer les conséquences. La première des choses qu'elle lui dit fut presque prononcé sur le ton de la supplication. Les sentiments parlaient en premier.

« Me le reprends pas, s'il te plaît, Simon. »

Elle avala sa salive et ravala ses larmes, par la même occasion. Elle ramena ses cheveux derrières ses oreilles, dégageant ainsi son visage, comme si ça pouvait changer quelque chose...

« C'est tout ce qu'il me reste de lui. »

Elle soupira et se passa une main sur le visage. Ca n'était plus la peine de mentir, maintenant. Elle était grillée.

« C'était pour ça que j'étais venue te voir à la base. T'es le seul lien que j'ai trouvé, t'es peut-être la seule personne qui pourrait m'aider à... et merde. »

Elle lui tourna le dos, incapable de remettre en ordre ses pensées. D'ailleurs, ce qu'elle venait de dire à Simon n'avait aucun sens. Elle ne savait pas quoi faire.

_________________
Your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself : where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t297-veronika-faure-in-t
─ Dollars : 844
─ Messages : 160
─ Je suis sur FD depuis le : 23/03/2018
─ Emploi : Gérant du Chicago Strip Club.
─ Études : Il arrête bien trop tôt l'école.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Jeu 21 Juin - 19:59


Where is my mind ?
 Veronika & Simon

La soirée aurait pu très bien se terminer, elle aurait pu être très agréable comme toutes celles qu'ils avaient déjà partagé. Mais c'était sans compter, le fait que Simon, il trouve ce briquet dans la poche de Veronika. Comment se faisait-il qu'elle possède ce briquet ? Ce briquet, c'était celui de Kyle. Celui que Simon lui avait offert pour le remercier de l'avoir aidé dans plusieurs situations compliquées. De le remercier d'être un ami fidèle, un frère au sein du gang. C'était un briquet unique, comportant un symbole particulier, un aigle, ainsi que la date d'entrée de Kyle dans le gang. Simon était donc certain qu'il était à lui. Simon, il reste le regard fixé sur le briquet, les souvenirs de Kyle remontant lentement à son cerveau. Toutes ses soirées qu'ils avaient partagées ensemble, tous ses verres qu'ils avaient bus, tous les conseils qu'il avait pu lui dire, toutes les magouilles, toutes ses discussions sans fin. Simon aurait aimé que Kyle ne soit pas parti. Qu'il n'est pas quitté la ville de Chicago et surtout qu'il n'y soit pas revenu. Deux ans avaient passé, d'autres étaient tombés et pourtant Simon, il se souviendrait toujours de son enterrement. Comme celui de John. Le brun, il pensait pouvoir oublier dans les bras de Veronika, pourtant, elle venait de lui faire exploser sa petite bulle. Cette femme, il n'avait plus envie de la toucher. Il n'avait plus envie de la regarder. Simon, il lui demande d'où vient le briquet, sentant la colère monter en lui. Veronika, elle le supplie en premier, lui demandant de lui rendre. Peut-être pas égoïsme, Simon, il ne lui rend pas, gardant le briquet dans sa main, voulant le ranger dans sa poche. Le regard impassible, il l'écoute, pourtant, tout le dépasse. Cette femme avec qui il avait passé plusieurs nuits. Cette femme avec qui physiquement ça collait bien. Merde, cette femme, elle connaissait Kyle. C'est tout ce qui lui restait de lui, cette phrase résonne en lui. Lui ? Que lui restait-il de lui ? Des souvenirs, de l'amertume et de la colère. La suite, fit plus mal qu'une balle qui transperce son corps et il avait déjà connu cette douleur. Sa poitrine se serre. Jamais on ne l'avait autant pris pour un con, manipulé comme un jouet. Sa fierté prenant le dessus, son ton devenant froid. « T'aider à quoi ? À comprendre quoi ? » Elle se tourne alors, en ayant l'air d'être totalement désorienté. Sous la colère, il lui attrape le bras violemment et l'oblige à se retourner. À lui faire face. Ce n'est pas dans ses habitudes d'être violent avec des femmes, mais aujourd'hui, la femme qu'il avait devant lui, lui faisait littéralement péter un câble. Il plante son regard dans ses yeux, lui serrant toujours le bras, lui laissant sans doute un bleu demain. « Tu sais quoi ? Kyle, il est mort, ok ? Il est mort depuis deux ans. » Il le sait aujourd'hui, Kyle était amoureux d'une femme et maintenant tout s'éclaire, Veronika était la femme qu'il aimait. Il lui lâche alors le bras, passant une main sur sa mâchoire. « T'aime ça, c'est ça ? Jouer la fille dure ? J'étais qui pour toi ? Ton jouet ? Ton informateur ? T'es vraiment une belle sal*pe. » Comme s'il la provoquait, il range le briquet dans sa poche de jeans en ne cessant de lui lancer un regard noir. Tout ce qu'il voulait, pour le moment, c'était partir, retrouver son club et de pouvoir casser la gueule à quelqu'un.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Veronika Faure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 746
─ Messages : 416
─ Je suis sur FD depuis le : 04/03/2018
─ Quartier : West Side. Un appartement sous les toits. C'est pas ce qu'il y a de mieux, mais au moins j'ai un endroit où dormir.
─ Emploi : Barmaid. De jour comme de nuit, dans plusieurs bars différents. Je chope les contrats là où je peux.
─ Études : Mon paternel voulait que je sois dans la Navy, mais une Navy camée, ça le faisait pas.
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   Jeu 21 Juin - 21:19

Simon était en colère. Et encore, le mot était faible. Ce fut dans une véritable fureur qu'il entra. Lorsqu'il attrapa son bras, Veronika voulu s'en défaire, mais il l'avait si bien empoignée qu'elle ne put rien faire. Enfin, elle aurait pu, très concrètement, le frapper pour se dégager, mais était-ce bien la solution ? Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, ce qu'il lui dit lui fit l'effet d'un coup de massue. Là, tout de suite, elle aurait préféré mourir plutôt que d'avoir à entendre autre chose. Au fond d'elle-même, elle le savait, que Kyle était mort. Jamais il ne l'aurait laissée tomber, pas comme ça, pas sans donner de nouvelles. Ca n'était pas son genre. Alors bien sûr, elle l'avait pensé, qu'il était décédé, mais en avoir la certitude fut dévastateur. Quand Simon la lâcha, elle failli perdre pieds, littéralement. Elle eut du mal à comprendre ce qu'il lui dit, baissant la tête et il lui fallu se concentrer pour réussir à reprendre ses esprits. Quand elle tourna de nouveau son visage dans la direction de Simon, elle n'était plus la même. Son regard s'était fait froid et ce fut d'un ton cassant qu'elle lui répondit.

« Eh ben ouai. Tu t'attendais à quoi, hein ? Je suis pas une sainte nitouche, Simon. Tu peux bien penser que je suis une salope, j'en ai rien à foutre, t'es pas le premier et tu seras pas le dernier. »

Elle s'avança alors que le brun rangeait le briquet dans sa poche, provocante à son tour.

« Alors ouai. Ouai, je me suis bien amusée. Je suis comme ça, mec. J'ai pas d'attaches, je me fous de ce que les gens avec qui je couche font de leur temps quand ils ne sont pas avec moi. Et ouai, je comptais te tirer des infos. Parce que je voulais comprendre ! »

Elle prononça ces derniers mots presque en criant. Comprendre. C'était la seule chose qu'elle avait en tête, au départ. Mais elle n'avait pas été capable de demander, elle n'avait pas été capable de lui dire non, de le repousser, d'agir autrement. Elle s'était perdue en chemin, elle l'était déjà tellement, qu'un peu plus ou un peu moins... Veronika soupira. Elle n'avait qu'une envie, c'était d'en venir aux mains, mais elle savait aussi que ça ne ferait qu'empirer les choses. Alors elle prit une grande respiration et recula, passant une main dans ses cheveux.

« Simon, écoute... » sa voix s'était radoucie.

« Je voulais pas... Mais merde, qu'est-ce que tu veux que je te dise ! Tu m'as plu, la première fois que je t'ai vu et j'ai presque oublié pourquoi j'étais venue au bar. Et j'aurais dû arrêter, j'ai voulu arrêter, mais j'ai pas pu. T'étais le seul avec qui j'arrivais à abandonner le reste autour de moi. Alors ouai, j'ai agi comme une conne. Mais je... »

Elle regarda la poche où Simon avait rangé le briquet. Son visage se teinta d'un air sombre.

« T'as aucune idée d'où je viens, ni de ce que j'ai fais avant d'arriver à Chicago. Tu sais pas ce par quoi je suis passée, dans quels trafics j'ai trempé. On se ressemble sans doute plus que ce que tu crois. Et Kyle... Kyle, il m'a sauvé la vie. Je voulais trouver quelqu'un qui puisse me confirmer ce que je redoutais. »

Elle regarda de nouveau Simon. Elle aurait voulu lui faire des excuses, mais elle était trop fière pour ça, alors elle n'en fit rien. Elle était toujours sous le choc, aussi.

« J'ai rien joué d'autre. J'avais vraiment envie de te voir, à chaque fois que je suis venue. La seule chose que je t'ai pas dit, c'est pourquoi j'étais venue à la base. »

Elle était consciente que pas grand chose pourrait rétablir la situation, qu'il allait lui falloir du temps, lui aussi, pour digérer ce qui se passait. Mais malgré tout, elle lui tendit la main. Non pas pour qu'il la saisisse, mais...

« S'il te plaît. C'est la seule chose que j'ai. »

---

@Simon Maslov ne lui rends pas le briquet :p Comme ça, à ma prochaine réponse, Vero explose pour de bon, et Simon peut se barrer ensuite sans qu'elle n'arrive à le rattraper. Il peut même la menacer si elle le suit, comme ça quand elle aura le culot de revenir au club, ça va être funky à jouer !

_________________
Your head will collapse, but there's nothing in it and you'll ask yourself : where is my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t297-veronika-faure-in-t
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Where is my mind ? (Vero)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Where is my mind ? (Vero)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: WEST SIDE :: RESIDENCES-
Sauter vers: