AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 182
─ Messages : 31
─ Je suis sur FD depuis le : 02/10/2018
MessageSujet: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Mar 20 Nov - 21:08

Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler. × ft. Jonas & Neil
Neil avait vivait dans la rue depuis quelque temps maintenant, il se débrouillait comme il pouvait, mais parfois, c’était dur pour lui. Actuellement, avec le froid qui s’installait, c’était d’autant plus compliqué. Certes, il était à l’abri du mauvais temps, ou de la neige potentielle, néanmoins, il était en pleins courants d’air. Il avait constamment froid, il avait faim aussi. Il vivait avec cette impression quotidienne que son estomac se serrait. La sensation de faim était le plus dur à supporter pour lui. Il devait donc voler souvent pour pouvoir se nourrir. Il avait maigri, mais n’était pas encore squelettique, il lui restait du muscle.

Le jeune homme avait revêtu une épaisse veste rouge, elle lui tenait chaud, c’était un cadeau de Jonas pour un noël, cette veste ne le quittait jamais. Et pour preuve, elle subissait la galère avec lui. Il lui arrivait de la laver grâce à des pièces qu’il retrouvait parfois dans les machines. Elle était chère à ses yeux. Il était vrai qu’elle lui rappelait également son ancienne vie, toutefois, il ne pouvait se résoudre à se séparer d’elle. Il pouvait être grandement sentimental parfois. Il avait enlevé ses lunettes et son bonnet qu’il avait mis bien à l’abri. Le froid faisait qu’il y avait constamment de la buée sur les verres, ce qui n’était pas très pratique. Et son bonnet était trop sale pour le moment pour qu’il puisse le porter.

Il fallait qu’il quitte son repère pour se trouver de nouveaux vêtements et surtout de quoi se nourrir. Il n’irait pas en magasin cette fois, pas après être tombé sur son avocat. Il avait peur malgré lui de le recroiser. Il ne voulait pas le décevoir une nouvelle fois. Il fermait son repère, ou du moins, il le cachait à la vue de tous, en remettant le cadenas sur la porte à chaque fois qu’il s’en allait. Il n’avait pas envie qu’on lui vole le peu qu’il avait, ou qu’on s’apprivoise son squate. Il veillait à ce que personne ne l’observe, puis, il marchait normalement dans la rue. Il avait glissé ses mains abîmées par le froid dans les poches de sa veste, après avoir relevé sa capuche. Il analysait tous les immeubles environnant, mais aucun ne semblait lui convenir. Il soupirait doucement de désespoir. Le froid se glissait à travers le tissu malgré son épaisseur, la buée sortait de ses lèvres contrastant entre la température de son corps et celle de l’extérieur.

Neil se sentait plus seul que jamais. Il n’avait personne vers qui se tourner. Les associations n’étaient pas une solution pour lui. Réellement, il se méfiait de tout et de tout le monde. Même des personnes qui géraient les associations pour les personnes en difficultés, comme lui. Le jeune homme avait pleinement conscience que sa famille l’avait bousillé, et que malgré lui, son ex, l’avait remis dans la galère aussi. Il regrettait juste de ne pas avoir pu dire au revoir à Jonas. Cependant, il était bien trop tard pour les regrets. Aujourd’hui, il était seul, pas de famille, pas d’amis, rien. Les gens ne savaient même pas qu’il existait, il était invisible. On ne pouvait pas dire que cette vie lui convenait. Toutefois, avait-il d’autre choix que de s’y faire ?

Il se débrouillait toujours pour chercher un emploi, il se rendait dans les points relais libres pour mettre à jour lettres de motivation et cv, puis parfois pour pirater les caméras de surveillance de certains magasins pour qu’il puisse analyser où chaque caméra se situait. Il était loin d’être bête, il avait de la détermination, de l’envie, mais… Cela ne suffisait pas. Le dernier travail qu’il avait obtenu était serveur dans un fast-food, et c’était un contrat de remplacement. Le peu d’argent qu’il s’était fait, était parti rapidement dans la nourriture.

Le garçon marchait sans savoir dans quelle direction, il allait. Son instinct le poussait vers Downtown, alors, il se laissait guider. Puis tout à coup, sans qu’il ne sache pourquoi il s’arrêtait devant un immeuble qui ne lui semblait pas trop mal. Il regardait autour de lui et il s’apercevait qu’il n’y avait ni interphone, ni badge pour rentrer, ce qui lui facilitait grandement la tâche. Il choisissait un étage au hasard. Il ne prêtait aucune attention au nom sur la porte, pourtant, il aurait dû. Il sortait une tige en faire, qu’il glissait dans la serrure, et en quelques secondes, il ouvrait la porte de l’appartement. Il refermait immédiatement la porte derrière lui, il ne voulait pas que les gens le surprennent et appellent le locataire. Il prenait quelques secondes pour observer le lieu. Il fronçait les sourcils en voyant qu’il y avait un peu de désordre. Cependant, il n’accordait pas vraiment d’importance à ce détail.

Il sortait un sac de sport de dessous sa veste, qu’il gardait tout le temps quand il allait voler, puis il fouillait les placards à la recherche de nourriture, une fois trouvée, il fourrait les boîtes de conserve dans le sac, il se dirigeait ensuite vers la chambre de la personne et mettait quelques vêtements dans le sac. Il piquait même un gel douche. Il était presque tenté de prendre une douche, néanmoins, il n’eut le temps de rien prendre d’autres, car il entendait la porte d’entrer se refermer. Il savait parfaitement que le locataire avait dû remarquer la porte entre ouverte, cependant, il avait espéré partir avant de se faire choper. Son coeur s’était mis à battre beaucoup plus fort. Il n’avait pas envie de finir en prison, il n’avait pas envie de devoir encore appeler monsieur Dorner, parce qu’il avait volé, mais cette fois chez quelqu’un. Il ne savait pas quoi faire, il avait laissé son dernier geste en suspens. Il savait que se cacher ne servirait à rien. Et si le type était armé ? Pire, s’il faisait parti de la police ? Neil était en train de paniquer. Sa respiration s’était grandement accélérée, et il devait se dépêcher de se calmer pour pouvoir réfléchir convenablement, et surtout pour éviter de se faire davantage repérer, il pouvait peut-être encore se sortir de ce merdier s’il la jouait en finesse. Il reculait alors lentement dans le but de se cacher dans le dressing, erreur de sa part, en reculant, il heurtait la table de chevet présente, faisant ainsi tombé la lampe installée dessus. Pour la discrétion, c’était fichu.
code by lizzou × gifs by amazingxlife








@Jonas Phillips
Spoiler:
 

_________________
Je viens du ciel et les étoiles entre elles, ne parlent que de toi.
Je croyais que le plus dur c'était de t'aimer, je me suis trompé, le plus dur c'est tenté de t'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 1225
─ Messages : 120
─ Je suis sur FD depuis le : 19/11/2018
─ Âge : 23
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Barman à l'escape club
─ Études : Étudiant en arts, troisième année.
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Mer 21 Nov - 20:25





Neil
&
Jonas
Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler
Tu viens de tirer ton coup avec une parfaite petite idiote qui passait par là au bar où tu bosses. Rien d'extravagant, juste un trou parmi tant d'autres qui t'a refilé son numéro en parfaite cruche qu'elle est. Elle s'imagine sûrement que tu la rappelleras mais tu ne le feras juste pas. Pour toi elle ne représentait rien cette nana. Ni elle ni aucune autre d'ailleurs. Et là alors que tu te concentres sur tout ceci tu songes un instant à Neil ton ex beau frère. Tu te demandes comment il va, tu espères qu'il a trouvé un toit décent où dormir, avec l'hiver qui se rapproche tu n'as aucune confiance mais tu veux croire que tout ira bien pour lui. Malheureusement avec Neil tu ne peux être confiant de rien. Après que ton ex l'a foutu à la porte tu n'as plus jamais eu aucune nouvelle de sa part. Pourtant tu as toujours été là pour lui, pour l'écouter se plaindre, pour plaisanter, pour lui offrir des cadeaux ou que sait-on encore. Un coup tu lui as carrément offert une veste d'une grosse marque de luxe. Tu n'as jamais eu beaucoup d'argent mais ça ne t'a pas empêché de lui offrir une Lagerfeld. Tout ça rien que pour lui témoigner ton affection. Au départ il avait été étonné par la qualité du produit et a eu du mal à accepter mais tu ne lui as pas laissé le choix que d'accepter.

Et là alors que tu songes à tout ceci tu rentres seul chez toi. T'es excité à mort, t'as envie de t'envoyer en l'air avec quelqu'un parce que l'imbécile de tout à l'heure ne t'a évidemment pas suffit. Et quand t'arrive chez toi tu remarques que la porte a été forcée, tu fronces les sourcils et pénètre à l'intérieur tout en refermant la porte comme tu le peux. Quelques instants après tu entends de bruit provenir de ta chambre comme quelque chose qui vient de tomber. Tu grimaces te demandant de quoi il s'agit et tu te rends jusqu'à ta chambre. Là-bas tu trouves un type dos à toi avec un grand sac entre les mains contenant pleins d'affaires à toi tu grimaces alors et attrapes ce type par le col de sa veste et le colle au mur « hey dis moi gros con... » Tu dis tout en te figeant instantanément en reconnaissant le visage de ton voleur. Le poing en l'air le visage terrifié tu restes là à fixer ton ex beau frère jusqu'à ce que finalement tu retrouves l'usage de tes muscles. Tu finis par relâcher le col de Neil et le serrer dans tes bras « bon sang tu vas chier ! Espèce de salopard je me suis inquiété pour toi ! » Tu grognes tout en caressant ses cheveux un bref instant puis tu le relâches tout en restant devant lui. « T'es au courant que tu as niqué ma porte mec ? » Tu dis plutôt calme désormais. Savoir que c'est lui le voleur et pas un autre ça te rassure. Tu l'attrapes alors par le bras et l'emmène jusqu'à ton salon où tu le laisses se poser sur le canapé tandis que tu files refermer la porte, tu y mets le crochet pour qu'elle tienne fermée et tu refermes le verrou. Pas la peine de la fermer à clé ce con à tué la serrure... Tu reviens ensuite vers lui. « Est-ce que tu vas bien ? T'es gelé, tu pues... Le mode clodo ne te va pas très bien Neil. » Tu dis en gémissant tandis qu'un léger rire t'échappe tu le scrutes alors longuement en retenant un nouveau gloussement...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1221-new-life-i-hope-jo
─ Dollars : 182
─ Messages : 31
─ Je suis sur FD depuis le : 02/10/2018
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Dim 25 Nov - 17:45

Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler. × ft. Jonas & Neil


Neil était prêt à se défendre contre la personne qui venait d'arriver. Il ne savait peut-être pas quoi faire, toutefois, il n'était quand même pas du genre à se faire taper dessus sans riposter. Il n'avait pas eu le choix que d'apprendre à se défendre par les temps qui court. C'était Jonas qui lui avait appris quelques technique de combat. Lorsqu'il sentait qu'on le prenait par le col et qu'on le plaquait contre un mur, il allait mettre un coup de genoux dans le ventre de la personne en défense, cependant, il avait laissé son geste en suspend dès qu'il avait reconnu la voix qui avait parlé. En même temps, il l'avait cotoyé bien trop de fois pour être incapable de la reconnaître. Il en eut le souffle couper sur le coup. Il ne s'attend pas à voir Jonas ici. Il se demandait si la vie ne jouait pas contre lui parfois.

Il se demandait quand même si le garçon allait le frapper ou non. Il aurait tous les droits de le faire, surtout après être partie sans lui dire au revoir. Il regrettait d'être parti ainsi, néanmoins, la douleur de la séparation avec Jason avait forcé Neil à prendre ses distances presque immédiatement. Il le regrettait parce qu'il savait qu'il pouvait toujours compter sur Jonas, comme l'inverse était vrai. Jonas et lui s'étaient confiés beaucoup de choses. Il s'était toujours demandé comment avait réagit Jonas après son départ, cependant, il n'avait jamais pu le savoir puisqu'il n'avait plus aucun lien avec la famille Phillips.

Le jeune Collins fut assez surpris de la réaction de Jonas, il s'attendait à ce qu'il le frappe finalement, ou qu'il l'envoie chier, mais pas à ce qu'il lui fasse un câlin, il ne réagisait pas de suite, avant de se laisser aller à l'étreinte, ça fait tellement longtemps que personne ne l'avait pris dans ses bras. Il en avait oublié la chaleur, et le symbole. Il n'avait aucune envie de quitter les bras de Jonas si vite. Il fronce ensuite les sourcils à sa remarque.

« Je te la réparerais. Si tu ne m'obliges pas à voler des outils pour le faire. »

Neil avait appris à bricoler très rapidement, car dans la rue, ou plutôt dans la cave qu'il occupait, il avait besoin de se construire des choses, donc, il devait savoir bidouiller, et la porte était la première chose qu'il avait appris à réparer en plus de savoir ouvrir. Le jeune homme se laissait entraîner dans la pièce sans broncher, en fait, il n'avait pas grand chose à dire. Il venait quand même de tenter de voler son ex beau frère, même s'il ne savait pas que c'était lui. Il l'écoutait parler avant de lui répondre.

« Oui je vais bien... Et toi ? Normale que je sois gelé, je viens de dehors. Tu es tout aussi gelé que moi andouille. Je t'emmerde cordialement concernant mon odeur. Et... Je fais ce que je peux avec ce que j'ai, c'est-à-dire, deux dollars pour prendre une douche à la piscine municipale une fois par semaine. »

Les insultes avaient toujours fait parti de leur langage, c'était leur façon de marquer leur affection. Neil enlevait finalement la capuche de la veste que Jonas lui avait acheté. Il n'avait pas besoin de la garder, d'une part, Jonas l'avait reconnu, d'autre part, il n'avait plus rien à cacher. Malgré le fait qu'il s'était rasé il y a quelques jours, la barbe de trois jours commençait déjà à prendre place, et ses cheveux eux, étaient en bataille. Il ne les peignait plus depuis longtemps, à quoi bon de toute façon ?

« Puisque je pue, et que je suis là, je peux emprunter ta douche ? »

L'eau des piscine était bien, mais elle était rarement chaude, alors autant en profiter un peu. Il savait que de toute façon Jonas ne lui refuserait pas ça. Il n'avait pas pour habitude de demander quoi que ce soit, s'il le faisait, c'était qu'il en avait vraiment besoin.

code by lizzou × gifs by amazingxlife

_________________
Je viens du ciel et les étoiles entre elles, ne parlent que de toi.
Je croyais que le plus dur c'était de t'aimer, je me suis trompé, le plus dur c'est tenté de t'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 1225
─ Messages : 120
─ Je suis sur FD depuis le : 19/11/2018
─ Âge : 23
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Barman à l'escape club
─ Études : Étudiant en arts, troisième année.
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Dim 25 Nov - 22:27



           

     
Neil
&
Jonas
Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler
Retrouver par le plus grand des hasards ton ex beau frère ça te surprend autant que ça te rend heureux. Tu ne t'y attendais vraiment pas à un coup comme ça. Il était là à te voler des choses dans ton appartement et toi tu attendais seulement que la vie te fasse un signe pour te le remettre sur ton chemin. Et le voilà enfin près de toi, tu es heureux, tu te sens bien et tu le serres dans tes bras un petit temps pour finalement le relâcher en lui rappelant l'état de ta porte « Je te la réparerais. Si tu ne m'obliges pas à voler des outils pour le faire. » Tu le fixes longuement en clignant des yeux surpris par ses mots. Voler des outils ? Pourquoi il volerait ? Voilà ce que tu te demandes soudainement « je ne t'obligerai jamais à voler quoi que ce soit Neil... » Tu dis mal à l'aise tandis que tu l'emmènes jusqu'à ton salon. Tu tentes de remettre la porte comme il faut mais définitivement elle ne tient pas, tu la laisses donc de côté pour te concentrer sur le mignonnet près de toi.

Tu lui demandes comment il va en lui rappelant qu'il est gelé, qu'il pue et que le mode clodo ne lui va pas très bien, ta façon à toi de lui témoigner ton affection par l'humour donc « Oui je vais bien... Et toi ? Normale que je sois gelé, je viens de dehors. Tu es tout aussi gelé que moi andouille. Je t'emmerde cordialement concernant mon odeur. Et... Je fais ce que je peux avec ce que j'ai, c'est-à-dire, deux dollars pour prendre une douche à la piscine municipale une fois par semaine. » Une fois encore tu clignes des yeux face à ses mots « mais attends... Tu vis où maintenant ? T'as pas de douche dans ton appart ? » Tu demandes très surpris par tout ceci, tu es loin de te douter de ce qu'il se passe en ce moment dans sa vie et du fait est qu'il vit à la rue. « Puisque je pue, et que je suis là, je peux emprunter ta douche ? » Tu acquiesces aussitôt tout en lui souriant tendrement « bien sûr. Suis moi je vais te présenter l'appartement. Tu restes ici avec moi. Pour la nuit au minimum. Le temps que je sache un peu ce que tu es devenu. Et tu vas te raser parce que bon sang la barbe ça ne te va pas. Et tu vas manger, t'as grave minci. » Tu dis en le prenant par la main tandis que tu le conduis jusqu'à ta salle de bain. Douche comme baignoire il y a le choix. Tu lui montres les shampooing, l'après-shampooing ainsi que des gel douches. Tu sors ensuite un rasoir et de la mousse à raser que tu lui désignes « tu peux te raser avec ça. La porte ne ferme pas à clé donc ne tente pas de la fermer. » Tu dis en souriant tout en haussant des épaules en gloussant « et bien bonne douche ou bain. On se voit tantôt, tu me raconteras tout et on te trouvera une solution mon pote. » Tu dis tout en le serrant à nouveau contre toi un moment puis tu lui fais une rapide bise en lui ébouriffant les cheveux « je suis content de te voir. Allez à tout à l'heure. » Tu dis en ricanant tandis que tu t'éloignes de lui en refermant la porte derrière toi.

Pendant le temps de solitude qu'il te reste tu en profites pour faire à manger rapidement. Tu prépares quelque chose de simple à savoir des spaghettis et deux steaks pour vous. Tu n'as pas prit le temps de manger ce soir du coup ça vous fera du bien à tous les deux de manger un petit peu. Alors que l'eau des pâtes chauffe tu mets les steaks dans une assiette que tu mets dans le micro onde en attendant puis tu vas vider son sac de tout à l'heure, tu y trouves dedans des conserves, des vêtements et diverses autres choses dedans. Tu grimaces et ranges le tout aux endroits où ils étaient posés puis tu retournes dans ta cuisine t'occuper du repas...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1221-new-life-i-hope-jo
─ Dollars : 182
─ Messages : 31
─ Je suis sur FD depuis le : 02/10/2018
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Lun 10 Déc - 9:23

Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler. × ft. Jonas & Neil


Le monde était petit, combien y-avait-il de chance que l'appartement qu'il choisissait de cambrioler soit celui de son ex beau-frère ? Très peu, néanmoins, il n'allait pas se plaindre, car d'une part, il avait retrouvé quelqu'un à qui il tenait beaucoup, et d'autre part, il savait que si Jonas savait sa situation, il ne le laisserait pas ainsi. Neil pourrait alors se retourner un peu pour pouvoir retrouver du travail. Le garçon tournait le regard vers Jonas quand ce dernier se mettait à parrler.

« Je sais, c'était juste une expression, mais je suis quand même capable de te réparer la porte. »

Il se mordait la lèvre lorsqu'il se rendait compte qu'il en avait beaucoup trop dis. Avec Jonas, il n'avait jamais été capable de mentir, pour preuve, il disait absolument tout ce qui lui passait par la tête. Et là, il n'avait pas du tout penser à filtrer ses pensées. Devait-il tout lui avouer au point où il en était ? Ou au contraire devait-il se taire ? Après tout, Jonas n'était pas là pour le recueillir comme un bébé oiseau qui avait quitté le nid trop tôt. Il pesait le pour et le contre avant d'ouvrir la bouche. Il ne pouvait pas mentir à Jonas, pas après ce qu'ils avaient partagé, puis il aurait eu l'impression de le trahir, et c'était la dernière chose qu'il souhaitait.

« Je n'ai pas d'appartement, j'en ai eu un, un temps, puis les factures se sont accumulés, et je me suis fait viré. Je vis dans une cave abandonnée dans le sud. Donc effectivement, je n'ai pas de douche, comme je te le disais, les seules douches dont j'ai le droit ce sont celles de la piscine... »

Le jeune homme se laissait traîner sans rien dire. Après tout, il n'avait rien d'autre de mieux à faire, et puis, ça avait l'air de faire plaisir à Jonas, alors qui était-il pour lui enlever se plaisir ? Personne, donc, il le suivait à travers les pièces.

« Hum, juste pour cette nuit alors. Tu trouves que la barbe ne me va pas ? Pourtant, je trouvais que ça me donnait un petit air sexy. »

Dit-il pour plaisanter. Il préférait plaisanter de sa situation plutôt que d'en être triste, parce que la réalité était douloureuse, il n'avait pas besoin de rajouter du drama. Il se laissait une nouvelle fois entraîner où Jonas avait envie. Il écoutait ce qu'il lui disait tout en regardant la porte de la salle de bain.

« Il n'y a rien qui ferme chez toi. »

Dit-il en riant doucement. La porte d'entrée c'était sa faute, la porte de la salle de bain, en revanche, ce n'était pas le cas.

« Merci. »

Il souriait doucement en pénétrant dans la salle de bain, depuis combien de temps n'était-il pas rentré dans une vraie salle de bain ? Probablement depuis qu'il était à la rue. Il fut légèrement surpris du geste de Jonas, en fait, il avait là encore perdu l'habitude qu'on le serre dans ses bras. Il souriait à la bise avant de fermer la porte après le départ de Jonas, sans la fermer à clé puisqu'elle ne marchait pas. Il prenait le temps de se déshabiller et de mettre l'eau en route. Il pénétrait dans la douche, car s'il prenait un bain, probablement qu'il  y passerait toute la nuit. Il savourait l'eau chaude sur sa peau. Ce que c'était bon de pouvoir se sentir réellement propre. Il sortait de la douche dix minutes plus tard, habillé, rasé, et propre. Il se dirigeait vers la cuisine pour retrouver Jonas.

« Qu'est-ce que tu nous as préparé de bon ? »
code by lizzou × gifs by amazingxlife

_________________
Je viens du ciel et les étoiles entre elles, ne parlent que de toi.
Je croyais que le plus dur c'était de t'aimer, je me suis trompé, le plus dur c'est tenté de t'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 1225
─ Messages : 120
─ Je suis sur FD depuis le : 19/11/2018
─ Âge : 23
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Barman à l'escape club
─ Études : Étudiant en arts, troisième année.
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   Mar 11 Déc - 11:31





Neil
&
Jonas
Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler
Tu poses tes yeux sur ton ancien beau frère et tu te disque le monde est petit. Oui il est petit parce que la probabilité pour que ce soit chez toi qu'il décidé d'aller voler plutôt que chez une autre personne bah c'est probabilité était vraiment trop faible surtout dans une ville comme Chicago. Tu es donc assez surpris, tu ne t'attendais pas vraiment à une chose pareille et pourtant il est là. Ton petit Neil et il est en vie et en bonne santé voilà qui te rassure toi qui t'inquiétais à son sujet « Je sais, c'était juste une expression, mais je suis quand même capable de te réparer la porte. » Qu'il te dit et tu souris aussitôt en acquiesçant « tant mieux. Merci beaucoup. » Que tu réponds simplement en souriant alors que vous vous posez dans ton salon, tu l'interroges aussitôt sur ton domicile où il vit actuellement vu qu'il ne semble pas avoir de douche ce qui t'étonne énormément « Je n'ai pas d'appartement, j'en ai eu un, un temps, puis les factures se sont accumulées, et je me suis fait virer. Je vis dans une cave abandonnée dans le sud. Donc effectivement, je n'ai pas de douche, comme je te le disais, les seules douches dont j'ai le droit ce sont celles de la piscine... » Tu grimaces aussitôt voyant la galère dans laquelle il se trouve et tu trouves ça assez triste. « Reste vivre à la maison. Il est hors de question que tu restes dans une foutue cave. Tu viens ici, y'a de la place et puis c'est tout. » Tu dis en le scrutant longuement.

Tu l'invites ensuite à rester ici pour au minimum la nuit en sachant très bien qu'il aura des réticences à accepter de loger chez toi mais tu t'en moques « Hum, juste pour cette nuit alors. Tu trouves que la barbe ne me va pas ? Pourtant, je trouvais que ça me donnait un petit air sexy. » Tu ricanes aussitôt en entendant ses mots « pas juste pour la nuit. Tu restes ici sinon je te séquestre. » Tu dis en plaisantant tout en le scrutant longuement. « Et effectivement ça ne te va pas. » Tu ajoutes en ricanant tout en posant tes yeux clairs sur lui.

Vous allez ensuite dans ta salle de bain après que tu lui aies montré quelques pièces chez toi et tu lui dis que la porte ne ferme pas à clé « Il n'y a rien qui ferme chez toi. » Face à sa réponse tu ricanes à ton tour « elle n'a jamais fermé à clé cette porte. Il n'y a pas de clé de toute façon. » Tu dis en haussant les épaules alors que tu l'invites à se raser et à prendre une douche. Il en semble ravi « Merci. » Tu lui souris simplement puis tu quittes la salle de bain et tu prépares un repas simple à savoir des spaghettis accompagnées de steaks. Rien de bien extravagant, tu réfléchis ensuite au comment tu vas pouvoir le garder ici avec toi. Tu sais qu'il fera des manières pour refuser mais tu es prêt à tout pour qu'il accepte. « Qu'est-ce que tu nous as préparé de bon ? » Tu sursautes aussitôt en te tournant vers lui, il est propre, rasé et il a une bonne odeur qui se dégage de son corps, tu le retrouves enfin et tu en es heureux « des pâtes avec des steaks. Désolé je n'avais pas plus d'inspiration que ça ! » Tu dis gêné tout en retournant tes steaks puis tu sors les pâtes de l'eau dans ta passoire et tu les mets ensuite dans la poêle qui cuit les steaks pour qu'elles aient le jus des steaks. « La douche t'a fait du bien ? » Que tu demandes en souriant tout en le scrutant du coin de l'œil...

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1221-new-life-i-hope-jo
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu devineras jamais qui vient de te cambrioler - Feat Jonas Phillips

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: DOWNTOWN-
Sauter vers: