AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Weird guy feat. Cole Thompson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 143
─ Messages : 30
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
MessageSujet: Weird guy feat. Cole Thompson   Mar 18 Sep - 23:58

Weird guy
feat.
Damian, son boulot terminé, devait rentrer en taxi ou à l'aide des transports en commun. Mais en prenant ceux-ci, il se retrouvait à devoir marcher pendant presque trente minutes pour rentrer chez lui, le dernier bus passant ne le déposant pas tout près de chez lui. En conclusion, malgré son habitude, il n'aimait pas être seul à cette heure-là. Il était bientôt quatre heures du matin et presque personne ne se trouvait dans les rues à cette heure-là. Les seuls gens qu'il croisait, en général, c'était des dealers ou des mecs qui sortaient ou allaient en boîte de nuit. En gros, il n'était pas rassuré. Rien ne lui était arrivé depuis qu'il bossait ici, mais quand même. Il n'est là que depuis quelques mois et se trouver un travail, ça n'avait pas été facile. La journée, il était en cours alors cela réduisait beaucoup ses champs de recherche. Il aurait pu demander une autorisation spéciale pour manquer des cours mais il n'avait pas envie de devoir bosser encore plus à côté pour rattraper ce qu'il avait manqué. Alors il avait choisi la facilité : travailler dans un bar, ce n'était pas ce qu'il préférait au monde mais c'était de l'argent facile. S'il oubliait les gens bourrés, les mains baladeuses, les avances un peu poussées et l'odeur d'alcool qui restait sur ses vêtements pendant des jours, il aimait plutôt bien cet endroit. Il n'y passerait pas sa vie, certes, mais avoir une paie tous les mois, c'était obligatoire pour lui. Il refusait de demande plus d'argent à ses parents.

Ce soir-là était comme les autres : alors qu'il quittait son lieu de travail, il tentait d'ignorer le plus possible les gens autour de lui, ne voulant pas chercher de problèmes. Il était encore dans le quartier qui craignait et s'il voulait rentrer en étant entier, il savait quoi faire. Là où il vivait, les choses étaient mieux. Pas le grand luxe, bien entendu, mais au moins, il avait l'impression d'être un peu plus en sécurité. Sûrement qu'une impression étant donné la réputation de l'endroit où il vivait. Le trajet en bus était plutôt long aussi et il manqua de s'endormir. Heureusement, alors qu'il allait arriver à son arrêt, une trou sur la route fit sursauter tout le bus et réveilla Damian de sa torpeur. Secouant la tête, il sortit alors en trottinant, ne voulant pas arriver encore plus loin de chez lui. Demain, c'était samedi alors pas de cours. Il avait quelques essais et exposés à bosser mais rien de bien urgent ou important. Rien que de penser à la future grasse matinée qu'il allait faire, il était heureux. Il marchait déjà depuis dix minutes lorsqu'il entendit des bruits de pas derrière lui. Fronçant les sourcils, il se retint de se retourner, ne voulant pas montrer qu'il avait remarqué quoi que ce soit. Après tout, ce n'était pas forcément quelqu'un d'étrange, pas vrai ? Peut-être que c'était juste une personne comme lui, qui rentrait de son travail ou même d'un soirée. C'était d'ailleurs le plus plausible... Damian ne portait pas de vêtements de marque et n'avait aucune accessoire qui pourrait donner envie à quelqu'un de le voler.

Après quelques secondes, il ne put se retenir et tourna un peu sa tête sur le côté pour tenter de voir quelque chose. Forcément, il n'aperçut qu'une silhouette masculine dans le noir. Jurant intérieurement, il accéléra le pas. Pensant de manière irrationnelle, il tourna sur sa gauche alors qu'il ne le devait pas, essayant de semer la personne derrière lui. Le chemin par là était plus long mais si ça pouvait lui sauver sa petite vie d'idiot... Il tourna complètement la tête cette fois-ci alors qu'il arrivait à la sortie de la petite ruelle et fut rassuré en ne voyant personne derrière lui. Mais alors qu'il reprenait une posture normale en tournant au coin de la ruelle pour revenir sur une route principale, il se retrouva nez à nez avec un inconnu. Un petit cri surpris et paniqué sortit de sa bouche et naturellement, sa main vint trouver son sac et il frappa l'homme devant lui. Touché au visage, ça devait faire mal. N'ayant pas terminé, Damian sortit alors la pomme qui se trouvait dans le fameux sac pour la lancer ensuite sur l'homme. Ensuite, il remarqua que l'homme devant lui n'avait pas l'air si étrange. Moins que les gens qui se trouvaient dans le coin en général... Fronçant des sourcils, il se recula un peu quand même par précaution et prit la parole, incertain. « Je n'ai ni argent ni objet de valeur... Si vous n'êtes pas un voleur, désolé mais vous aviez l'air louche. » Et Damian était sur les nerfs, donc pas vraiment de sa faute, pas vrai... ?

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Don’t look at my tears that can’t hold onto you. Just don’t go.  Nothing lasts forever, when winter passes, spring will come again, you know this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
─ Dollars : 629
─ Messages : 80
─ Je suis sur FD depuis le : 15/08/2018
─ Âge : 35
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Adjoint du directeur Caleb Ryder, cabinet politique. Et secrétaire, ça dirait bien.
─ Études : De grandes études en politique pendant plusieurs années
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Lun 24 Sep - 2:53



Weird Guy

Cole et DamianMarcher le soir ne lui avait jamais posé un quelconque souci. Même, le jeune homme adorait plutôt bien marcher la nuit. Après tout, la majorité du temps, c’était tranquille, et rien ne pouvait t’arriver si tu gardais une bonne protection autour de toi. Surtout que le jeune homme habitait dans un lieu assez bien protégé, et que rare étaient les crimes à s’y produire. Jamais Cole n’avait donc vraiment été effrayé par la nuit. Il avait été effrayé par beaucoup de choses au courant de sa vie, mais la nuit n’était sans doute pas l’une de ces peurs. Même, la nuit l’aidait à réfléchir, comme ce soir où, rentrant de son travail auprès de Caleb, cet homme au combien énervant, il repensait à son oncle. Son oncle qui, à ses yeux, avait été comme un père et, sans aucun doute, le meilleur soutien pendant plusieurs années. Son oncle qui, oui avait fait l’erreur de l’amené voir un psychologue, mais à la base, ce n’était que pour son bien. Son oncle s’en était longtemps voulu d’avoir laissé son fils prendre ses médicaments, qui l’avaient plus rendu fou qu’il lui avait aidé. Mais Cole savait qu’au final, son père n’avait voulu que bien faire, et il ne pouvait lui en vouloir pour ça. Repenser en lui faisait revivre la peine encore trop récente de la mort de son oncle. Même si cela faisait bientôt deux mois, la peine était trop récente encore pour le moment, et il savait que cela devait être pire pour sa mère, sa tante, sa boule d’énergie. Cole soupira lentement en passant sa main sur son visage, repensant à Caleb.

Sa journée s’était plutôt bien passer, si ce n’était que Caleb l’avait encore une fois énervé au point que le café du directeur s’était ramassé sur son visage, éclaboussant par la même occasion ses vêtements. Caleb faisait tout, absolument tout pour l’énervé, et si ce n’était que son désir ardent que Caleb lui faisait ressentir et cette envie de garder son poste, cela ferait depuis son arrivé que Cole serait partit. Caleb lui avait volé sa place qui lui revenait de droit, et la haine l’avait prit depuis ce temps là. Mais ce qui l’énervait encore plus, c’était cette attirance maladif que Caleb exerçait sur lui, jour après jour, le rendait « malade ». Il était beau, tellement beau que Cole ne savait plus quoi penser. C’était alors en marchant, remarquant à peine les gens autour de lui que Cole finit par lever les yeux un peu au ciel. Pile au mauvais moment, vu qu’une fois qu’il baissa les yeux, il lâcha un crie de surprise, très peu glorieux, en fonçant presque sur un jeune homme qui arrivait dans son sens, venant de tourner un coin de rue. Cole ne l’avait pas vu, et avant même qu’il ne puisse comprendre la situation, il se fit frapper au visage, reculant vivement pour éviter un autre coup, sonné. Il leva juste à temps le bras pour se protégé de la pomme volante dans sa direction, alors qu’il se reculait rapidement, surpris. Mais qu’est-ce que c’était que ça?! « Q-Quoi?! Vous êtes sérieux là?! », dit brusquement Cole en fixant la pomme roulé à ses pieds, relevant les yeux vers le jeune homme devant lui, qu’il pouvait mieux identifier désormais qu’il ne ce faisait plus agresser. « Je marchais pour rentrer chez moi, et c’est vous qui m’attaquez. Qui, entre nous deux, à l’air louche, mh? »  Il secoua la tête, soupirant, se baissant pour ramasser la pauvre pomme. « Je ne veux pas de votre argent. »
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 143
─ Messages : 30
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Sam 29 Sep - 6:41

Weird guy
feat.
Peut-être avait-il réagit un peu trop rapidement. Mais en quoi était-ce de sa faute ? Bon, d'accord, sûrement un peu quand même, mais quand on bossait là où il bossait et si on vivait là où il vivait, les réactions rapides, c'était une question de survie, parfois ! Damian n'avait jamais été agressé, et heureusement, mais il préférait prévenir que guérir. Il ne vivait pas ici depuis très longtemps et il aimerait bien vivre encore un peu. Il n'avait pas survécu à toutes ces merdes pour finir tué parce qu'il avait regardé de travers un mec un peu louche. Alors oui, son premier reflex avait été d'attaquer. Son sac avait été une arme efficace mais la pomme, c'était pour être certain. Pour achever l'attaquant, du coup. Sauf qu'apparemment, l'homme n'était pas là pour attaquer qui que ce soit. « Vous. C'est vous le mec louche. Faîtes du bruit en marchant, je sais pas. Vous savez pas à quel point les rues peuvent être dangereuses à cette heure-ci ou bien ? » Ouais, il se vexait un peu. L'homme devant lui était assez bien habillé, voire même un peu trop. Vivait-il ici, déjà ? Le quartier était plus sécurisé que là où il travaillait, mais quand même. Il avait des frissons d'horreur rien que de penser aux gens qui traînaient parfois dans le bar où il bossait. Dans tous les cas, l'inconnu ne semblait même pas réaliser qu'il venait de lui foutre une peur pas possible ! Les gens étaient vraiment inconscients à ce point et était-ce une confiance en lui énorme ?

« Hé ! Dîtes. Je peux ravoir ma pomme ? J'ai pas encore mangé ce soir, j'aimerais récupérer mon repas. » Les fins de mois, c'était difficile en ce moment. Il ne pouvait même pas dire que c'était parce qu'il avait acheté beaucoup de choses en rapport avec Ethan, puisque celui-ci ne faisait plus rien et que Damian avait déjà presque tout. Non. C'était juste que son loyer avait déjà augmenté quelque peu et avec les frais scolaire, il avait du mal à gérer. D'ailleurs, plus il y réfléchissait, plus il se demandait s'il ne devrait pas arrêter les études pour gagner sa vie normalement. Peut-être était-ce une sorte de signe du destin, lui disant qu'il devrait se bouger le cul pour se faire de l'argent. Et cela lui permettrait sûrement de ne plus bosser dans un bar miteux, dans un quartier qui lui foutait la frousse. « Je suis vraiment désolé, hein. Mais juste avant, y avait ce mec derrière moi qui me suivait depuis cinq bonnes minutes alors j'ai paniqué en vous voyant. » Oui, voilà qu'il faisait les yeux doux à un parfait inconnu qu'il venait de frapper avec son sac et une pomme. Les yeux de chiots battus, c'était sa spécialité. Parfois, il le faisait sans même s'en rendre compte, le geste étant bien trop naturel pour lui. Son fiancé se faisait toujours avoir par celui-ci d'ailleurs, cédant au moindre caprice de Damian quand celui-ci voulait quelque chose. « Et heureusement que vous ne voulez pas de mon argent ! Je n'ai que trois dollars sur moi ! » Ouais, il en riait. Sa vie sonnait bien triste alors il fallait bien qu'il l'égaie un peu d'une certaine manière.

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Don’t look at my tears that can’t hold onto you. Just don’t go.  Nothing lasts forever, when winter passes, spring will come again, you know this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
─ Dollars : 629
─ Messages : 80
─ Je suis sur FD depuis le : 15/08/2018
─ Âge : 35
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Adjoint du directeur Caleb Ryder, cabinet politique. Et secrétaire, ça dirait bien.
─ Études : De grandes études en politique pendant plusieurs années
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Mer 3 Oct - 23:53



Weird Guy

Cole et DamianCet homme semblait sortir de nul part, prêt à attaque le premier pauvre passant qui aurait le malheur de croiser son chemin. Soit le noir lui faisait peur, soit il était habitué à des ruelles bien plus dangereuses. Ou bien Cole n’avait tout simplement pas assez peur. Ouais, cela ce pouvait aussi, vu que Cole n’était pas l’homme qui avait facilement peur, bien au contraire. Il était souvent prit dans ces pensées, trop lunatique pour réellement porter attention aux détails ou au potentiel danger qui l’entourait. Bon, peut-être qu’il y avait certaines rumeurs comme quoi les Hunter Bloods étaient ici. Peut-être que ce quartier n’était, décidément, pas aussi sécuritaire que le sien, mais eh? Cole n’avait décidément pas une bonne notion du danger, et malgré que la nuit était désormais présente, il n’était pas le premier à avoir peur. Sans doute que le jeune homme qui se tenait devant lui venait de ce quartier et connaissait donc les dangers mieux que le jeune politicien. Et aussi, il était plus inquiet pour sa propre santé, ce que Cole ne pouvait pas lui en vouloir.

Peut-être aussi que ce quartier lui rappelait les vagues souvenirs qu’il avait de ces parents. S’il serait resté avec eux, et aurait réussit à survivre, cela ne faisait aucun doute qu’il aurait habité dans un tel quartier, et non dans un quartier aussi sécuritaire que le Downtown. Peut-être que c’était par nostalgie. Et aussi parce que Cole avait toujours été proche de cette partie de la ville, sentant que son ancrage était toujours parmi eux. Parmi ces parents, s’ils étaient encore en vie quelque part. Peut-être était-ce sa façon de… faire le bien. Vous savez, passer dans ce quartier qu’il aurait dû habité et aider parfois les gens, comme il avait déjà aidé Lawrence, ou encore lorsqu’il avait donné de l’argent aux gens plus démunis. C’était sa façon d’être, d’agir qu’il le dictait à prendre ce chemin, et non un plus sécuritaire après le travail. Malgré le danger, malgré la nuit tombé.

« Uhm. Je vous avoue que non, je ne sais pas vraiment. J’habite dans le Quartier Downtown, et c’est une habitude de faire un détour par ici pour rentrer chez moi, après mon travail. Je ne mesure pas vraiment le niveau de danger, je passe, c’est tout. », dit doucement Cole en jouant un peu avec la pomme dans ses mains. Il regarda la pomme, surpris, avant de la lancer vers Damian pour qu’il la rattrape. « Je vous la redonne, j’en ai chez moi. Désolé encore, je ne voulais pas vous effrayer. » Parler clairement, surtout avec un langage soutenu, ça faisait partit de son travail. Il haussa un sourcil lentement, détaillant de haut en bas l’homme en face de lui, avant de passer sa main dans ses cheveux, remontant son écharpe. Les temps froids arrivaient et, tombant souvent malade, il essayait de se couvrir. Et… Attend stop. Cerveau stop. Le gamin était en train de lui faire les yeux doux, là, non? Cole leva un sourcil, surpris, s’approchant un peu de lui. « Vous avez été suivit? » Le regard de Cole scruta les alentours, les sourcils froncés. Son regard s’arrêta à nouveau sur Damian, haussant un sourcil. Oh…

« Je voie… », dit-il lentement, avant de soupirer tristement. « Je vous raccompagne chez vous, si vous le voulez bien… Cela serra plus sécuritaire pour vous. » Avoir une grande âme, c’était un peu ce qui décrivait bien Cole. « Au faite, je m’appel Cole Thompson, je suis le l’adjoint du directeur, du cabinet sénatorial. Et vous? »

©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
This is the last time I’m asking you this,

You break my heart in the blink of an eye.

You wear your best apology, But I was there to watch you leave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 143
─ Messages : 30
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Dim 28 Oct - 2:53

Weird guy
feat.
Sa pomme, il y tenait. Il irait pas jusqu'à dire qu'il se battrait pour la récupérer mais il devait bien avouer que ça serait pas mal de pouvoir la manger ce soir ou même maintenant. Il n'avait pas fait les courses depuis quelques temps maintenant et tout ce qu'il devait lui rester dans son réfrigérateur, c'était des restes ou alors un vieux bout de salade. Il n’était pas non plus complètement pauvre mais il préférait économiser. Avec le temps, il avait appris que même s’il adorait manger, son estomac n’avait pas forcément besoin de beaucoup de nourriture pour survivre. Certes, parfois, il avait faim. Mais il n’était pas mort, pas vrai ? Il était là pour une raison et il ne devait pas perdre de vue celle-ci, bien au contraire. L’homme devant lui était bien différent de ceux qui traînaient dans le coin en temps normal. C’était dans sa manière de se tenir et de se comporter. Il ne savait pas pourquoi d’ailleurs il lui donnait cette impression. Peut-être qu’il avait totalement tord, d’ailleurs. Mais il préférait partir sur ce genre d’hypothèses, cela rendait l’autre beaucoup moins effrayant, dans un sens. « Bah faîtes plus attention alors. Ce n’est pas le coin qui craint le plus ici mais on sait jamais. » Ce serait quand même con de se faire frapper parce qu’il avait fait peur à quelqu’un en le surprenant ou pire, en se faisant tout bonnement agresser par les pseudos racailles du coin. Damian ne savait pas se battre mais il courait très vite. Ses jambes courtes étaient utiles dans bien des situations !

Ah, voilà qu’il lui redonnait sa pomme sans faire d’histoires ! Sa chère et tendre pomme avec qui il allait passer un moment d’enfer avant de mettre fin à sa vie courte mais utile. Il lança un sourire à l’homme, presque heureux. Presque. Parce qu’il lui en fallait plus pour ressentir du bonheur, quand même. À la limite, il était rassuré et content, mais c’était ça quoi. « Merci. Et je suis désolé aussi, j’imagine... » Après tout, c’était lui qui lui avait lancé une pomme dessus après l’avoir frappé avec son sac. Heureusement qu’il n’y était pas allé trop fort, quand même… Il se serait senti un peu plus coupable, il devait bien l’avouer. Mais là, personne n’était blessé alors il se décida à sortir les yeux de chiots battu. « Ah ? Oh, oui ! Mais c’était sûrement rien de bien grave ! Vous savez, parfois, c’est plus une histoire de paranoïa qu’autre chose. Si ça se trouve, c’était une mère de famille ou une étudiante qui rentrait de son boulot et en entendant des bruits de pas derrière moi, j’ai paniqué pour rien. » Dans un sens, c’était peut-être ce qu’il préférait se dire… Il aimait se rassurer comme il pouvait. Il courait peut-être vite mais malheureusement, ça, c’était avant. Après l’accident, il en avait gardé quelques séquelles et la course à pied, c’était plus son délire maintenant… Donc il ne lui restait bien plus que son sac et sa magnifique pomme pour se défendre contre le crime de cette ville.

« Me raccompagner ?! Ah mais ne vous embêtez pas pour moi ! J’habite pas loin et je suis certain qu’on a dû effrayer tout le voisinage maintenant. » D’ailleurs, il était surpris que personne ne soit sorti en gueulant pour se plaindre du bruit qu’ils avaient fait plus tôt. Mais tant mieux. Il n’avait pas vraiment l’énergie de se prendre la tête avec quelqu’un. En tout cas, il le cachait peut-être bien mais il avait été touché par la proposition de cet homme. Enfin, compte tenu qu’il ne soit pas un psychopathe qui comptait transformer son corps en passoire dès l’occasion venue. « Oh. Carrément. » répondit-il face à la présentation de l’homme devant lui. Il n’avait donc pas n’importe qui, pas vrai ? Damian n’était pas forcément calé en politique et truc du genre mais il n’était pas bête au point de ne pas savoir qu’il n’avait pas le glandu du coin devant lui… « Je m’appelle Damian. Damian Swanson. Et je bosse en tant que serveur dans un bar peu sympathique pour payer mes études ? » Ce n’était pas réellement une question mais son ton était monté quelque peu à la fin de sa phrase. Il n’avait pas vraiment honte mais il était bien un peu gêné. À côté  de cet homme, Cole donc, il n’était pas grand-chose. « Je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps surtout. Vous devez avoir des choses à faire, que ce soit maintenant ou demain. » Pourtant, il hésitait à décoller. Était-ce encore la peur d’être réellement suivi ou juste un sentiment de réconfort qu’il ne connaissait plus depuis longtemps ?

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Don’t look at my tears that can’t hold onto you. Just don’t go.  Nothing lasts forever, when winter passes, spring will come again, you know this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
─ Dollars : 629
─ Messages : 80
─ Je suis sur FD depuis le : 15/08/2018
─ Âge : 35
─ Quartier : Downtown
─ Emploi : Adjoint du directeur Caleb Ryder, cabinet politique. Et secrétaire, ça dirait bien.
─ Études : De grandes études en politique pendant plusieurs années
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Mar 6 Nov - 1:46



Weird Guy

Cole et DamianApprendre à respecter les autres, c’était un peu la base de ce qu’était Cole Thompson, et ce, malgré qu’il travail en politique, cela ne lui avait jamais ôté cette envie d’aider. Cole était proche des gens, et ce depuis toujours, dû à comment il avait grandit, dû au fait qu’il venait à la base, d’une famille pauvre. Cela avait fait en sorte que ces valeurs importantes étaient bien plus centrés sur les autres que sur lui-même, et encore plus centrer sur le besoin d’aider. Cela faisait aussi de lui une personne qui ne faisait pas particulières attention à lui, sans doute par habitude de vivre dans un quartier sécuritaire, ou, aussi, parce qu’il n’avait pas apprit à avoir peur pour lui-même. Dire oui, quand il voulait dire non, rire quand il voulait pleurer, et se braquer pour se défendre, voilà ce que Andrew lui avait apprit. Apprendre à faire attention n’était donc décidément pas dans ces apprentissages, même si sa tante avait mainte fois essayé de lui apprendre. « Vraiment? Je ne sais pas, je n’ai jamais vraiment conscience de ce qui m’entoure. », dit Cole lentement en regardant autour. Insouciant, ou plutôt un peu trop lunatique? C’était difficile à dire dans le cas de Cole. Il repose son regard sur le jeune homme en face de lui, toujours souriant avec plus de douceur désormais après avoir redonner la pomme à… l’étudiant? Il l’ignore, mais il a l’air assez jeune. Il ressemblait aussi à un genre de puppy ainsi, en put s’empêcher de penser Cole, amusé. « Rien de bien grave? Peut-être que comme vous dites, ce n’était qu’une personne qui rentrait chez elle, mais cela ne peut pas être ‘rien de grave’ si cela vous a effrayé. Cela veux dire quand même que vous craignez pour vous, et ça, ce n’est pas rien. Cela prouve que vous n’êtes pas très à l’aise à habiter ici, et ça ne devrait pas être le cas. Tout le monde devrait être bien chez soi… », dit avec douceur le jeune politicien.

Cole regarda autour lentement, rangeant ses mains dans ses poches en secouant la tête, avant de claquer sa langue sur son palais dans une moue mécontente. « Je vous raccompagne j’ai dis. Je me sentirais plus à l’aise. », dit Cole avec douceur, avant d’emboiter le pas, faisant signe au jeune homme de passer en premier, vu que lui ne connaissait pas le chemin vers son appartement. « Des études? Des études en quoi? », dit rapidement Cole, le regard piqué d’une curiosité vive, que certains qualifierait même de maladive. Curieux, toujours curieux. « Vous ne m’ennuyez pas, arrêté. », siffla le politicien. « Cela me fait plaisir, même de pouvoir vous raccompagner. » Il marche à ses côtés, souriant, les mains toujours dans ses poches. Certains le qualifierait de trop gentil, lui, il dirait qu’il n’a jamais de gens ‘trop gentils’. Il y a juste des gens qui abusent de cette gentillesse. « Vous habitez seul ou en colocation? », dit-il dans l’envie d’apprendre à connaitre plus ce certain Damian.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________
This is the last time I’m asking you this,

You break my heart in the blink of an eye.

You wear your best apology, But I was there to watch you leave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
─ Dollars : 143
─ Messages : 30
─ Je suis sur FD depuis le : 13/09/2018
─ Quartier : West Side.
─ Emploi : Serveur dans un bar.
─ Études : En cinquième année d'arts et de photographie.
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   Hier à 2:04

Weird guy
feat.
L'homme devant lui devait forcément être quelqu'un d'occupé dans la vie. En entendant son métier, il ne pouvait pas penser autrement. Pas qu'il pense que les gens qui bossent dans des restaurants en tant que serveur ou en faisant la plonge n'était pas occupé, bien au contraire, mais là, c'était tout un autre type d'occupation. Et les gens qui ont de l'importance, Damian n'a pas l'habitude d'en voir ou d'en côtoyer. Devait-il agir autrement ou alors continuer à être lui-même ? Après à peine quelques secondes de réflexion, il s'était décidé de choisir la dernière option. Après tout, cela ne servait à rien de changer maintenant : il devait déjà passer pour un fou auprès du pauvre homme qui ne faisait que passer par-là. D'ailleurs, il fut plus que surpris quand il lui dit qu'il ne faisait jamais beaucoup attention à ce qui l'entourait. Soit le mec était tout bonnement inconscient, soit il avait grandi dans un endroit où c'était tellement sécuritaire que faire attention à ne pas se faire agresser devait être inutile. Ou les deux, peut-être. Mais ce n'était pas comme s'il pouvait lui en vouloir ou autre. Cole, puisque c'était le nom qu'il lui avait donné, avait plutôt été gentil et compréhensif jusqu'à maintenant. Même quand il s'est pris la pomme de Damian en pleine tête. Beaucoup n'aurait pas réagit avec autant de calme et surtout, beaucoup lui aurait déjà cassé quelques dents. Et se battre, ça, Damian il ne savait pas faire.

« Effectivement. Mais il y a bien pire que ma condition. » L'homme parlait vraiment comme un politique, prêt à défendre ses idées, apparemment. Encore une fois, ce n'était pas négatif, bien au contraire. Comment lui en avoir alors qu'il parlait de la sécurité de chacun ? Damian était tellement pris au dépourvu qu'il n'avait même pas pu répondre quelque chose de plus poussé que ce qu'il avait dit. En même temps, il n'y avait pas besoin de s'étaler là-dessus, aussi... Ce n'était pas comme si l'insécurité dans le coin n'était pas connue de tous, alors bon, à quoi bon s'attarder dessus, surtout à cette heure-là ? « Eh bien, si vous insistez... » Apparemment, il voulait vraiment le raccompagner. Hum. Peut-être qu'il devrait arrêter d'être aussi méfiant mais il n'arrivait pas à retirer toute forme de soupçons en lui. Dans un sens, cela ne faisait de mal à personne, d'être méfiant : faire confiance à tout le monde, ce n'était jamais la bonne solution. Bien au contraire. Cole avait l'air d'être réglo, mais quand même. Damian passa alors en premier et ils commencèrent à marcher l'un à côté de l'autre, sans que le silence n'eut vraiment le temps de prendre place. En effet, voilà qu'il lui posait des questions sur ses études et autres. Il ne savait pas s'il devait être fatigué ou alors heureux. Même s'il avait envie de dormir et que ses réponses allaient se faire plus courtes, il préférait qu'un silence gênant ne s'installe pas.

« Je suis dans ma cinquième année à l'université. J'étudie les arts et la photographie. » Quand il en parlait aux gens, beaucoup le regardaient sans vraiment être convaincu ou alors lui disaient clairement qu'ils ne comprenaient pas pourquoi il étudiait ce genre de choses. Damian avait très bien qu'il n'y avait que très peu de débouché dans ce genre de métiers mais c'était ses passions. Être enfermé dans un bureau, il pourrait le faire. Il n'avait jamais eu de mauvais résultats à l'école. Mais il ne le voulait pas. Ce qu'il aimait, c'était prendre des photos, dessiner, peindre et tellement d'autres choses. « Quand même, cela doit vous faire un détour. » répondit-il quand même quand Cole lui répondit qu'il était même content de le raccompagner. C'était une qualité rare chez les gens dans les temps qui courent et Damian était quelque peu impressionné par l'homme à ses côtés. Même lui n'était pas toujours l'exemple même de la bonté ou de la gentillesse, bien trop préoccupé par ses petits problèmes. « Je vis seul. Je n'ai pas assez de place pour avoir un colocataire même si je dois avouer que cela aiderait avec le loyer. » Mais à moins de le faire dormir dans la salle de bain, dans la baignoire, il n'y avait vraiment pas d'autres endroits. Son appartement n'était composé que d'une cuisine ouverte sur une grande pièce qui lui servait de chambre et de salon, et bien entendu, il avait une salle de bain et des toilettes.

Alors qu'ils marchaient, une voiture passa à toutes allures à côté d'eux, éclaboussant Cole qui se rerouva trempé. « Enflure ! » cria alors Damian par reflex en se tournant en direction de la voiture qui était déjà bien loin. Après quelques minutes, ils arrivèrent enfin en bas de son immeuble. Il sourit gentiment à Cole, blottissant son nez dans son écharpe. « Vous voulez monter, peut-être ? Vous êtes trempé et je me sens un peu coupable, quand même. Je pourrais vous prêter des vêtements secs le temps que les vôtres sèchent au sèche-linges ? J'ai même du chocolat chaud. » proposa-t-il au pauvre homme qui était mouillé de la tête aux pieds.

_________________
Don’t say you’re gonna leave me, don’t leave me behind in the memories. Don’t look at my tears that can’t hold onto you. Just don’t go.  Nothing lasts forever, when winter passes, spring will come again, you know this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t1080-damian-peace-was-n
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Weird guy feat. Cole Thompson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Weird guy feat. Cole Thompson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: WEST SIDE-
Sauter vers: