AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jilas ✻ i am human and i need to be loved

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
─ Dollars : 385
─ Messages : 199
─ Je suis sur FD depuis le : 22/08/2018
─ Âge : 21
─ Quartier : Dans le west side avec sa soeur, à plusieurs rues de la petite Italie que dirige leur père depuis les bas fonds.
─ Emploi : Bookmaker et organisateur de fight club pour le compte des Hunter Bloods.
─ Études : Une merde qu'il a pas réussi, de toute façon il aurait fait aucune étude supérieure comme sa destinée est écrite depuis sa naissance. Vouer une éternelle allégeance à son gang.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptyVen 7 Sep - 9:07

i am human and i need
to be loved
Stalkeur. C’est ainsi qu’il aurait pu se qualifier, alors que son regard se posait sur son portable, à son horaire un lieu et une heure précis. Il n’avait sans doute plus toute sa tête, mais il avait besoin de se donner un défi, s’occuper l’esprit. Depuis qu’il avait démoli la gueule du copain d’Aurora, autant dire que son esprit était à la dérive. Il perdait pied dans ces ténèbres, sans parler qu’il n’avait pas eu de véritable challenge depuis un moment, se contentant de prendre les bimbos qui passaient par sa case pieu. Il avait besoin de se trouver ce but et c’est alors qu’il avait repensé à Lilas, cette petite blonde qu’il avait mis tant d’effort pour l’allonger sous lui, en vain. Une frustration, mais bien loin d’être prêt à totalement s’annoncer vaincu. On ne peut tout simplement pas dire non à J.C. De Luca. Sans rendre les armes, il avait pris le temps de réfléchir, voir comment il pourrait s’y prendre pour revenir vers, innocent, voire un semblant de rencontre hasardeuse. C’était bel et bien son idée, lorsqu’il avait convaincu une personne de lui révéler certaine information sur son ex. Il avait découvert la salle où elle s’entraînait et l’heure tout comme les jours. Il la savait sportive et donc rigoureuse à cette simple tâche de s’entraîner. Ça la rendait prévisible et lui, ça lui créait un avantage. Savoir placer ses cartes, c’était bien une chose que l’italien savait faire à merveille. Il était doué pour cela, mais ça ne le rendait pas moins con envers les femmes. Elle devenait sa cible, mais comme tous les autres avants elle, une fois qu’il aurait obtenu ce qu’il désirait elle tomberait de haut. Bandana noué autour de son front, un marcel où trônait fièrement sa croix d’or et une paire de bermuda, il était entré dans la salle de sport. Des gens, il en avait de toutes sortes. Des gros cherchant à perdre leurs nombreux kilos en trop. Des hommes qui cherchaient sans doute à gonfler leurs muscles pour compenser le manque qu’ils avaient entre leurs jambes. Des femmes qui étaient plus musclés que certain homme, créant des complexes. D’autres qui cherchaient simplement à faire la rencontre d’une personne en levant des poids à peine du sol. S’il savait le lieu et l’heure, son portable ne lui donnait pas l’endroit exact où elle se trouvait. Il se trouvait con de forcer le destin ainsi, surtout que ça semblait être une recherche aussi pénible que de rechercher une aiguille dans une botte de foin. Mais son regard était tombé sur un cul rebondit comme il les aimait tant. Il n’appartenait pas à son ex – lui il pouvait le reconnaitre entre mille tant il avait passé son temps à lui mettre une main au cul – mais à défaut de retrouver la blonde, il pourrait toujours tenter sa chance ailleurs. Même si c’était qu’un seul coup, se serait sans doute mieux que rien et il pourrait se sentir moins con qu’à cet instant où n’avait de cesse de chercher du regard Lilas. Il poussait un soupir, près à abandonner après moins de dix minutes. Il ne possédait pas une si grande patience que cela lorsqu’il s’agissait de courir après une fille. Paradoxale quand on savait tout ce qu’il pouvait faire pour réussi à gagner son challenge. Une chose qui le frustrait lorsqu’il pensait à son ex. Il s’était abaissé à sortir avec elle, il avait fait des efforts surhumains et pourquoi ? Rien. Il n’arrivait pas à ce faire à cette idée. En compensation pour le sexe qu’il n’avait pas eu avec cette dernière, il en avait baisé bien d’autres, se fichant de la conscience entre le bien et le mal. Un bruit sourd. Il tournait la tête, quelqu’un semblait s’être péter la gueule sur un tapis. Curiosité. Il avait bien envie de se marrer. Con, je vous dis ! Quelques personnes avaient fait comme lui, curieux ou bon samaritain. Son regard se posait sur un survêtement moulant, de longue jambe, un cul rebondit, un ventre plat mais musclé, des seins qui l’avait longtemps fait détourner le regard de ses lèvres pulpeuses. Il venait de trouver la belle qu’il convoitait. Large sourire plaqué sur ses lèvres, il se frayait un chemin jusqu’à elle. Bousculant ces tas de muscles qui avaient sans doute sauter sur l’occasion pour aborder la jeune femme. Ce genre de fille que tu regardais de loin, trop bien pour la majeure partie des hommes, beaucoup trop bien pour le jeune De Luca. « Vire tes sales pattes d’elle. » avait-il dit en voyant le mec stéréotypé bourré au stéroïde venir poser sa main sur l’épaule de la blonde. L’homme avait hésité, mais en voyant le regard du brun, il n’avait pas insisté, un choix judicieux. J.C. s’accroupissait devant la blonde, ce même sourire charmeur aux lèvres. « Eh bien qui voilà. J’te pensais meilleure que ça en sport. T’as couru sur un caillou ? » plaisantait-il. Une blague tellement conne et immature, mais une blague qui permettait de plus facilement briser la glace, alors qu’il se tenait devant son ex qui ne s’attendait surement pas à le voir.
There's a club if you'd like to go You could meet someone who really loves you So you go and you stand on your own And you leave on your own And you go home and you cry and you want to die When you say it's gonna happen now When exactly do you mean ? See I've already waited too long And all my hope is gone
Pando

_________________

( all you girls in here, if you're feeling thirsty come on take a sip 'cause you know what i'm servin' )

awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t996-jc-restricted-under
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptySam 8 Sep - 14:28


I am human and I need to be loved
JC & Lilas
- Depuis quelques jours, Lilas avait repris les cours à l’université et était déterminée à obtenir sa deuxième année. Elle n’avait pas eu de mal à obtenir la première, évidemment elle avait bossé mais elle arrivait aisément à être la première de sa classe sans aucun problème. Le sport, c’était vraiment quelque chose qui l’a motivé plus que toutes autres choses, c’est un mode de vie pour elle et jamais elle ne pourrait s’en passer. Entre les cours, les entraînements, les compétitions, les cours qu’elle donnait à des jeunes enfants, elle n’arrêtait jamais mis à part peut-être pour dormir et pour voir ses proches lorsqu’il lui restait du temps libre.

Ce jour, après avoir quitté l’université, elle s’était rendue jusque chez elle pour promener son chien et faire de gros câlins à son chat, c’était son petit moment de douceur de la journée. Toutefois, sa journée ne s’arrêtait pas là puisque à 19h, elle se trouvait à la salle de sport pour un entraînement d’une bonne heure. C’était une habitude qu’elle avait depuis quelques années déjà et il fallait vraiment une bonne raison pour qu’elle loupe cette séance, toujours aux mêmes horaires. Aujourd’hui, elle ne savait pas que son entraînement n’allait pas être comme tous les jours, qu’elle allait avoir une sacrée surprise dont elle avait cru oublié l’existence. Elle s’entraînait comme chaque fois, passant de machine en machine pour finalement arriver sur le tapis, écouteur dans les oreilles, elle était concentrée sur ce qu’elle faisait. Elle augmentait la vitesse de la machine au fur et à mesure mais à un moment, son regard dévia pour voir apparaître son ex petit-ami qui était entrain de se balader entre les allées de la salle mais qu’est-ce qu’il venait faire là ? Dans ses souvenirs, il n’était pas un très grand sportif ou du moins, il n’allait jamais à la salle mais là, par le pur des hasards il se retrouvait ici. Lilas resta bloquer pendant un moment en se demandant ce qu’elle devait faire, elle avait juste envie de s’en aller avant qu’il ne puisse la voir, hors de question qu’elle puisse retomber entre ses griffes. Elle tenta alors d’éteindre la machine pour partir comme si de rien mais au lieu de ca, elle accéléra la cadence et ne s’y attendant pas, elle n’eut pas le temps de prendre le rythme qu’elle se retrouva au sol après un bruit qui avait résonné dans toute la salle.  Visiblement la discrétion ce n’était pas du tout son fort. La blonde était alors sur le dos, légèrement sonnée de cette chute vu qu’elle s’était claquée la tête pendant l’action. Elle n’avait pas eu vraiment le temps de se remettre de ses esprits que déjà, quelqu’un se précipitait près d’elle pour venir l’aider puis une voix, une voix qui lui était plus que familière retentit à ses côtés et lorsqu’elle tourna la tête, il était là, à ses côtés. Elle ne pouvait plus reculer et s’en aller désormais, si seulement elle était moins maladroite et surtout moins distraite par n’importe quoi mais en même temps elle ne s’attendait vraiment pas à le voir ici. Elle passa alors une main dans sa chevelure en écoutant ses mots et malgré elle, elle ne put s’empêcher de lâcher un léger rire à sa réflexion, un peu débile c’est vrai mais au moins… Ca lui évitait d’être plus ridicule qu’elle ne l’était d’ailleurs ses joues s’étaient rapidement rougie, gêné de s’être retrouver dans une telle situation. De plus, elle n’allait certainement pas lui dire qu’il était la cause de sa chute. -

"Visiblement oui… Même les salles de sport sont dangereuses désormais."

- Elle aurait dû le renvoyer de là où il venait mais elle ne trouvait pas le courage de le faire, elle n’avait pas pour habitude d’être méchante avec les autres et même avec ceux qui lui avaient fait beaucoup de mal puisque JC était de cette catégorie désormais. Elle finit alors par se redresser doucement mais restant tout de même assise pour ne pas retomber une seconde fois d’autant plus qu’elle était encore un peu dans les vapes. Seulement une question lui trottait en permanence dans la tête, qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ici ? Après des mois sans aucune nouvelle, sans l’avoir aperçu une seule fois dans les environs, le voilà qu’il surgissait de nulle part tel un soldat servant prêt à accourir lorsque sa belle est en danger. -

"Pourquoi est-ce que tu es ici au juste?"

- Elle n’imaginait même pas une seule seconde qu’il puisse être venu dans cette salle de sport dans l’unique but de la trouver ici, cela paraissait tellement farfelu et inattendu donc c’est pour cette raison qu’elle était curieuse de savoir la raison de son arrivée soudaine ici. Surtout sur le temps où elle était présente, en tout cas, une chose est sûre… Elle devait se tenir éloigner de lui et ne pas le laisser jouer de ses charmes une nouvelle fois, hors de question qu’elle puisse retomber dans le panneau puisqu’elle en était facilement capable. -

Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 385
─ Messages : 199
─ Je suis sur FD depuis le : 22/08/2018
─ Âge : 21
─ Quartier : Dans le west side avec sa soeur, à plusieurs rues de la petite Italie que dirige leur père depuis les bas fonds.
─ Emploi : Bookmaker et organisateur de fight club pour le compte des Hunter Bloods.
─ Études : Une merde qu'il a pas réussi, de toute façon il aurait fait aucune étude supérieure comme sa destinée est écrite depuis sa naissance. Vouer une éternelle allégeance à son gang.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptyDim 16 Sep - 6:03

i am human and i need
to be loved
Se tenant devant son ex, il la regardait. Elle n’avait pas changé, toujours aussi délectable. Pour J.C. les femmes ne pouvaient être autre que de la chair, une viande délicate qu’il faut dorer de chaque côté. Il pouvait toutefois se dire qu’elle ne devait pas être bien différente de celle d’avant. Il se demandait tout de même si elle avait passé le cap qui avait mené à leur rupture. Vierge. Est-ce qu’elle l’était encore ? Si ce n’était pas le cas, aurait-il plus de facilité à la mettre dans son pieu ? Il espérait que non, bien qu’en la regardant vêtu de ses vêtements de sport moulant, il avait déjà une tonne d’idée loin d’être catholique qui lui traversait l’esprit. En tout cas, elle rougissait toujours autant, une chose tout à fait compréhensible après sa maladresse, mais lui, il l’identifiait à d’autre chose. Mais malgré tout cela, il avait réussi à la faire rire, rien de très démonstratif, mais elle avait ri. Un avantage de plus pour lui, il pouvait encore la faire rire. Tout comme elle ne lui criait pas de bêtise, elle ne le repoussait pas, elle ne l’envoyait pas non plus chier après ce qu’il lui avait fait. « Faut toujours se méfier. » Il ne pouvait dire plus vrai. Il était l’exemple même qu’il fallait se méfier, J.C. avait toujours quelque chose derrière la tête. Il ne faisait jamais rien pour rien, mais ça, elle l’ignorait, elle ne le connaissait pas assez pour vraiment savoir qui était le jeune De Luca. Il n’avait jamais été assez fou pour lui révéler qui il était réellement. Il voulait la mettre dans son lit, pas la faire fuir. « Tu devrais peut-être rester étendu. » disait-il lorsqu’il la voyait se redresser pour prendre une position assise. Il était peut-être con – beaucoup même – mais il avait assez de jugeote pour savoir qu’elle ne devrait pas se redresser. Il ne l’avait pas vu tomber, mais tout laissait à croire qu’elle s’était peut-être cogner la tête. Il fronçait les sourcils à sa question. Au moins il y avait un avantage, elle ne pouvait soupçonner la véritable raison de sa présence. « En fait je venais visiter. Je pensais m’inscrire. » Il marquait une pause dans ses paroles. « J’ai besoin de travailler mon cardio. » Bullshit ! Il n’en avait nul besoin, son cardio il le travaillait un peu chaque jour, notamment au sein des Hunter Bloods, mais encore plus lorsqu’il décidait de lui-même de participer aux combats du fight club. « Je ne savais pas que tu t’entraînais ici. » Encore un mensonge et il le jouait bien, affichant un sourire en coin, presque désolé, alors qu’il n’en pensait rien. « Avoir su, je ne serais pas venu. J’en déduis que tu ne veux pas me voir. » Il jouait des violons, l’assaillant de paroles, ne lui laissant presque pas le temps de parler ou sans doute de réfléchir à tout ce qu’il disait. Il lui adressait un sourire, ce genre de sourire qui déclenche un certain feeling, quelque chose qu’on ressent dans le bas ventre ou encore qui fait manquer un battement de cœur. J.C. pouvait être ce genre de mec, charmeur et impitoyable. Si son caractère était tout simplement exécrable, il avait tout simplement hérité d’un physique qui pouvait lui ouvrir bon nombre de porte. Il se pinçait les lèvres, continuant son petit jeu. « Désolé, je parle peut-être trop. Ça va toi ? Tu as mal quelque part ? Tu veux de l’eau ? Des glaçons ? Ça va ta tête ? » Il laissait en suspens. « Je parle encore trop. » Un rire nerveux s’échappait de ses lèvres, il jouait les timides, alors qu’il n’avait aucune timidité chez lui. Cet homme avait une assurance certaine, mais comment attendrir le cœur de la belle s’il était franc ?
There's a club if you'd like to go You could meet someone who really loves you So you go and you stand on your own And you leave on your own And you go home and you cry and you want to die When you say it's gonna happen now When exactly do you mean ? See I've already waited too long And all my hope is gone
Pando

_________________

( all you girls in here, if you're feeling thirsty come on take a sip 'cause you know what i'm servin' )

awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t996-jc-restricted-under
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptyJeu 20 Sep - 23:14


I am human and I need to be loved
JC & Lilas
- Pendant un instant, elle avait presque cru que son ex n’était qu’une hallucination à cause de la chute qu’elle venait de faire mais elle avait vite réalisé que c’était bien la réalité, c’était tellement inattendu et d’ailleurs elle aurait presque préféré que ce ne soit pas le cas. Cela faisait des mois aujourd’hui qu’elle essayait de l’oublier et elle pensait l’avoir fait d’ailleurs mais maintenant qu’il se trouvait face à lui, le passé revenait au galop. Un passé heureux, un passé où elle était amoureuse mais surtout un passé où elle avait beaucoup souffert lorsqu’il l’avait quitté et qu’il s’était aussitôt dirigé vers une autre demoiselle, lui faisant bien comprendre qu’elle n’était pas grand-chose dans sa vie finalement et qu’il s’était foutu d’elle sur toute la ligne. Elle ne voulait plus revivre la même chose et pourtant, il était là avec son sourire charmeur et elle n’essayait même pas de résister, ni même de le lui dire de partir pour ne pas passer pour la méchante dans l’histoire alors qu’il venait juste l’aider. Malgré tout, le fait qu’il soit justement ici l’intriguait beaucoup puisqu’il y avait beaucoup de salle de sport dans la ville mais soit, c’était un endroit public alors il avait bien le droit et ce n’était peut-être qu’un hasard. -

"Je vois, tu as raisons… C’est une bonne salle ici, tu ne seras pas déçu. Je viens ici depuis un moment pourtant, tu ne t’étais pas assez intéressé à moi à l’époque peut-être."

- En vérité, ca l’embêterait vraiment de devoir le croiser à chaque fois qu’elle venait ici mais elle ne pouvait pas lui en empêcher. La seule chose qu’elle devait faire c’est l’éviter pour ne pas retomber dans ses filets mais seulement, est-ce qu’elle en serait capable ? Elle se connaissait. Elle gardait une main contre sa tête qui était assez douloureuse mais ca devait être simplement lié au coup quelques minutes plus tôt mais elle ne voulait pas rester plus longtemps à ses côtés. Elle secoua alors doucement la tête suite à ses questions. -

"Ca va merci. Je vais repartir chez moi pour me reposer un peu et ca ira mieux, c’est juste une mauvaise chute que j’oublierais déjà demain."

- Il est vrai qu’elle avait plutôt bien chuté mais ca passerait et elle ne sentirait sûrement plus rien demain, ce n’était pas la peine d’en faire tout un plat, elle était plus forte que cela. Elle tenta alors de se relever pour s’en aller mais sa tête lui rappela aussitôt ce qu’il venait d’arriver puisque cette dernière lui fit ressentir des tournis. Elle manqua alors de perdre l’équilibre une seconde fois mais se rattrapa de justesse sur JC qui s’était relevé en même temps. Finalement, ce n’était pas si bénin que cela puisqu’en plus d’avoir la tête qui tourne, elle ressentait une douleur dans les jambes. Elle ferma alors les yeux en gardant une main contre lui malgré tout. -

"Je suis désolé... Il faut que je rentre chez moi avant de finir par me casser quelque chose ou de refaire une autre chute."

- Hors de question qu’elle puisse se casser quelque chose à cause de bêtises, elle avait besoin du sport dans sa vie autant pour ses études que pour son bien être personnel, elle était tout simplement incapable de rester à rien faire pendant des heures entières. Le sport, c’est sa passion depuis des années et ce n’est sûrement pas prêt de s’arrêter maintenant puisqu’elle compte en faire son métier. Elle finit par se détacher doucement de lui, attrapant la première machine près d’elle pour s’y tenir et commença à avancer à petit pas vers les vestiaires pour aller récupérer ses affaires, le chemin allait sûrement être long. Une fois au vestiaire, elle essayerait sûrement d’appeler un de ses frères ou Abel pour savoir s’il pouvait venir la chercher ou non. -

Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 385
─ Messages : 199
─ Je suis sur FD depuis le : 22/08/2018
─ Âge : 21
─ Quartier : Dans le west side avec sa soeur, à plusieurs rues de la petite Italie que dirige leur père depuis les bas fonds.
─ Emploi : Bookmaker et organisateur de fight club pour le compte des Hunter Bloods.
─ Études : Une merde qu'il a pas réussi, de toute façon il aurait fait aucune étude supérieure comme sa destinée est écrite depuis sa naissance. Vouer une éternelle allégeance à son gang.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptySam 22 Sep - 8:14

i am human and i need
to be loved
« C’est un détail qui m’avait échappé. » répondait-il en haussant les épaules, alors qu’elle marquait tout de même un point. Il s’en fichait, les salles de sport ce n’était pas pour lui, il n’avait rien d’un sportif. Il n’était pas comme elle, il n’avait pas besoin de cela pour se trouver vivant. Lui, c’était l’adrénaline et son visage comme son corps en portait bien souvent les marques. Une chose qu’il avait toujours su lui cacher, ne la laissant pas assez rentrer dans sa vie pour savoir et c’était mieux ainsi. Il ne cherchait pas une mère, mais un cul à baiser. Ça ne l’empêchait pas de jouer un jeu avec elle, lui montrer celui qu’elle voudrait qu’il soit. Les filles comme elle c’était tellement facile à cerner, savoir ce qu’elles désiraient et attentaient d’un homme. Mais J.C. c’était un connard, il l’avait toujours été et s’il n’avait aucun mal à jeter la meuf après l’avoir baisé, rien ne changerait avec Lilas. Il le savait. S’il revenait vers elle, c’était simplement pour réussi à avoir ce qu’il n’avait pas eu la première fois. Son regard posé sur la blonde, il voyait bien que ça n’allait pas. Il avait beau être un connard, il n’était pas sans cœur au point de se ficher complètement de son état. Et même si son but avait toujours été de la mettre dans son lit, il ne pouvait nier qu’il avait passé de bon moment avec elle. Jamais il ne le dirait ouvertement, mais il l’aimait bien. Seulement sa soif de chair était bien plus forte que tout le reste. Il fronçait les sourcils, mais il ne la contredisait pas. À quoi bon, elle disait que ça allait et il était loin d’être docteur. Se levant en même temps qu’elle, il continuait de la regarder. Par réflexe, il posait sa main sur sa taille lorsqu’elle affichait une faiblesse, s’agrippant à lui. Ce moment aurait pu être une opportunité, mais l’italien avait troqué son sourire charmeur pour trouver un air beaucoup plus sérieux. Il n’avait pas le temps de dire quelque chose qu’elle glissait de ses doigts. Muet, il la regardait s’éloigner. Poussant un soupir, il s’élançait derrière pour la rejoindre. « T’es vraiment têtue à vouloir partir ainsi. » disait-il se mettant à côté d’elle. Il ne la laissait plus faire un pas de plus, se penchant, il glissait une main sous ses genoux, l’autre venant se loger dans son dos. Il la soulevait comme si elle pesait une plume. La portant comme une princesse, il la conduisait vers le vestiaire. « Je te ramène. » disait-il en regardant devant lui. « J’vais pas te laisser quitter cet endroit dans cet état. » Des coups à la tête, il en avait déjà pris et ça pouvait être plus sérieux que ce qu’on croyait. Il tournait son regard vers elle, posant ses prunelles noisette dans le regard de son ex. « Interdiction de refuser. Puis, j’te laisse pas le choix. » Il poussait la porte du vestiaire, ne se gênant d’aucune façon pour entrer même si celui-ci était réservé aux femmes. Protestation se fit entendre, mais il faisait la sourde oreille, déposant Lilas sur un banc, il la regardait encore une fois. « Je t’attend à l’extérieur. » disait-il en sortant, posant toute fois son regard sur une femme qui sortait de la douche, couvrant son corps bien trop lentement à la sortie de la douche. Il sortait, s’appuyant contre le mur près de la porte du vestiaire. Sortant son portable de sa poche, il composait le numéro de son cousin, un abrutit de première… Toutefois, il savait qu’il devait être au garage et il allait avoir besoin d’une voiture s’il voulait ramener Lilas chez elle. Il ne pouvait pas la faire monter sur sa moto, se serait des plans pour qu’elle perde connaissance et qu’il cause un accident. Non, valait mieux qu’il soit prudent. Échangeant quelques mots, il fermait finalement son portable, croisant ses bras sur son torse, inclinant la tête, il attendait…
There's a club if you'd like to go You could meet someone who really loves you So you go and you stand on your own And you leave on your own And you go home and you cry and you want to die When you say it's gonna happen now When exactly do you mean ? See I've already waited too long And all my hope is gone
Pando

_________________

( all you girls in here, if you're feeling thirsty come on take a sip 'cause you know what i'm servin' )

awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t996-jc-restricted-under
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptySam 22 Sep - 14:28


I am human and I need to be loved
JC & Lilas
- C’est vrai qu’à l’époque, elle ne se souvenait pas non plus qu’il s’intéressait beaucoup au sport et encore moins qu’il avait envie de s’entraîner dans une salle surtout dans le North Side qui, il faut le dire, était une salle plutôt luxueuse et avec des personnes ayant de bons revenus. Si vraiment il venait à chaque fois ici pendant ses mêmes horaires, elle finirait bien par s’habituer par sa présence mais la chose la plus difficile allait être de laisser de la distance entre eux et de ne pas se laisser avoir une seconde fois. Si seulement sa meilleure amie pouvait être là, elle, elle aurait su repousser JC et lui dire d’aller voir ailleurs parce que Lilas, elle n’arrivait même pas à lui résister et pourtant ce n’était pas faute d’essayer. Il avait toujours ce charme fou, ce sourire à  faire tomber plus d’une et surtout elle en l’occurrence. Ce contact pourtant bref lui avait fait ressurgir des images du passé en tête, revoyant certains moments qu’ils avaient passé ensemble notamment les nombreuses heures où elle était restée blottit dans ses bras à parler de tout et rien mais malheureusement elle le savait, elle devait faire une croix sur le passé puisque JC n’était pas un homme pour elle, tout le monde lui avait assez répété. C’est pour cette raison qu’elle avait préféré continuer son chemin malgré la difficulté mais finalement il ne lui laissa pas le choix de s’arrêter. -

"Tu sais, tu n’es pas obligé de faire ca… Je me débrouillerais très bien toute seule."

- Dit-elle d’une petite voix. En vérité, elle aurait eu du mal à se rendre jusqu’aux vestiaires pour récupérer ses affaires alors pour rentrer jusque chez elle à pied, c’était une autre histoire. Sans même lui laisser le temps de réagir, elle se retrouva soulevée du sol pour être portée telle une princesse et instinctivement, une de ses mains se glissa derrières sa nuque pour s’accrocher à lui pendant que son visage se posait contre son torse, humant sa douce odeur qui n’avait pas changé et qui était toujours aussi agréable. Son regard croisa le sien pendant un instant et laissa échapper un sourire à la demoiselle, qu’est-ce qu’elle pouvait être faible face à lui et elle se détestait pour cela, quand elle allait raconter tout ca  à sa meilleure amie, elle risquait de ne pas être très contente surtout avec ce qu’il avait essayé de faire avec elle. Quelques minutes plus tard, Lilas se retrouva dans le vestiaire féminin et elle entendit rapidement des remarques par apport au fait que JC était entré sans en avoir le droit mais comme s’il se gênait de savoir s’il l’avait ou pas, elle le connaissait assez bien pour cela. Elle le regarda partir et enleva son t-shirt pour en enfiler une autre, elle prendrait une douche quand elle en aurait la force et pour le moment, ce n’était pas encore le cas. Elle attrapa ensuite son téléphone pour envoyer un message à ses parents, leur disant qu’elle allait arriver chez eux et qu’elle avait fait une mauvaise chute à la salle, elle espérait qu’au moins l’un des deux soit à la maison. S’excusant auprès des demoiselles, Lilas attrapa son sac avant de se lever en se tenant contre un mur et alla rejoindre JC qui venait tout juste de terminer un appel téléphonique. -

"Je suis désolé, c’est ridicule. Tu dois avoir d’autres choses à faire que de t’occuper de ton ex qui a fait une mauvaise chute après…"

- Après qu’elle ait aperçu que tu étais là, mais heureusement le dernier morceau de la phrase n’était pas sortie de sa bouche bien que ca avait failli lui échapper et là, elle aurait pu se sentir encore plus ridicule qu’elle ne l’était déjà. Malgré ses mots, elle ne pouvait pas nier que son aide lui était précieuse et que s’il l’avait laissé partir seule, elle aurait sûrement eu le droit à une autre chute. Elle vient alors passer un bras autour de sa nuque une nouvelle fois pour tenter quand même de marcher jusqu’à la sortie de la salle. -

"Je pense que je vais réussir à marcher jusque la sortie mais j’ai seulement besoin d’un appui pour ne pas perdre l’équilibre."

- Et voilà qu’elle l’avait laissé faire et que la spirale infernale allait recommencer puisqu’elle allait se sentir obligé de le remercier après ce qu’il avait fait donc forcément, elle allait le revoir un jour ou l’autre. Elle s’était une nouvelle fois entièrement jetée dans ses files sans même y résister et allait y être prisonnière pour un bon moment. -

Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
─ Dollars : 385
─ Messages : 199
─ Je suis sur FD depuis le : 22/08/2018
─ Âge : 21
─ Quartier : Dans le west side avec sa soeur, à plusieurs rues de la petite Italie que dirige leur père depuis les bas fonds.
─ Emploi : Bookmaker et organisateur de fight club pour le compte des Hunter Bloods.
─ Études : Une merde qu'il a pas réussi, de toute façon il aurait fait aucune étude supérieure comme sa destinée est écrite depuis sa naissance. Vouer une éternelle allégeance à son gang.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptyMar 25 Sep - 8:14

i am human and i need
to be loved
C’est sans réfléchir qu’il avait pris Lilas dans ses bras, qu’il l’avait conduit dans le vestiaire. Un contact plutôt inattendu pour l’un comme pour l’autre. Si lui l’avait soulevé, il ne s’était pas attendu à ce qu’elle colle sa tête contre son torse. Il voyait en ce geste une ouverte, quelque chose qui lui disait qu’il avait encore toutes ses chances de pouvoir la séduire à nouveau. Le corps ne pouvait trahir et ce qu’elle avait fait, c’était peut-être par instinct, mais elle l’avait tout de même fait. Il avait même l’impression qu’elle avait humé son odeur musquée, mais peut-être que son cerveau lui jouait simplement un tour. Dans tous les cas, il avait décidé de faire à sa tête, sans s’obstiner avec elle, il avait pris la décision de ne pas l’écouter. Une chose que JC avait pour habitude de faire, il n’écoutait tout simplement personne – ou presque son allégeance pour Abel l’amenait à l’écouter. Il l’avait laissé dans le vestiaire, non sans porter son regard sur les femmes qui s’y trouvait. Aucune gêne. Il ne voyait pas pourquoi il se serait gêné de toute façon. S’il cherchait à reprendre le contact avec son ex, son but n’était pas d’aller trop vite. Il ne voulait pas lui sauter dessus, il préférait jouer avec elle. La rendre faible. Se rend désirable. Qu’elle veuille une nouvelle fois de lui malgré qu’il l’ait plaqué. Fermant son portable, il le glissait dans sa poche, relevant son regard vers la blonde. « Après ? » Elle ne semblait pas avoir fini sa phrase, ce qui l’intriguait. « Non problema. J’avais rien de prévu. » disait-il en haussant les épaules. Avant de perdre son regard dans ses prunelles brunes, il la laissait passer son bras autour de sa nuque. Glissant quant à lui un bras autour de sa taille. « Moi qui pensais que c’tait une approche pour pouvoir m’toucher. » Un large sourire s’étendait sur ses lèvres. Il la conduisait jusqu’à l’extérieur, la faisant s’asseoir sur le premier endroit qui semblait susceptible d’être un minimum confortable le temps d’attendre, il la relâchait, restant debout devant elle. Il se sortait son paquet de clope pour en tirer une et la glisser entre ses lèvres avant d’en embraser l’extrémité. Il tirait une longue taff, laissant la fumée quitter ses narines dans un nuage blanc. « Ton mec va pas trop être jaloux que ton ex t’ramène ? » demandait-il, loin d’être subtil dans sa question. Une façon de savoir si elle avait passé à autre chose. Un moyen pour savoir si elle avait quelqu’un dans sa vie. Est-ce qu’elle s’était trouvé un mec qui avait su écarter ses cuisses ? Il espérait que non, il avait bien envie de lui voler sa fleur. Il n’avait pas envie de passer en second plan. Son plan c’était de lui prendre cette pureté, cette chose qu’on ne pouvait voler qu’une seule fois. Il la regardait, se mordant la lèvre. « T’es toujours aussi sex. » Il avait retenu de dire bandante, même si le terme aurait été plus authentique de la part du jeune De Luca. En quelques instants, il venait de déplacer deux pièces sur son échiquier. Peut-être que son compliment ne passerait pas, mais venant de l’italien c’était un sacré compliment, le romantisme ce n’était pas sa tasse de thé. Il n’avait jamais été de ceux qui savent trouver de belle parole, c’était rustre, de basse classe, mais ça faisait son charme. Ça le rendait plus cru, mais aussi beaucoup plus séduisant ce petit côté animal. Ce côté connard qui illustrait bien le fait qu’il était badboy. Bien que ce n’était que la pointe de l’iceberg, JC avait toujours tenu à cacher une part de lui à Lilas, certain que si elle savait ce qu’il était, il n’atteindrait jamais sa petite culotte. Elle était beaucoup trop douce pour vouloir se retrouver dans ce monde qui était le sien. La petite fille de riche aurait eu beaucoup trop de mal à s’adapter à tout ceci. Ce n’était pas plus mal, ça lui permettait d’obtenir une seconde chance, sans à avoir à changer. Il lui adressait un sourire en coin, peu avant qu’un klaxon se fasse entendre. Il tournait la tête pour voir une voiture se stationner non loin d’eux, laissant son cousin sortir. « Je reviens. » disait-il en la laissant là, s’approchant de son cousin. « Putain qu’est-ce que tu fous ici ! Tu veux améliorer ta gueule. » JC regardait cet abruti, retroussant sa lèvre. « Tu change jamais d’refrain ? » Il sortait de la poche de son bermuda les clés de sa moto. Il lui mettait dans la main, écrasant ses doigts en refermant sa main de force contre les clés, le tirant à lui d’un mouvement sec, donnant l’allusion qu’il faisait une accolade. « Abîme la et j’te défonce ta gueule de merdeux. » disait-il à son cousin entre ses dents, laissant rire ce dernier. Un rire toutefois où la nervosité se faisait ressentir. Il relâchait sa main, le laissant partir. JC le regardait quitter le parking avec sa moto avant de revenir vers Lilas. « J’me suis dis qu’en bagnole se serait mieux qu’en moto. Tu viens ? »
There's a club if you'd like to go You could meet someone who really loves you So you go and you stand on your own And you leave on your own And you go home and you cry and you want to die When you say it's gonna happen now When exactly do you mean ? See I've already waited too long And all my hope is gone
Pando

_________________

( all you girls in here, if you're feeling thirsty come on take a sip 'cause you know what i'm servin' )

awards 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t996-jc-restricted-under
─ Dollars : 4764
─ Messages : 1602
─ Je suis sur FD depuis le : 12/03/2018
─ Âge : 20
─ Quartier : North Side, dans un beau petit appartement.
─ Études : Etudiante dans le monde du sport, sa passion qui rythme sa vie.
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved EmptyMar 25 Sep - 17:15


I am human and I need to be loved
JC & Lilas
- Certes, il n’avait pas eu le meilleur des comportements en la quittant comme un lâche puis en allant voir directement ailleurs, notamment auprès de sa meilleure amie d’ailleurs. Seulement là, il était clairement en train de lui montrer qu’il n’était pas totalement la pourriture qu’il laissait croire qu’il était ou du moins, pas totalement. Enfin, elle était tout de même loin d’imaginer tout son petit manège derrière pour atterrir jusque ici en laissant faire croire au hasard. Peut-être que si elle n’était pas tombée de ce tapis de course, il ne l’aurait pas vu et ils auraient continué leur vie comme ils le faisaient jusque là, elle était donc d’une part responsable de leur rencontre surprise. La rupture avait été difficile pour elle c’est vrai mais elle avait réussie à aller de l’avant grâce à ses proches et elle s’était faite à son absence bien qu’il lui arrivait toujours de traverser son esprit de temps à autre. Le problème c’était surtout qu’elle n’arrivait plus à accorder aucune confiance en la gente masculine qu’elle rencontrait désormais. Pourtant, il y a bien Ben qui a essayé de lui faire connaître d’autres garçons mais rien à faire, elle préfère rester seule pour le moment et puis elle aura bien le temps de penser à trouver sa moitié plus tard, la priorité c’était l’université pour avoir l’avenir qu’elle désire dans le monde professionnel. Elle laissa un sourire en coin apparaître suite à sa question, elle qui pensait que le fait qu’elle n’avait pas terminé sa phrase allait passer inaperçue… C’était loupé mais heureusement, elle allait pouvoir se rattraper et garder ce petit secret pour elle -

"Après être tombée ? Je crois que je n’ai pas trop les idées claires depuis d’ailleurs… Je ne termine même plus mes phrases. Mais je ne suis pas encore folle au point de vouloir me tenir à toi uniquement dans le but de pouvoir te toucher, même si je sais que tu l’espérais."

- En réalité, peut-être qu’elle aussi était plutôt satisfaite de ce rapprochement et d’ailleurs elle se détestait de pouvoir penser de cette façon mais hors de question qu’elle puisse lui faire espérer ou plutôt lui faire comprendre qu’il avait encore du pouvoir sur son être. Evidemment, elle se doutait qu’avec ce qu’il venait de se passer et rien que le fait de le revoir, il allait sûrement tenter une nouvelle approche. Elle sortit alors de la salle de sport en se tenant à lui avant de s’asseoir sur un rebord de fenêtre non loin de là, au moins elle avait quelque chose sur lequel s’appuyer sans risquer de chuter une fois de plus. Lorsqu’elle commença à sentir l’odeur de sa clope, Lilas donna un coup devant elle, comme pour faire partir la fumée, elle détestait cette odeur et elle n’avait jamais touché à cette merde donc ce n’était pas pour subir la sienne. Elle hocha simplement la tête à ses mots, elle avait très bien saisie que de cette façon, il lui demandait subtilement si elle était célibataire ou non et donc si la voie était encore libre. -

"Oh bien sûr que si, il risque même de te sauter dessus. Heureusement pour toi, il n’est pas chez mes parents en ce moment."

- Bien sûr, elle n’avait aucun petit ami et personne n’avait encore eu le plaisir de pouvoir le toucher mais comme lui, elle faisait passer des messages subtil puisque la seule personne qui pourrait lui sauter dessus et qui se trouve chez elle, c’est son chien. Elle avait presque envie de rire de sa bêtise mais si elle le faisait, elle perdait toute crédibilité alors elle se contentait simplement de pincer ses lèvres entre elle pour s’en empêcher. Du moins jusqu’à ce qu’elle entende son « compliment », si on pouvait appeler cela un compliment. -

"Et toi toujours aussi romantique à ce que je vois."

- Ironie pure, JC n’a jamais été ce genre de type romantique et bien au contraire, loin d’elle l’idée du prince charmant qu’elle se faisait. Quoi que… Elle n’était pas non plus au bout de ses surprises puisqu’elle ignorait encore beaucoup de choses à son sujet comme le fait qu’il appartient à un gang et que d’ailleurs elle loge actuellement chez son chef depuis quelques semaines. Visiblement le destin fait plutôt bien les choses mais elle risque de finir par tomber de haut en apprenant tout cela. Pour Abel, elle n’est pas au courant non plus mais elle se doute bien qu’il baigne dans des histoires louches en vue des conversations téléphoniques et autres qu’elle a déjà eu l’occasion d’entendre. Lorsque l’homme débarqua près d’eux avec la voiture, elle leva les yeux vers lui en écoutant vaguement leur conversation enfin du moins, ce qu’elle pouvait entendre de là où elle se trouvait. Se levant finalement lorsqu’il revient vers elle, elle attrapa son sac et marcha doucement jusqu’à la voiture d’ailleurs heureusement qu’il avait choisi ce moyen de transport puisqu’elle a toujours eu une peur bleue de la moto. -

"Tu as bien fait… Tu devrais savoir que j’ai une peur bleue de ces engins à deux roues qui sont beaucoup trop dangereux."

- Il faut avouer qu’elle avait peur de pas mal de trucs c’est vrai mais en même temps, jamais personne ne l’avait habitué à tout cela. Elle avait connu une vie de luxe et tous les potentiels dangers se tenaient très éloignés d’elle, notamment ce genre de locomotion. Une fois devant le véhicule, elle ouvrit la porte pour pouvoir grimper côté passager, enfin un endroit où elle était bien installée et où elle pouvait poser sa tête contre l’appui. -


Emi Burton

_________________

Tale as old as time. Song as old as rythme.
- beauty and the beast
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottendelights.forumactif.com/t317-lilas-life-is-too-s
Contenu sponsorisé
Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty
MessageSujet: Re: Jilas ✻ i am human and i need to be loved   Jilas ✻ i am human and i need to be loved Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Jilas ✻ i am human and i need to be loved

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forgotten delights. :: CHICAGO, ILLINOIS :: NORTH SIDE-
Sauter vers: